Dans le but de soutenir un projet de garde pendant la période estivale 2019

Une aide financière de plus de 14 000 $ à la maison Le FAR

 

 16 janvier 2019

Dans le but d’améliorer la conciliation de la vie professionnelle, familiale et étudiante des parents-travailleurs ou étudiants d’enfants d’âge scolaire, le gouvernement du Québec accorde une somme de 14 999,76 $ à la maison Le FAR (Famille Accueil Référence) pour soutenir un projet de garde pendant la période estivale 2019.

« C’est une excellente nouvelle pour les familles de la circonscription de Champlain. En raison de leur emploi du temps souvent chargé, les parents ont besoin de soutien pour conjuguer les différentes responsabilités en lien avec la famille, le travail ou les études. Avec l’aide financière annoncée aujourd’hui, nous pourrons les appuyer davantage en ce sens », a annoncé Sonia LeBel, députée de Champlain, ministre de la Justice, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable de la Condition féminine.

Cette somme s’inscrit dans le cadre du Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2019. La députée de Champlain, ministre de la Justice, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Sonia LeBel, a fait cette annonce aujourd’hui, au nom du ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe.

« Notre nouveau gouvernement souhaite mettre en place des moyens pour aider les familles du Québec dans la conciliation famille-travail-études. L’annonce d’aujourd’hui répond de façon concrète au besoin de plusieurs familles d’avoir accès à un service de garde pendant la période estivale. », a souligné Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

Rappelons que ce programme permet de concrétiser de nouveaux projets, de bonifier ou d’accroître l’offre de garde existante pour les enfants d’âge scolaire en offrant, notamment, de nouveaux camps de jour.

Faits saillants

Dans le cadre de ce programme, le ministère de la Famille offre un appui financier non récurrent pouvant atteindre 15 000 $.
Pour l’ensemble du Québec, il s’agit d’un investissement total de plus de 670 000 $ permettant la réalisation de 86 projets.
Le Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2019 s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021.

Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge veut que la lumière soit faite

Enquête administrative à la Commission scolaire English-Montréal

 

 16 janvier 2019

Afin de dresser un portrait objectif et complet des nombreuses allégations portées à la connaissance du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur concernant la gouvernance et la gestion des ressources à la Commission scolaire English-Montréal au cours des dernières années, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, demande à l’équipe des enquêtes ministérielles et réseaux du Ministère de mener une enquête.

« Les allégations portées à l’attention du ministère dans les dernières années à propos de la gouvernance et de la gestion des ressources dans ce dossier sont préoccupantes. Contrairement au gouvernement précédent, nous agissons sans attendre pour nous assurer que nos institutions publiques soient gouvernées et administrées de façon saine et selon les règles d’éthique. Nous nous devons d’agir rapidement dans l’intérêt de la CSEM et, par conséquent, des élèves, de leurs parents et des membres du personnel. Je tiens aussi à maintenir les liens de confiance qui existent entre la CSEM et la communauté. Un travail remarquable se fait auprès des élèves de la Commission scolaire English-Montréal et il serait dommage qu’il soit entaché par des actes qui ne sont pas acceptables sur le plan de l’éthique. », a annoncé Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.
Lettre mandat au MEES - CSEM (Groupe CNW/Cabinet du ministre de l

Cette enquête administrative, déclenchée en vertu des articles 478.3 et 478.4 de la Loi sur l’instruction publique, a pour objectif de dresser un portrait de la situation et de déterminer les actions à prendre, le cas échéant.

Faits saillants

  • Les situations rapportées touchent notamment la gestion des ressources matérielles et des ressources humaines ainsi que le climat organisationnel.
  • Le rapport final complet doit être déposé au ministre le 10 septembre 2019.
  • Pour ne pas nuire au processus en cours, aucun autre détail ne sera donné pour le moment.
  • La lettre mandat est en annexe de ce communiqué.

 

 

 

 

TRADUCTION DE COURTOISIE

Québec City, January 16, 2019.  ̶  In order to produce an objective and full report on the numerous allegations that have been brought to the attention of the Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) concerning governance and resource management at the English-Montréal School Board (EMSB) in recent years, Jean-François Roberge, Minister of Education and Higher Education, has asked the ministerial and systems inquiries team at MEES to conduct an inquiry.

This administrative inquiry, launched under sections 478.3 and 478.4 of the Education Act, is mandated to draw up a profile of the situation and to determine what type of action may need to be taken as a result

« The allegations that have been brought to the attention of the Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) concerning governance and resource management in this case are troubling. Unlike the previous government, we are taking immediate action to ensure that our public institutions are governed and administered in a responsible and ethical manner. It is our duty to move quickly, in the best interests of the EMSB and, by extension, its students, their parents and its staff. I also want to maintain the bonds of trust that exist between the EMSB and the community. Outstanding work is being done with the students of the English-Montréal School Board and it would be a shame if its track record were to be sullied by actions that are ethically unacceptable. », announced Jean-François Roberge, Minister of Education and Higher Education.

Key points

  • More specifically, the allegations pertain to the management of material and human resources and the organizational climate.
  • The full and final report must be submitted to the Minister by September 10, 2019.
  • No other details will be provided at this time so as to avoid prejudicing the inquiry.

 

Création de 944 nouvelles places subventionnées en services de garde dans la région de Montréal

 

 16 janvier 2019

Dans le but de mieux répondre aux besoins des familles en matière de services de garde éducatifs à l’enfance, le gouvernement du Québec va de l’avant avec la création de 944 nouvelles places subventionnées en installation dans la région de Montréal.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les parents de la région de Montréal. Ces nouvelles places permettront de répondre aux besoins de garde des parents de notre région. Je suis fière de voir la passion qui anime celles et ceux qui travaillent au quotidien en faveur du plein épanouissement de nos enfants. », a annoncé Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal.

La ministre déléguée aux Transports, ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, a fait cette annonce aujourd’hui au nom du ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe.

« La priorité de notre nouveau gouvernement est d’en faire plus pour les familles québécoises. Ainsi, nous développerons le réseau de services de garde éducatifs à l’enfance pour qu’il réponde adéquatement aux besoins des tout-petits et de leur famille. Cette annonce n’est qu’un premier pas. Nous nous sommes engagés à déployer des milliers de places et nous réaliserons nos engagements. De concert avec nos partenaires, nous travaillons également à nous assurer que les services de garde éducatifs à l’enfance sont de la meilleure qualité, pour qu’au Québec, chaque enfant puisse développer son plein potentiel. », a indiqué Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

Cette annonce fait suite à un appel de projets ciblé lancé dans le cadre de la démarche de révision de l’offre de services de garde éducatifs à l’enfance. Cet exercice visait à mieux répondre aux besoins identifiés sur des territoires en déficit de places et dans certains milieux défavorisés.

Territoire de BC visé par la demande
(no)

Nom de l’entreprise

Municipalité ou territoire de CLSC visé par la demande

Type de demandeur

Type de projet

Total des places recommandées

604

CPE LE TRAIN DE BOURGOGNE

Saint-Henri

CPE

Ajout d’installation

80

604

C.P.E. TECHNOFLOS

Saint-Henri

CPE

Ajout d’installation

80

604

CENTRE DE LA PETITE ENFANCE BISCUIT

Saint-Henri

CPE

Ajout d’installation

80

604

CENTRE PAUSE PARENTS-ENFANTS

Verdun

CPE

Ajout d’installation

80

604

9375-0438 QUÉBEC INC. (GARDERIE LES PETITS AVENTURIERS)

Côte Saint-Paul

GARD subv.

Implantation

77

604

CPE ENFANTS SOLEIL INC.

Côte Saint-Paul

CPE

Ajout d’installation

65

604

CPE LA RIBAMBELLE MONTRÉAL

Saint-Henri

CPE

Implantation

60

604

CPE LES PETITS LUTINS DE CÔTE ST-PAUL INC.

Côte Saint-Paul

CPE

Augmentation de capacité

32

604

CPE LES PETITS LUTINS DE CÔTE ST-PAUL INC.

Côte Saint-Paul

CPE

Augmentation de capacité

6

607

MAISON MONTESSORI DE PARC EXTENSION INC.

CLSC Parc-Extension

GARD subv.

Augmentation de capacité

2

607

ANGEL LA GARDERIE BON BERGER INC.

CLSC Parc-Extension

GARD subv.

Augmentation de capacité

13

607

GARDERIE LE PETIT MONDE DE SOPHIA 4 INC.

Parc Extension

GARD subv.

Implantation

44

614

CPE LA GARE DE RIRES

Montréal-centre-ville

CPE

Augmentation de capacité

3

614

CPE IDÉE FIXE INC.

Montréal – Centre-Sud

CPE

Ajout d’installation

80

614

CPE VILLENEUVE

Saint-Louis-du-Parc

CPE

Augmentation de capacité

2

614

LA SOURITHÈQUE

Montréal – Centre-Sud

CPE

Ajout d’installation

62

614

CPE ST-LOUIS

Plateau du Mont-Royal

CPE

Ajout d’installation

80

614

CPE VILLENEUVE

Saint-Louis-du-Parc

CPE

Ajout d’installation

80

618

9276-8381 QUÉBEC INC.

Rosemont

GARD subv.

Augmentation de capacité

18

Total: 19 projets

944

Fait saillant

La démarche de révision de l’offre de services de garde éducatifs à l’enfance a été amorcée en 2017 par le ministère de la Famille. Elle vise principalement à assurer la pérennité du réseau et à mieux répondre aux besoins de garde des parents dans l’ensemble des régions du Québec.

Annonce d'une aide financière de plus de 670 000 $

Soutien aux projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2019

 

 15 janvier 2019

Pour permettre aux travailleurs et aux étudiants parents d’enfants d’âge scolaire de mieux concilier vie professionnelle, vie familiale et vie étudiante, le gouvernement du Québec annonce un soutien financier de 671 293 $ dans le cadre du Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2019.

Grâce à cette somme, 86 projets à travers le Québec pourront voir le jour. Le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, a fait cette annonce aujourd’hui.

« Notre nouveau gouvernement souhaite mettre en place des moyens pour appuyer les familles du Québec dans la conciliation travail-famille-études. L’annonce d’aujourd’hui est une mesure concrète pour soutenir les parents et répondre au besoin de plusieurs familles d’avoir accès à un service de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale. », a annoncé Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

Rappelons que ce programme permet de soutenir de nouveaux projets, de bonifier ou d’accroître l’offre de garde existante pour les enfants d’âge scolaire en offrant, notamment, de nouveaux camps de jour.

Faits saillants

Dans le cadre de ce programme, le ministère de la Famille offre un appui financier non récurrent pouvant atteindre 15 000 $.
Le Programme de soutien à des projets de garde pendant la relâche scolaire et la période estivale 2019 s’inscrit dans la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021.

Création de 65 places subventionnées en services de garde dans le Centre-du-Québec

 

 15 janvier 2019

Dans le but de mieux répondre aux besoins des familles en matière de services de garde éducatifs à l’enfance, le gouvernement du Québec va de l’avant avec la création de 65 nouvelles places subventionnées en installation dans la région du Centre-du-Québec.

Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre responsable de la région du Centre-du-Québec, M. André Lamontagne, a fait cette annonce aujourd’hui au nom du ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe.

Cette annonce fait suite à un appel de projets ciblé lancé dans le cadre de la démarche de révision de l’offre de services de garde éducatifs à l’enfance. Cet exercice visait à mieux répondre aux besoins identifiés sur des territoires en déficit de places et dans certains milieux défavorisés.

« La priorité de notre nouveau gouvernement est d’en faire plus pour les familles québécoises. Ainsi, nous développerons le réseau de services de garde éducatifs à l’enfance pour qu’il réponde adéquatement aux besoins des tout-petits et de leur famille. Cette annonce n’est qu’un premier pas. Nous nous sommes engagés à déployer des milliers de places et nous réaliserons nos engagements. De concert avec nos partenaires, nous travaillons également à nous assurer que les services de garde éducatifs à l’enfance sont de la meilleure qualité, pour qu’au Québec, chaque enfant puisse développer son plein potentiel. », a indiqué Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

Projets retenus

Territoire de BC visé par la demande
(no)

Nom de l’entreprise

Municipalité ou territoire de CLSC visé par la demande

Type de demandeur

Type de projet

Total des places recommandées

1704

CPE LA MARELLE DES BOIS-FRANCS

Victoriaville

CPE

Ajout d’installation

50

1704

CPE LA MARELLE DES BOIS-FRANCS

Victoriaville

CPE

Augmentation de capacité

2

1704

9281-7360 QUÉBEC INC. (G. ÉD. MADEMOISELLE COCO)

Ste-Clotilde-de-Horton

GARD subv.

Augmentation de capacité

13

 

Fait saillant

La démarche de révision de l’offre de services de garde éducatifs à l’enfance a été amorcée en 2017 par le ministère de la Famille. Elle vise principalement à assurer la pérennité du réseau et à mieux répondre aux besoins de garde des parents dans l’ensemble des régions du Québec.

Création de 28 nouvelles places subventionnées en services de garde dans la région de l’Estrie

 

 15 janvier 2019

Dans le but de mieux répondre aux besoins des familles en matière de services de garde éducatifs à l’enfance, le gouvernement du Québec va de l’avant avec la création de 28 nouvelles places subventionnées en installation dans la région de l’Estrie.

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, a fait cette annonce aujourd’hui au nom du ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour les parents de la région de l’Estrie. Ces nouvelles places permettront de répondre aux besoins de garde des parents de notre milieu. Je suis fier de voir la passion qui anime celles et ceux qui travaillent au quotidien en faveur du plein épanouissement de nos enfants. », a annoncé François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Cette annonce fait suite à un appel de projets ciblé lancé dans le cadre de la démarche de révision de l’offre de services de garde éducatifs à l’enfance. Cet exercice visait à mieux répondre aux besoins identifiés sur des territoires en déficit de places et dans certains milieux défavorisés.

« La priorité de notre nouveau gouvernement est d’en faire plus pour les familles québécoises. Ainsi, nous développerons le réseau de services de garde éducatifs à l’enfance pour qu’il réponde adéquatement aux besoins des tout-petits et de leur famille. Cette annonce n’est qu’un premier pas. Nous nous sommes engagés à déployer des milliers de places et nous réaliserons nos engagements. De concert avec nos partenaires, nous travaillons également à nous assurer que les services de garde éducatifs à l’enfance sont de la meilleure qualité, pour qu’au Québec, chaque enfant puisse développer son plein potentiel. », a indiqué Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

Projets retenus

 

Territoire de BC visé par la demande
(no)


Nom de l’entreprise


Municipalité ou territoire de CLSC visé par la demande


Type de demandeur


Type de projet


Total des places recommandées

506

CPE FAFOUIN

East Angus

CPE

Augmentation de capacité

3

508

COOP. DE SOLID. CPE JARDIND.A.M.I.S. RF

Sherbrooke

CPE

Ajout d’installation

24

508

CPE PASSE-PARTOUT ET SES AMIS

Sherbrooke

CPE

Augmentation de capacité

1

Fait saillant

La démarche de révision de l’offre de services de garde éducatifs à l’enfance a été amorcée en 2017 par le ministère de la Famille. Elle vise principalement à assurer la pérennité du réseau et à mieux répondre aux besoins de garde des parents dans l’ensemble des régions du Québec.

Festivals et événements - Saison hiver-printemps 2019

Allocation de 181 000 $ au 60e Tournoi international de hockey pee-wee de Québec

 

 15 janvier 2019

Le gouvernement du Québec est heureux d’annoncer son appui financier au 60e Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, qui aura lieu du 13 au 24 février prochain.

La vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, la ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, et la ministre déléguée à l’Éducation, Mme Isabelle Charest, ont annoncé aujourd’hui l’attribution d’une aide financière totalisant 181 000 $ pour soutenir cet événement.

« Depuis soixante ans déjà, cet événement international, qui se déroule à Québec, nous offre l’occasion d’admirer les futures vedettes du hockey. De grands joueurs ont participé à ce tournoi d’envergure au fil des ans. Cette compétition permet également aux jeunes et aux familles d’ici et d’ailleurs de tisser de beaux liens d’amitié. Ces souvenirs demeureront gravés à tout jamais dans leur mémoire. », a annoncé Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Depuis soixante ans, le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec connaît une progression constante. Il fait partie des événements phares hivernaux de la région de la Capitale‑Nationale et constitue « le » rendez-vous incontournable des jeunes hockeyeurs tant d’ici que de l’étranger.

L’aide financière est répartie de la façon suivante : le Secrétariat à la Capitale-Nationale accorde un soutien de 100 000 $ issu du Fonds de développement économique de la région de la Capitale-Nationale. Le ministère du Tourisme alloue une somme de 75 000 $ provenant du Programme d’aide financière aux festivals et aux événements touristiques. Pour sa part, le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, par l’entremise de son Programme de soutien aux événements sportifs, verse 6 000 $.

« Je suis heureuse que le gouvernement du Québec soutienne le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec, un événement familial qui vient enrichir l’offre touristique régionale depuis soixante ans. Le tourisme est un moteur important de l’économie québécoise, et les milliers de visiteurs qui prendront part à ce tournoi de hockey contribueront à la vitalité de la belle région de la Capitale-Nationale tout en découvrant ses attraits. », a souligné Caroline Proulx, ministre du Tourisme.

« Chaque mois de février, depuis aussi longtemps que je me souvienne, de jeunes hockeyeurs de toutes provenances se rassemblent à Québec pour prendre part au tournoi de hockey mineur le plus important du monde. Il faut dire qu’au Québec, le hockey coule dans nos veines et fait partie de notre ADN, et de voir ces jeunes vivre cette expérience unique est tout simplement merveilleux. Il est évident que ce genre de compétition les encourage à enfiler leurs patins et à s’amuser sur la glace! Notre gouvernement est fier de soutenir des événements qui donnent à la population le goût de bouger. », a souligné Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation.

** Éric Caire était présent au nom de Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.**

Québec accorde près de 6,9 M$ à l'entreprise Barrette-Chapais Itée

Important investissement au port de Saguenay

 

 15 janvier 2019

Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de 6 847 000 $ à Barrette-Chapais Itée pour la construction de deux dômes d’entreposage de matériaux secs et d’un convoyeur au terminal maritime de Grande‑Anse, au port de Saguenay. Le projet, dont le coût total est estimé à 17 millions de dollars, permettra la création de près de 25 emplois.

Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, M. François Bonnardel, accompagné de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

« Notre gouvernement est fier de soutenir financièrement des projets qui contribuent au développement économique régional et permettent d’accroître l’offre de service en transport maritime. C’est un levier important de l’économie québécoise qui permet à des entreprises comme Barrette-Chapais d’exporter leurs produits outre-mer. Le projet annoncé aujourd’hui contribuera assurément à l’essor du Québec et de la région. », a annoncé François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie.

Le projet de construction de deux dômes d’entreposage et d’un convoyeur constitue un maillon essentiel dans la logistique du transport de granules de bois. Sa réalisation permettra à Barrette-Chapais d’exporter ses granules de bois vers l’Europe, et d’autres entreprises de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourront bénéficier de ces nouvelles infrastructures d’entreposage.

« Je suis très heureuse que le gouvernement du Québec apporte son soutien financier à une entreprise d’ici. Cela permettra d’accroître l’activité économique de la zone industrialo-portuaire de Saguenay et dynamisera l’industrie du bois. Cet investissement aura une incidence très positive pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. », a indiqué Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay­-Lac-Saint-Jean.

L’aide financière est accordée dans le cadre du volet 1 du Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime, qui a pour but de concrétiser les engagements de la Stratégie maritime en accélérant les investissements dans les secteurs maritime et portuaire.

« Avec la concrétisation de ces nouvelles infrastructures au port de Grande-Anse, le marché de la granule de bois représente dorénavant, je crois, une réelle possibilité additionnelle pour les marchés traditionnels des produits conjoints du sciage ainsi que pour l’ensemble de l’industrie forestière au Québec. Vu comme une option de remplacement à l’huile, au gaz ou au charbon, ce produit est en pleine croissance au niveau international. Il est donc très intéressant pour l’environnement et le futur de l’industrie forestière du Québec. », a souligné Benoît Barrette, président de Barrette-Chapais Itée.

Faits saillants :

Le Programme de soutien aux investissements dans les infrastructures de transport maritime :

  • a pour but de favoriser les investissements dans les infrastructures de transport maritime des marchandises et des personnes au Québec, et ce, dans un souci de compétitivité et de développement durable;
  • compte trois volets :
  • volet 1 : Infrastructures maritimes et intermodales en transport des marchandises,
  • volet 2 : Projets pilotes en transport des marchandises,
  • volet 3 : Infrastructures maritimes en transport des personnes;
  • est doté d’un budget de 200 millions de dollars jusqu’en 2020;
  • est destiné aux entreprises, aux organismes municipaux et à tout autre organisme ayant un établissement au Québec.

La Stratégie maritime :

  • engendrera d’ici 2030 des investissements de plusieurs milliards de dollars et entraînera la création de 30 000 emplois directs dans toutes les régions du Québec;
  • prévoit dans son plan d’action des investissements de l’ordre de 2,9 milliards de dollars.

Lancement de la 23e édition du concours Chapeau, les filles!

 

 15 janvier 2019

La période d’inscription à la 23e édition du concours Chapeau, les filles! et à la 19e édition de son volet Excelle Science a été lancée aujourd’hui par le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge.

« J’aimerais remercier les partenaires de Chapeau, les filles! et d’Excelle Science de même que le personnel scolaire qui soutiennent les filles dans leur démarche de mise en candidature. J’invite les étudiantes qui répondent aux critères d’admissibilité à déposer leur candidature. Je lance également un appel spécial aux anciennes lauréates du concours : soyez des ambassadrices dans la promotion des métiers traditionnellement masculins et incitez d’autres femmes à suivre vos traces. », a annoncé Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Ce concours vise à promouvoir la diversification des choix de carrière des filles et à encourager celles‑ci à persévérer jusqu’à l’obtention de leur diplôme. Depuis sa création, le concours a contribué à faire augmenter l’effectif féminin à la formation professionnelle, à la formation technique et à la formation universitaire dans des secteurs choisis majoritairement par des hommes.

Faits saillants :

Les candidates qui souhaitent participer au concours Chapeau, les filles! ou à son volet Excelle Science doivent soumettre leur dossier directement en ligne sur le site Web du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur d’ici le 8 mars 2019.

Les étudiantes inscrites à temps plein à un programme de la formation professionnelle ou de la formation technique menant à l’exercice d’un métier traditionnellement masculin et fréquentant un établissement du réseau des commissions scolaires, un cégep ou un établissement d’enseignement privé au Québec sont admissibles à Chapeau, les filles!.

Quant aux étudiantes poursuivant des études au baccalauréat dans l’une ou l’autre des disciplines des sciences et des technologies retenues pour le concours, elles sont admissibles au volet Excelle Science.

Dans le but de valoriser le travail du personnel scolaire qui soutient les étudiantes dans leur parcours de formation et le dépôt de leur candidature, le Ministère attribuera trois prix de 500 $ à des mentors scolaires. L’objectif est de mettre en évidence l’importance du mentorat en milieu scolaire et ses effets sur la réussite des étudiantes.

La cérémonie de remise des prix aura lieu à l’Assemblée nationale en juin 2019, grâce à la contribution financière de 21 partenaires (voir la liste en annexe).

Depuis la création du concours en 1996, 15 935 femmes ont soumis leur candidature au concours et, de ce nombre, 3 697 lauréates ont été récompensées. En 2019, 38 prix totalisant 88 000 $ seront remis aux lauréates du concours Chapeau, les filles!, tandis que 28 prix totalisant 72 000 $ seront remis à celles du volet Excelle Science.

Autorisation d'un nouveau mode de traitement pour les enfants et les jeunes adultes atteints de leucémie aiguë lymphoblastique

Innovation en cancérologie

 

 15 janvier 2019

La ministre de la Santé et des Services sociaux, madame Danielle McCann, annonce que les enfants et les jeunes adultes (3 à 25 ans) atteints de leucémie aiguë lymphoblastique (LAL) qui n’ont pas répondu aux traitements standards et ayant rechuté après avoir subi une greffe de moelle osseuse pourront bientôt se prévaloir d’une nouvelle thérapie, le KymriahMC (Tisagenlecleucel), développée par la compagnie Novartis.

« L’ajout de la thérapie CAR T-cell constitue une innovation importante dans les soins offerts aux personnes atteintes de cancer et le Québec joue un rôle de leader dans le développement de ce mode de traitement. J’invite la compagnie Novartis à poursuivre ses négociations avec nous et nos partenaires canadiens afin que nous puissions recourir à cette thérapie à plus grande échelle, de manière encore plus efficiente pour l’ensemble du réseau de la santé et des services sociaux. », a annoncé Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux.

Il s’agit d’un nouveau type de thérapie par lymphocytes T porteurs de récepteurs antigéniques chimériques (CAR T-cell). L’autorisation accordée à cette thérapie fait suite à un avis favorable formulé par l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) et diffusé aujourd’hui. Elle sera en vigueur dès qu’une entente avec le fabricant sera conclue, ce qui pourrait être finalisé dans les prochaines semaines.

Une autre indication de traitement du KymriahMC a fait l’objet d’un avis de l’INESSS. Les adultes atteints du lymphome diffus à grandes cellules B (LDGCB) qui ne répondent pas aux traitements usuels pourraient éventuellement bénéficier de ce mode de traitement, mais comme l’incertitude entourant la valeur thérapeutique est plus grande que dans le cas de la LAL, une autorisation à cet égard demeure conditionnelle à ce que certaines recommandations de l’INESSS soient respectées, soit la poursuite des négociations avec le fabricant afin d’en atténuer le fardeau économique pour la société, la poursuite de l’évaluation de la valeur thérapeutique en contexte réel de soins et l’instauration d’un statut temporaire au remboursement sur un horizon de trois ans jusqu’à ce que des données plus robustes soient disponibles.

Faits saillants :

Cette thérapie immunocellulaire consiste à prélever des cellules (lymphocytes T) du patient et à les envoyer dans un laboratoire spécialisé opéré par le fabricant aux États-Unis, où elles sont ensuite modifiées génétiquement pour reconnaître, combattre et tuer les cellules cancéreuses. Les cellules modifiées sont ensuite retournées au Québec pour être réadministrées au patient.

Actuellement, seules certaines installations canadiennes sont ciblées pour offrir cette thérapie, compte tenu des procédures d’assurance qualité complexes qui doivent être mises en place pour assurer la manipulation sécuritaire des cellules à toutes les étapes. Le Québec détient une expertise dans le domaine, deux centres ayant participé au projet de recherche qui a permis de valider l’efficacité du KymriahMC.