Toutes les régions du Québec en zone verte dès le 28 juin

 

 22 juin 2021

 La situation épidémiologique continue de s’améliorer au Québec. Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que la résilience et l’adhésion indéfectible des Québécois à l’égard des mesures sanitaires permettent maintenant d’alléger encore davantage les mesures sanitaires. « Les hospitalisations continuent de baisser. La vaccination va bien. Nous avons atteint notre objectif de 75 % de la population de 12 ans et plus vaccinée pour la première dose. Nous sommes même à 80 %, donc exactement où nous voulions être à ce moment-ci avec notre plan de vaccination et notre plan de déconfinement! », a-t-il déclaré.

Le premier ministre a ainsi annoncé aujourd’hui que de nouveaux assouplissements seront possibles en zone verte et que toutes les régions du Québec se trouveront à ce nouveau palier à compter du lundi 28 juin à 00 h 01.

En plus des assouplissements déjà prévus, les nouveaux allègements dans le palier vert sont les suivants :

Rassemblements privés et terrasses extérieures

  • Il sera permis de tenir des rassemblements d’un maximum de 20 personnes sur des terrains privés extérieurs. De même, 20 personnes pourront se trouver à la même table sur les terrasses des restaurants et des bars.
  • Rappelons qu’au palier vert il est permis qu’un maximum de 10 personnes ou les occupants de 3 résidences différentes puissent se rassembler à l’intérieur des domiciles privés.

Cinémas, salles de spectacles et stades avec des sièges assignés

  • La distanciation de 1,5 m entre les sièges des personnes qui ne résident pas à une même adresse pourra dorénavant être calculée latéralement, ce qui permettra d’augmenter le nombre de spectateurs. Ainsi, il ne sera plus nécessaire de libérer un espace de 1,5 m devant et derrière les personnes.

D’autres assouplissements dès le vendredi 25 juin

Rappelons également que d’autres allègements entreront en vigueur le vendredi 25 juin dans l’ensemble des régions du Québec. Parmi ces assouplissements, mentionnons notamment :

·       le port du masque et la distanciation durant un rassemblement dans les domiciles privés ne seront plus recommandés pour les personnes ayant reçu 2 doses de vaccin;

·       la reprise des festivals et des grands événements extérieurs pendant lesquels les spectateurs sont debout ou assis sans place assignée, avec un maximum de 3 500 personnes autorisées sur chaque site, dans le respect de certaines mesures.

« En terminant, je veux souhaiter une belle Fête nationale à tous les Québécois! Soyons fiers de notre nation, de notre histoire et de notre belle langue française. Merci et bon été tout le monde », a conclu le premier ministre.

« Pour ce qui est de la 2e dose, nous sommes à 20 % seulement encore pour le moment. Donc, on a une grosse mission pour l’été : tous nous faire vacciner avec 2 doses. C’est important, pour nous protéger, ça prend les deux doses. C’est important de se faire vacciner avec deux doses pour 3 raisons : 1) pour se protéger; 2) pour protéger nos proches; et 3) pour revenir enfin à une vie normale. Entre-temps, il faut rester prudents. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Grâce aux efforts de tous, nous sommes maintenant en mesure d’annoncer de nouveaux allègements au palier vert, qui viennent s’ajouter à ceux qui étaient déjà prévus. Nous pouvons être très fiers de ce que nous avons accompli tous ensemble au cours des derniers mois. La vaccination a des effets concrets sur la situation épidémiologique. Je rappelle aux personnes qui n’ont toujours pas obtenu leur première dose qu’il est toujours possible de le faire, même si l’administration de la deuxième dose progresse rapidement. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

Faits saillants :

  • Notons également que les cérémonies de mariage et les funérailles pourront être tenues dans les lieux publics intérieurs et extérieurs avec une assistance composée d’un maximum de 250 personnes qui devront demeurer assises (comme durant les assemblées ou les réunions). D’autres mesures s’appliquent pour les réceptions. Consulter le site Web concernant les réceptions, les mariages et les funérailles.

·       Précisons que les activités de style karaoké demeurent interdites partout dans les lieux publics. La danse n’est pas autorisée dans les bars. Toutefois, les spectacles dans les établissements tels que les bars et les brasseries sont permis.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur le plan de déconfinement et les assouplissements à venir : Québec.ca/déconfinement.

Pour en savoir plus sur la COVID-19 et les mesures en place : Québec.ca/coronavirus.

Une carte des paliers d’alerte par région est notamment disponible.

Construction d’un complexe aquatique à Laval

 

 18 juin 2021

Aujourd’hui, le premier ministre du Québec, M. François Legault, ainsi que la ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités, l’honorable Catherine McKenna, ont annoncé l’attribution d’une aide financière de 20 millions de dollars pour la construction d’un complexe aquatique à Laval. Pour l’occasion, ils étaient accompagnés du lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes, l’honorable Pablo Rodriguez, de la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest ainsi que du maire de Laval, M. Marc Demers. Grâce à ces sommes, la population de la région aura accès à des installations modernes et sécuritaires qui favoriseront un mode de vie actif, sain et inclusif.

Cette aide financière vise la construction d’un complexe aquatique intérieur qui comprendra principalement trois bassins aquatiques, des locaux techniques, des aires d’accueil, des espaces de services (vestiaires, toilettes, etc.) et de circulation, ainsi que d’autres lieux récréatifs (salles multifonctionnelles). Cette nouvelle infrastructure permettra à la région de Laval de créer des milieux de vie propices à l’attraction des familles ainsi que des travailleurs, tout en stimulant la relance économique locale.

Pour la réalisation de ce projet, le gouvernement du Canada accorde 10millions de dollars, par le biais du volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives du Programme d’infrastructure Investir dans le Canada, tandis que le gouvernement du Québec contribue également à la hauteur de 10millions de dollars, grâce au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives.

« Je suis fier de participer à ce projet qui améliorera l’accessibilité à des infrastructures sportives de qualité pour les familles de Laval. Le sport, c’est bon pour la santé et pour le moral. C’est aussi un moyen pour nos jeunes de se motiver, de rêver. Nous donnons à nos jeunes et à nos athlètes les moyens d’êtres actifs et de pratiquer le sport qu’ils aiment. »

François Legault, premier ministre du Québec

« La pandémie nous a fait réaliser l’importance des infrastructures récréatives et sportives pour demeurer actifs et en contact les uns avec les autres. Puisque l’heure est à la relance, il est opportun d’investir dans des infrastructures qui encouragent l’activité physique et nous permettent d’accroître notre résilience à long terme. Je suis donc heureuse d’annoncer aujourd’hui un financement fédéral de 10 millions de dollars pour la construction d’un complexe aquatique à Laval. Le plan d’infrastructure du Canada permet d’investir dans des milliers de projets, de créer des emplois partout au pays et de bâtir des collectivités plus propres et plus inclusives. »

L’honorable Catherine McKenna ministre fédérale de l’Infrastructure et des Collectivités

« La pandémie nous a montré que sortir de chez nous et faire de l’exercice, c’est fondamental à notre santé mentale. Aujourd’hui, Ottawa, Québec et Laval investissent massivement ensemble pour construire un complexe aquatique à Laval. Ça va faire une différence concrète dans la vie des gens de Laval. On continue de travailler avec Québec pour aider les familles à se remettre de la pandémie et pour créer de bons emplois avec la relance économique. »

L’honorable Pablo Rodriguez, lieutenant du Québec et leader du gouvernement à la Chambre des communes

« Plus que jamais, nous prenons conscience de l’importance d’être actif. C’est pourquoi nous mettons en œuvre des moyens pour permettre aux Québécoises et aux Québécois de bouger davantage. L’accessibilité à des infrastructures récréatives et sportives modernes et de qualité est un incitatif fort pour favoriser la pratique régulière d’activités physiques. Ce projet aura des impacts concrets sur la qualité de vie des familles et le dynamisme de nos communautés. Je souhaite que, grâce aux investissements que nous annonçons aujourd’hui, toute la population puisse goûter au plaisir de bouger. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Je me réjouis de l’annonce d’aujourd’hui! Les Lavalloises et Lavallois pourront profiter d’un complexe aquatique moderne et à proximité pour pratiquer leurs activités sportives et récréatives favorites. En participant financièrement à la réalisation de ce projet, nous bonifions l’offre d’infrastructures à la communauté, leur permettant ainsi d’adopter un mode de vie sain et physiquement actif. »

Benoît Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme, ministre responsable de la région de Laval et député de Deux-Montagnes

« L’annonce d’aujourd’hui illustre parfaitement la vision que nous avons pour notre communauté: des services de proximité modernes et de qualité. Les citoyens et organismes de Laval demandent depuis longtemps une infrastructure de qualité pour se baigner et former nos athlètes.  Je remercie sincèrement les gouvernements de Justin Trudeau et François Legault pour leur soutien inestimable dans la réalisation de ce projet cher aux Lavalloises et aux Lavallois. »

Marc Demers, maire de Laval

« Je me réjouis aujourd’hui de ce financement fédéral-provincial de 20 millions de dollars qui fournira aux Lavallois une installation sportive à la fine pointe de la technologie et contribuera à la qualité de vie et au rayonnement de Laval. Qui sait combien de futurs athlètes y feront leurs premiers plongeons ou leurs premières longueurs pour un jour nous représenter fièrement à l’échelle nationale ou internationale? »

Annie Koutrakis, députée fédérale de Vimy

« Je suis enchanté, pour tous mes concitoyens de Laval, de la construction du futur centre aquatique, rendu possible par les investissements gouvernementaux annoncés aujourd’hui. L’accès à des infrastructures sportives de qualité a un impact direct sur la santé et le bien-être, notamment des familles. La Ville de Laval avait ce beau projet dans les cartons et je suis très content qu’il puisse voir le jour. »

Christopher Skeete, député de Sainte-Rose

Faits en bref :

·       Dans le cadre du Programme d’infrastructure Investir dans le Canada (PIIC), le gouvernement fédéral prévoit, entre 2018 et 2028, des investissements de plus de 7,5 milliards de dollars, au Québec, pour des projets visant les infrastructures communautaires, culturelles et récréatives, les infrastructures vertes, le transport en commun, et les infrastructures dans les collectivités rurales et nordiques.

·       Le Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS) du gouvernement du Québec s’inscrit dans le cadre du programme d’infrastructure Investir dans le Canada (PIIC) et de l’Entente bilatérale intégrée (EBI), qui vise à mettre en œuvre le PIIC au Québec et à établir les modalités, les obligations et les engagements des parties. Le programme dispose d’une enveloppe de 294 millions de dollars.

·       Le ministère de l’Éducation est responsable de la mise en place du sous-volet Infrastructures récréatives du volet Infrastructures communautaires, culturelles et récréatives visé par l’EBI.

·       Par le financement de projets de construction, d’aménagement, de rénovation, de mise aux normes, d’agrandissement ou de réaménagement d’infrastructures récréatives et sportives, le PAFIRS vise à soutenir la présence d’infrastructures récréatives et sportives en bon état dans toutes les régions du Québec et à accroître l’accès à ces infrastructures pour la population.

Liens connexes :

Carte des projets du plan Investir dans le Canada

https://www.infrastructure.gc.ca/gmap-gcarte/index-fra.html

Investissements fédéraux dans les projets d’infrastructure au Québec https://www.infrastructure.gc.ca/investments-2002-investissements/qc-fra.html

Investir dans le Canada, le plan d’infrastructure à long terme du Canada https://www.infrastructure.gc.ca/plan/about-invest-apropos-fra.html

Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS – EBI)

http://www.education.gouv.qc.ca/index.php?id=40823

20 M$ pour protéger le patrimoine religieux québécois

 

 16 juin 2021

La ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annonce que le gouvernement du Québec offrira 15 M$ en 2021-2022 pour assurer à la grandeur du Québec la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux. Elle en a fait l’annonce aujourd’hui à la cathédrale Saint-François-Xavier de Saguenay, en compagnie de Mme Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ainsi que de Mme Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec (CPRQ).

Les 15 M$ versés serviront plus précisément à la réalisation de 73 projets de restauration, dont 67 bâtiments et 6 œuvres d’art et orgues, répartis dans plusieurs régions. Rappelons que le Programme visant la protection, la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux permet de financer jusqu’à 80 % des coûts des projets.

Mme Nathalie Roy a également annoncé l’ouverture de l’appel de projets pour la requalification de bâtiments patrimoniaux à caractère religieux auquel le gouvernement du Québec consacre une somme de 5 M$ pour 2021-2022. Cet appel de projets est lancé le 16 juin et se termine le 20 août 2021.

Les critères des deux programmes administrés par le CPRQ ont été assouplis. Ainsi, sont maintenant admissibles au programme de requalification les lieux de culte à valeur patrimoniale situés dans les sites cités, les sites patrimoniaux déclarés ou dont l’intérêt patrimonial est reconnu comme supérieur dans un inventaire effectué pour une municipalité ou une MRC et qui sont également visés par une mesure de protection de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. De plus, la proportion des travaux admissibles a été bonifiée de 10 % pour les immeubles classés. Également, sont maintenant admissibles au programme de restauration les immeubles du patrimoine culturel à caractère religieux cités ou situés dans un site patrimonial cité et les biens situés dans un site patrimonial déclaré, dont la date de construction est antérieure à 1976.

En finançant la restauration et la requalification de bâtiments à caractère religieux qui sont propres à l’identité québécoise, le gouvernement du Québec préserve un précieux héritage qui fait la fierté des citoyennes et citoyens et qui contribue à la beauté de nos villages.

« Afin de rappeler notre passé et de nourrir notre mémoire, nous devons protéger ce patrimoine qui constitue un outil de connaissances privilégié sur l’histoire du Québec. Ce patrimoine n’est pas seulement religieux, il est aussi culturel et social. En effet, les lieux de culte ont joué et jouent encore aujourd’hui un rôle majeur en matière de cohésion sociale et les citoyens s’y retrouvent pour des activités non seulement religieuses, mais également communautaires et très souvent culturelles. Notre patrimoine religieux est constitué de magnifiques témoignages de notre passé. Les Québécoises et les Québécois éprouvent pour cet héritage une légitime fierté, et c’est pourquoi notre gouvernement s’est fait un devoir de le sauvegarder et de le faire connaître. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« Nous annonçons aujourd’hui d’excellentes nouvelles pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce sont près de 800 000 $ qui seront investis dans la préservation de notre patrimoine à caractère religieux. En compagnie de mes collègues Nancy Guillemette, Éric Girard et François Tremblay, nous avons la chance de représenter un gouvernement soucieux de mettre en valeur ce patrimoine dont nous sommes si fiers. Je tiens à féliciter tous ceux et celles qui œuvrent concrètement à la conservation de cet héritage ainsi que le Conseil du patrimoine religieux du Québec, qui les accompagne dans cette belle mission. »

Andrée Laforest, députée de Chicoutimi, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean

« Je me réjouis de cette annonce de l’enveloppe budgétaire de 20 M$ pour le patrimoine culturel à caractère religieux. Les sommes investies par le gouvernement du Québec pour la sauvegarde du patrimoine religieux génèrent des retombées économiques importantes dans l’économie québécoise. La réalisation des travaux engendre une forte mobilisation des communautés locales et elle contribue significativement au maintien d’un savoir-faire et d’une expertise professionnelle spécialisée dans le domaine du patrimoine. »

Josée Grandmont, présidente du Conseil du patrimoine religieux du Québec

Liens connexes

300 M$ pour propulser les projets de la jeunesse québécoise

 

 13 juin 2021

Le premier ministre, M. François Legault, ainsi que son adjoint parlementaire pour les dossiers jeunesse, M. Samuel Poulin, ont dévoilé, aujourd’hui, le Plan d’action jeunesse 2021-2024, qui propose des mesures concrètes pour que les jeunes prennent leur place dans la nouvelle économie et qu’ils participent activement à la société québécoise, en adéquation avec leurs priorités, notamment en matière d’éducation, d’emploi, de santé mentale, de culture et d’environnement.

Concrètement, le Plan d’action prévoit la mise en œuvre de plus de 130 mesures, dont 80 sont nouvelles ou bonifiées. Ces actions permettront au gouvernement de joindre annuellement quelque 500 000 Québécoises et Québécois de 15 à 29 ans. Pour ce faire, plus de 300 millions de dollars seront investis au cours des trois prochaines années.

Fruit d’une large consultation nationale, ce plan est en phase avec les besoins de la jeunesse québécoise. Le premier ministre se réjouit que le Plan d’action tienne également en compte l’évolution de certains enjeux mis de l’avant par la pandémie de la COVID-19 et qu’il dégage des opportunités importantes pour les jeunes afin que ceux-ci puissent, eux aussi, contribuer à la relance économique du Québec.

Soutenir les jeunes dans un marché de l’emploi évolutif et en entrepreneuriat

De nombreux postes seront à pourvoir dans les prochaines années au Québec. Les évolutions technologiques contribueront également à la transformation du marché du travail. C’est pourquoi il est nécessaire d’outiller les jeunes afin qu’ils soient en mesure de faire face à ces nouvelles réalités. Pour ce faire, le gouvernement s’engage à soutenir leur intégration et leur maintien en emploi, à les former pour les métiers du futur et à susciter chez eux la passion de l’entrepreneuriat. Près de 100 000 jeunes, qu’ils soient entrepreneurs et entrepreneures ou en démarche d’emploi, seront soutenus par le gouvernement par l’entremise du Plan d’action.

Favoriser une santé mentale positive

La santé figure dans les priorités des jeunes et du gouvernement. Les jeunes se trouvent parmi les groupes les plus affectés psychologiquement par les répercussions de la pandémie de la COVID-19. Les mesures en santé du gouvernement viseront l’atteinte de trois objectifs, soit de favoriser une santé mentale positive des jeunes, de promouvoir l’adoption de comportements sains et sécuritaires et d’encourager l’adoption de bonnes habitudes alimentaires, ainsi que d’un mode de vie physiquement actif.

Promouvoir la culture québécoise et la langue française

La culture occupe une place importante pour le gouvernement. Afin de permettre aux jeunes de découvrir la richesse de la culture québécoise et de s’y identifier, le gouvernement du Québec s’engage à en favoriser l’accès dans toute sa diversité et sous toutes ses formes, ainsi qu’à soutenir davantage la pratique culturelle. Afin d’inculquer un fort sentiment d’appartenance des jeunes envers la langue française et d’en assurer la vitalité et l’avenir au Québec, des mesures ont été mises en place pour la valoriser et la promouvoir.

Intensifier les actions environnementales

L’environnement et la lutte contre les changements climatiques figurent, avec raison, en haut de la liste des revendications des jeunes et des organismes. Il y a évidemment lieu d’intensifier les actions pour sensibiliser tous les Québécois et Québécoises, notamment dans les différents milieux scolaires. Le Plan d’action dévoilé comprendra des mesures pour outiller les jeunes qui ont et auront à faire face à la crise climatique. À ce titre, des actions sont prévues pour soutenir l’éducation à l’environnement et promouvoir l’écocitoyenneté, contribuer à la création de milieux de vie verts et faciliter le contact des jeunes avec la nature.

« Après la pandémie, on a l’occasion de bâtir un Québec plus autonome, plus innovant, plus vert. On a l’occasion de bâtir une nouvelle économie avec des emplois payants et stimulants dans toutes nos régions. Ce Québec-là, on veut le bâtir avec nos jeunes. On veut se tourner vers l’avenir avec eux. Avec le plan jeunesse, on a un levier pour soutenir leurs projets, leurs rêves. Je dis aux jeunes : vous êtes ma plus grande priorité comme premier ministre et votre avenir est au centre de notre vision. Le Plan qu’on présente aujourd’hui, ça vous appartient. On veut le mettre en marche avec vous. Pour bâtir tous ensemble un Québec dont vous serez fiers. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Les jeunes ne sont pas seulement l’avenir, ils sont également le présent. Ils doivent pouvoir s’accomplir pleinement et réaliser leurs rêves ici. Notre plan est l’un des plus ambitieux et porteurs de l’histoire du Québec. Avec nos actions dans toutes les régions, les jeunes pourront faire le choix d’entreprendre, de poser des gestes pour l’environnement et d’avoir un plus grand accès à la culture québécoise. À terme, nous voulons redonner un sentiment de fierté à notre jeunesse, pour qu’ils soient fiers d’eux-mêmes et fiers d’être Québécois. »

Samuel Poulin, adjoint parlementaire du premier ministre pour le volet jeunesse

Faits saillants :

  • Le Plan d’action jeunesse 2021-2024 met en œuvre la Politique québécoise de la jeunesse 2030.
  • Deux axes s’ajoutent à ceux de la précédente stratégie d’action jeunesse. Ainsi, l’environnement et la culture viennent compléter les cinq axes existants que sont l’emploi, l’entrepreneuriat, l’éducation, la santé et la citoyenneté.

Lien connexe :

Pour plus de détails sur le Plan d’action jeunesse 2021-2024 : www.jeunes.gouv.qc.ca.

« On a réussi à livrer nos engagements aux Québécois. »

 

 11 juin 2021

Le premier ministre, François Legault, a dressé, en compagnie de la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, ainsi que du ministre de la Justice et leader parlementaire, Simon Jolin-Barrette, le bilan de la session parlementaire qui se termine aujourd’hui. « La bataille contre la COVID-19 nous a beaucoup occupés dans les derniers mois, mais en même temps, on a continué de faire avancer nos cinq priorités : l’éducation, l’économie, la santé, l’environnement et ce sentiment de fierté d’être ce que nous sommes. On a réussi à livrer beaucoup de nos engagements aux Québécois », s’est réjoui le premier ministre.

Santé

Grâce au travail admirable du personnel dans le réseau de la santé et à la collaboration exemplaire de la population québécoise pour vaincre la troisième vague de COVID-19, le Québec est en voie de gagner la bataille. « On a résisté à la troisième vague beaucoup mieux qu’ailleurs dans le monde. On est une des nations avec la meilleure couverture vaccinale, et tout est en place pour réussir notre course à la 2e dose. On a encore des efforts à faire, mais on touche enfin au but. Et ça, c’est grâce aux efforts immenses de la population depuis 15 mois. Merci du fond du cœur à tous les Québécois! », a réitéré le premier ministre.

Malgré la pandémie, plusieurs dossiers ont cheminé. Par exemple, le gouvernement a déposé un projet de loi pour combattre la maltraitance contre les aînés et présenté une politique nationale sur les proches aidants, une première dans l’histoire du Québec. Des sommes importantes ont été investies pour s’attaquer à la violence conjugale, notamment au bénéfice des maisons d’hébergement. Le gouvernement travaille également sur les suites à donner au rapport de la Commission Laurent; déjà une directrice nationale de la DPJ, Catherine Lemay, a été nommée le 17 mars dernier et des investissements importants ont été annoncés par le ministre Lionel Carmant.

Éducation

La plus belle réussite des derniers mois est celle d’avoir réussi à garder nos écoles ouvertes malgré la pandémie, a souligné François Legault. Le Québec est l’un des seuls endroits au monde où les écoles sont restées ouvertes le plus grand nombre de jours.

Le ministre Jean-François Roberge a aussi annoncé l’ajout de professionnels, et un vaste programme de tutorat pour les élèves en difficulté a été mis en place pour aider nos jeunes.

Une autre bonne nouvelle qui a marqué les derniers mois est l’amélioration des conditions de travail des enseignants avec des ententes sur les nouvelles conventions collectives. Les enseignants verront leurs conditions de travail s’améliorer avec une augmentation de salaire historique et une plus grande autonomie.

Économie

L’engagement du gouvernement du Québec envers la réussite et le développement économique s’est poursuivi en 2021. À cet égard, il faut notamment souligner les investissements de plus d’un milliard de dollars pour brancher tous les Québécois d’ici à l’automne 2022 et fournir de nouveaux services Internet haute vitesse en région. Le gouvernement a multiplié les partenariats avec le secteur privé pour atteindre cet objectif.

De nombreuses annonces de créations d’emplois ont aussi eu lieu. « Dans les derniers mois, on a aussi confirmé de grandes annonces économiques. Des investissements chez Telesat, App Direct et Lion, notamment, permettront de créer 1 500 emplois payants dans des domaines d’avenir », a souligné le premier ministre.

Sur le plan des finances publiques, la gestion rigoureuse du gouvernement s’est traduite par le dépôt, à la fin mars, d’un budget responsable totalisant des investissements de près de 15 milliards de dollars sur cinq ans afin de permettre au Québec de se relever au plus fort de la pandémie et de tracer la voie vers l’équilibre budgétaire sans augmenter les impôts et sans compressions.

Environnement

Sur le plan environnemental, le gouvernement continue d’agir concrètement, et sur tous les fronts. Pensons à l’adoption d’un projet pour l’élargissement de la consigne à tous les contenants de boisson prête à boire de 100 ml à 2 litres, qu’ils soient en plastique, en verre, en métal ou en carton multicouche.

Sur le plan énergétique, une entente historique est survenue entre Hydro-Québec, le secteur privé et les communautés innues pour la mise en œuvre du parc éolien Apuiat. Ce partenariat avec les Innus contribuera à développer la filière éolienne au Québec, une source d’énergie renouvelable et verte, à un prix avantageux et compétitif.

En matière de mobilité durable, le gouvernement a présenté sa vision de la mobilité pour grande région de la Capitale-Nationale, le Réseau express de la capitale (REC), qui comprend le tunnel Québec-Lévis, un tramway et la desserte des banlieues sur les rives nord et sud. Des voies réservées au transport collectif sont prévues dans le tunnel interrives pour raccorder l’ensemble de la région, ce qui profitera à la population de la Capitale-Nationale et de tout l’est du Québec pour des générations à venir.

Fierté

Le projet de loi no 96, présenté en mai, témoigne de l’engagement de l’État envers la protection et la promotion du français. Une démarche inédite permettra aussi d’inscrire dans la constitution canadienne que le Québec est une nation dont la langue commune est le français. Le gouvernement a poursuivi son plan de relance économique du milieu culturel.

Enfin, plus tôt cette semaine, le gouvernement a déployé son concept des Espaces bleus qui totalise des investissements de 259 millions de dollars pour créer un réseau culturel, social et touristique fondé sur la richesse de notre patrimoine. « Ce seront là des espaces de beauté pour célébrer les succès et les héros québécois. Et je suis convaincu que ça fera grandir notre fierté collective », a affirmé le premier ministre.

Citation :

« On tourne la page sur une autre session, encore marquée par la pandémie. Mais, pour la première fois depuis le début, on a enfin le sentiment qu’on est en train de gagner la bataille. On a réussi à sortir de l’hiver en mettant le virus à genoux. Et en même temps, on a réussi à continuer de livrer nos engagements aux Québécois. Je suis très fier du travail de toute notre équipe gouvernementale. Il ne faut pas perdre de vue notre grande mission de l’été : aller se faire vacciner avec les deux doses. Si on parvient à faire ça, l’été 2022 sera l’été des rapprochements! »

François Legault, premier ministre du Québec

Principaux projets de loi adoptés durant la dernière session parlementaire :

Adoption du projet de loi no 77 permettant la création de l’Institut de technologie agroalimentaire du Québec
Ce projet de loi, réclamé depuis de nombreuses années, assure le développement à long terme de l’Institut en lui permettant d’être plus autonome et en réduisant les contraintes administratives dans sa gestion des ressources humaines. (10 mars 2021)

Adoption du projet de loi no 67 pour mieux soutenir les municipalités
Cette loi permettra aux municipalités et aux municipalités régionales de comtés (MRC) de prendre part activement à la relance économique et d’être mieux outillées pour faire face aux situations d’urgence, comme les inondations et la pandémie. (26 mars 2021)

Adoption du projet de loi no 60 visant à simplifier le recrutement dans la fonction publique québécoise
L’adoption de ce projet de loi permettra à la fonction publique québécoise de modifier son processus de dotation pour réduire les délais d’embauche et répondre efficacement aux différents besoins de main-d’œuvre des ministères et des organismes. (19 avril 2021)

Adoption du projet de loi no 65 concrétisant la réforme des systèmes de consigne et de collecte sélective
Cette nouvelle loi accorde au gouvernement les pouvoirs habilitants nécessaires aux réformes des systèmes de consigne et de collecte sélective qui permettront de réduire l’empreinte écologique de ces produits. (11 mars 2021)

Adoption du projet de loi no 73 permettant de rétablir la couverture publique des services de fécondation in vitro
Cette loi donne suite à un engagement très attendu du gouvernement envers les familles du Québec en rétablissant la couverture publique des services de fécondation in vitro qui n’étaient plus couverts depuis 2015. (11 mars 2021)

Création du réseau des Espaces bleus

 

 10 juin 2021

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, et la ministre de la Culture et des Communications, Mme Nathalie Roy, annoncent la création des Espaces bleus, un réseau constitué de bâtiments patrimoniaux restaurés et de quelques nouveaux bâtiments, qui auront pour vocation première de valoriser notre histoire, nos héroïnes et nos héros de tous les horizons et de toutes les époques. Bénéficiant d’un montant de 259 M$, ce projet d’une ampleur inédite a été dévoilé aujourd’hui au pavillon Camille-Roy du Séminaire de Québec, qui constituera la tête du réseau des Espaces bleus.

En amorçant cette vaste opération, le gouvernement veut ainsi offrir un legs culturel, touristique et social qui profitera à l’ensemble des citoyennes et des citoyens ainsi qu’aux générations futures. Il souhaite aussi rendre hommage à ce qui fait la fierté des Québécois et faire de cette fierté commune un lien entre les régions, un pont entre leur passé et leur avenir.

Des sites et des immeubles à caractère patrimonial situés partout au Québec seront acquis, aménagés, restaurés et requalifiés dans cet objectif. Chaque Espace bleu sera unique et incarnera l’histoire des héros et des bâtisseurs de sa région respective. Ces pôles culturels et touristiques seront à la fois des lieux d’exposition et de diffusion. Ils seront dotés d’un café offrant des produits québécois locaux et d’une salle multifonctionnelle pour la diffusion et la médiation culturelles.

En collaboration avec des institutions muséales régionales, le Musée de la civilisation sera responsable de la conception, de la production, de la réalisation et de l’installation d’une exposition permanente et d’expositions itinérantes pour chacun des Espaces bleus. Ce parcours mettra en relief le caractère distinctif et le savoir-faire des régions, ainsi que tout ce qui a contribué à rendre les citoyens fiers de leur région.

L’Espace bleu de la Capitale-Nationale comportera également un volet consacré aux sciences, présentant notamment une riche collection d’objets scientifiques et des laboratoires d’expérimentation, grâce à une contribution de 2,5 M$ de la Ville de Québec.

L’offre culturelle des Espaces bleus sera novatrice et complémentaire à celle des institutions muséales en raison d’une approche numérique et immersive de calibre international. Elle permettra en outre de découvrir des objets provenant de la collection nationale du Musée de la civilisation ainsi que des collections de divers musées québécois.

Le gouvernement du Québec souhaite faire des Espaces bleus non seulement des modèles de réussite en matière de requalification de lieux patrimoniaux, mais également des lieux qui valoriseront l’histoire du Québec et tout ce qui en fait « un grand peuple ».                                                                     

« Avec les Espaces bleus, on veut de l’audace. On veut sortir des sentiers battus. On veut des expositions excitantes, notamment pour les jeunes. On veut redonner vie à nos grandes réussites historiques. On veut faire le lien entre nos héros du passé et ceux du présent. Et on veut que ça touche l’ensemble des Québécois. En effet, il faut que les Québécois de chaque région se reconnaissent. Je veux que ce soit l’espace de tous les Québécois, de toutes les générations. Je veux qu’on se sente chez nous. Je veux qu’on soit fiers dès qu’on y met les pieds. »

François Legault, premier ministre

« Je suis très heureuse que la capitale nationale ait été sélectionnée pour accueillir la tête du réseau des Espaces bleus. Axé sur l’histoire unique de la région, l’Espace bleu de la Capitale-Nationale sera intégré à la Cité du Séminaire pour offrir aux visiteurs des expériences exceptionnelles et ajouter à l’effervescence du Vieux-Québec, une destination culturelle incontournable. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« En créant le réseau des Espaces bleus, notre gouvernement fait preuve d’un leadership jamais vu en matière de valorisation de notre patrimoine bâti, de notre histoire et de notre culture. Ce projet nous permettra de donner une nouvelle vie à des bâtiments emblématiques tout en permettant aux visiteurs d’y découvrir de façon originale celles et ceux qui ont fait la fierté de chacune des régions du Québec. Chaque Espace bleu aura pour mission de mettre en lumière l’histoire unique de sa région et de la rendre plus accessible. Les Espaces bleus contribueront ainsi à la beauté du Québec et à la valorisation de notre culture qui a toutes les raisons de nous rendre fiers. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications

« À travers ce magnifique réseau d’Espaces bleus, la Ville de Québec contribuera principalement au volet scientifique de la région de la Capitale-Nationale. Nous souhaitons soutenir et préparer une relève qui fera rayonner l’expertise, les compétences et l’innovation québécoises. Le volet consacré aux sciences est donc une grande étape de sensibilisation et de familiarisation qui aidera à stimuler l’intérêt pour ce domaine chez nos générations futures. »

Régis Labeaume, maire de Québec

« L’une des missions fondamentales du Musée est de faire connaître l’histoire du Québec en mettant au cœur de son approche l’être humain. Pour ce nouveau concept, on va encore plus loin en plaçant au centre du propos les caractéristiques, les sentiments et les valeurs qui inspirent la société québécoise. C’est un projet extrêmement stimulant, développé avec rigueur et qui sera réalisé dans un esprit d’échange et de collaboration avec chaque région. Je remercie le gouvernement du Québec pour cette marque de confiance envers le Musée de la civilisation. »

Stéphan La Roche, président-directeur général du Musée de la civilisation

Lutte contre la maltraitance envers les aînés

 

 9 juin 2021

La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, présente aujourd’hui un projet de loi qui permettra de renforcer la lutte contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne en situation de vulnérabilité ainsi que la surveillance de la qualité des services de santé et des services sociaux. Ce projet de loi fait suite à des travaux de révision qui viennent d’être terminés, notamment afin d’améliorer le filet de sécurité pour prévenir la maltraitance, repérer les personnes qui pourraient en être victimes et intervenir pour les protéger.

Parmi les orientations retenues pour renforcer la loi actuelle, mentionnons, entre autres :

  • la bonification des définitions de la notion de maltraitance pour plus de clarté et pour y inclure les situations potentielles de maltraitance;
  • une optimisation de la reddition de comptes attendue du commissaire local aux plaintes et à la qualité des services pour offrir un portrait plus détaillé des situations de maltraitance;
  • une meilleure précision des rôles et des responsabilités des différents intervenants du processus d’intervention concerté;
  • l’institution d’un centre d’assistance et de référence concernant la maltraitance servant de porte d’entrée unique pour toute personne concernée par une situation de maltraitance;
  • l’ajout de sanctions pénales applicables à certains manquements à la loi;
  • l’ajout de mesures additionnelles de surveillance sur la qualité des services de santé dans les milieux de vie pour donner des leviers supplémentaires.

En ce qui a trait à l’obligation d’une politique de lutte contre la maltraitance des établissements de santé et des services sociaux, des modifications permettraient l’ajout d’un élément concernant la responsabilité des dirigeants du réseau, et d’un autre pour rappeler la possibilité de signaler une situation de maltraitance d’une personne majeure en situation de vulnérabilité qui ne reçoit pas des services de santé et des services sociaux, en la référant aux différents intervenants du processus d’intervention concerté.

L’article concernant l’obligation de signaler les situations de maltraitance serait également élargi pour couvrir davantage de cas, de même que d’autres clientèles, par exemple les personnes en situation de vulnérabilité qui vivent en résidence privée pour aînés, dans les ressources intermédiaires et dans les ressources de type familial, ainsi que les cas d’inaptitude constatée.

« La bienveillance envers les aînés et toute autre personne en situation de vulnérabilité est un élément clé de la nouvelle mouture du projet de loi. Celle qui a été adoptée 2017 a certes permis des avancées notables, mais il fallait aller plus loin. Les modifications proposées nous assurent ainsi d’une surveillance plus serrée des cas de maltraitance, qui nous permettra de prévenir davantage ces contextes inacceptables, avec la collaboration de l’ensemble des acteurs engagés auprès des personnes qui pourraient en être victimes. »

Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

Faits saillants :

Rappelons que la Loi visant à lutter contre la maltraitance envers les aînés et toute autre personne majeure en situation de vulnérabilité a été sanctionnée le 31 mai 2017, et qu’elle constitue une réalisation majeure qui appuie l’action gouvernementale en matière de lutte contre la maltraitance.

Elle a instauré le signalement obligatoire des situations de maltraitance, notamment celles vécues par des personnes vivant en centre d’hébergement et de soins de longue durée et des personnes inaptes protégées, ainsi que cinq autres mesures de protection.

Toutes les régions au palier jaune ou vert dès le 14 juin

 

 8 juin 2021

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé aujourd’hui que l’objectif qui avait été fixé au 14 juin sera atteint, alors que toutes les régions du Québec reviendront sous peu au palier jaune.

« La situation continue de s’améliorer au Québec. Hier, nous avons recensé seulement 150 nouveaux cas. La vaccination continue de très bien aller. Le Québec est actuellement un des endroits avec le plus haut taux de vaccination au monde! On peut être très fiers de ça. Les Québécois sont solidaires. Notre plan de déconfinement fonctionne et on peut même le devancer », a expliqué le premier ministre.

Les régions ou les secteurs suivants dans lesquels les mesures en zone orange sont actuellement appliquées passeront ainsi au palier de préalerte (jaune) dès le lundi 14 juin à 00 h 01 :

  • Capitale-Nationale;
  • Chaudière-Appalaches;
  • Estrie;
  • Montréal;
  • Outaouais;
  • Laval;
  • Lanaudière;
  • Laurentides;
  • Montérégie;
  • MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup, de Témiscouata et Les Basques (Bas-Saint-Laurent).

Activités pour les finissants

À la suite d’une recommandation de la Santé publique, il a été annoncé que certains assouplissements permettront aux étudiants qui finissent leur secondaire de souligner cette importante étape.

À compter du 8 juillet prochain, les bals pourront ainsi accueillir, à l’extérieur, un maximum de 250 personnes, dans le respect des consignes sanitaires en vigueur.

Il est également possible d’organiser une cérémonie de reconnaissance ou de graduation au palier vert et jaune, avec un maximum de 250 personnes, auquel les participants assistent en demeurant assis. La présence des parents à ces activités est autorisée, si le nombre maximum de personnes est respecté.

Rappelons que la vaccination des jeunes est un facteur important afin que ces événements se déroulent de la manière la plus sécuritaire possible.

« Les cérémonies de remise de diplômes, avec les parents, vont être permises, en autant qu’on garde nos distances. Concernant les bals, notons qu’une bonne partie des jeunes vont être vaccinés d’ici au 24 juin. À partir du 8 juillet donc, les bals seront permis à l’extérieur. Bon bal à nos jeunes! », a déclaré avec enthousiasme le premier ministre.

Ouverture des terrasses des bars

Enfin, dès ce vendredi, les terrasses des bars pourront rouvrir. Ces nouveaux assouplissements sont donc prévus pour le 11 juin prochain :

  • palier orange : deux adultes de résidences différentes ou les occupants d’une résidence par table;
  • palier jaune : les occupants de deux résidences par table;
  • palier vert : les occupants de trois résidences par table ou 10 personnes de résidences différentes par table.

« À ceux qui n’ont pas reçu leur première dose, allez-y svp! Maintenant, notre défi c’est que tout le monde aille chercher sa deuxième dose avant la fin août. Ceux qui ont eu le vaccin Pfizer peuvent déjà devancer leur rendez-vous. Les autres, ça va être au cours des prochaines semaines, dès qu’on va recevoir les vaccins d’Ottawa. Tout est en place pour qu’on ait un bel été. 

C’est grâce à vous autres. Bon été! »

François Legault, premier ministre du Québec

« La situation continue de s’améliorer partout au Québec, grâce aux efforts des Québécois et à la campagne de vaccination. Les nouvelles sont très encourageantes, mais il faut toutefois demeurer prudents, respecter les règles qui accompagnent le déconfinement graduel et se faire vacciner. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 

Faits saillants :

·       Rappelons également qu’à compter du 11 juin les sports et les loisirs supervisés seront permis à l’extérieur en groupe de 25 personnes. Ces activités pourront être pratiquées sans contact pour le palier orange et avec des contacts brefs pour le palier jaune.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur la COVID-19 et les mesures en place : Québec.ca/coronavirus

Une carte des paliers d’alerte par région est notamment disponible.

Pour en savoir plus sur le plan de déconfinement et les assouplissements à venir par paliers : Québec.ca/déconfinement

Calendrier des deuxièmes doses devancé

 

 3 juin 2021

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a dévoilé aujourd’hui le calendrier d’ouverture de prise de rendez-vous qui permettra à la population de 18 ans et plus de devancer l’administration de la deuxième dose de vaccin.

Notons que les personnes devront s’assurer de respecter un intervalle de 8 semaines ou plus entre les deux doses.

Comme pour la première dose, l’ouverture de la modification de rendez-vous se fera en respectant l’ordre de priorité établi par groupe d’âge. Ainsi, dès le 7 juin, les personnes âgées de 80 ans et plus pourront devancer leur rendez-vous pour la deuxième dose de vaccin en se rendant sur la page www.quebec.ca/vaccinCOVID. Notons que c’est l’âge atteint qui sera considéré au moment de recevoir le vaccin, et non pas l’année de naissance.

  • 7 juin : 80 ans et plus
  • 8 juin : 75 ans et plus
  • 9 juin : 70 ans et plus
  • 10 juin : 65 ans et plus
  • 11 juin : 60 ans et plus
  • 14 juin : 55 ans et plus
  • 15 juin : 50 ans et plus
  • 16 juin : 45 ans et plus
  • 17 juin : 40 ans et plus
  • 18 juin : 35 ans et plus
  • 21 juin : 30 ans et plus
  • 22 juin : 25 ans et plus
  • 23 juin : 18 ans et plus

Lors de la prise d’un nouveau rendez-vous pour devancer la deuxième dose, celui qui avait été pris lors de la première dose sera automatiquement annulé.

Ajoutons qu’il sera également possible de déplacer en ligne son rendez-vous pour obtenir la deuxième dose d’AstraZeneca.

« La campagne de vaccination continue sa progression de belle façon. Nos équipes de vaccination ont fait un travail exceptionnel au cours des derniers mois. Nous continuons sur cette lancée et puisque nous recevrons de grandes quantités de vaccins dans les prochaines semaines, il sera ainsi possible de devancer son rendez-vous pour la deuxième dose. Je rappelle aux personnes qui n’ont pas encore pris leur rendez-vous pour leur première dose de procéder sans tarder. Plusieurs attendent de recevoir leur deuxième dose avec impatience et les plages horaires se rempliront rapidement. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • L’objectif est que tous les Québécois soient adéquatement vaccinés avant le 31 août prochain.
  • Enfin, rappelons que la deuxième dose du vaccin contre la COVID-19 est importante et nécessaire, car elle permet d’obtenir une réponse immunitaire plus complète et d’allonger la durée de protection.

Lien connexe :

Pour obtenir toutes les informations pertinentes sur la vaccination : Québec.ca/vaccinCOVID

Cision Consulter le contenu original : http://www.newswire.ca/fr/releases/archive/June2021/03/c3872.html 

Changements de paliers dès le 7 juin

 

 1 juin 2021

 Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé aujourd’hui plusieurs changements de paliers qui entreront en vigueur dès le lundi 7 juin à 00 h 01. Les derniers secteurs qui sont toujours au palier d’alerte maximale (rouge) passeront à ce moment au palier d’alerte (orange). Cela signifie donc que l’ensemble des régions du Québec se trouveront alors en zone orange, jaune ou verte.

« Grâce à vos efforts, la situation continue de s’améliorer. Le nombre de nouveaux cas est en baisse partout au Québec. Le nombre d’hospitalisations et de décès continue aussi de diminuer. La situation est vraiment très encourageante! Notre plan de déconfinement peut donc se poursuivre comme prévu et, en fait, il va même un peu s’accélérer », a expliqué le premier ministre.

Ainsi, les régions ou les secteurs dans lesquels les mesures en zone rouge sont actuellement appliquées passeront au palier orange :

  • Montréal;
  • Laval;
  • MRC du Granit (Estrie);
  • MRC de Beauce-Sartigan, de L’Islet, de Montmagny et de Robert-Cliche (Chaudière-Appalaches);
  • MRC de Kamouraska, de Rivière-du-Loup, de Témiscouata et Les Basques (Bas-Saint-Laurent).

Plusieurs régions ou secteurs passeront au palier jaune :

  • Saguenay–Lac-Saint-Jean;
  • Mauricie et Centre-du-Québec;
  • MRC de Rimouski-Neigette, de La Mitis, de La Matapédia et de Matane (Bas-Saint-Laurent).

Certaines régions passeront au palier vert :

  • Abitibi-Témiscamingue;
  • Côte-Nord;
  • Nord-du-Québec

« Je rappelle qu’il faut maintenir les mesures sanitaires de base, qu’on doit garder les masques et la distanciation de deux mètres, et ce, tant que nous n’aurons pas tous reçu nos deux doses du vaccin. Avec une seule dose, les personnes vulnérables peuvent être contaminées. Il faut absolument rester prudents », a averti le premier ministre dans le contexte du déconfinement qui s’est amorcé depuis la fin de semaine dernière.

« Notre plan de déconfinement se passe comme prévu. De plus, en ce moment, le Québec est un des endroits au monde où la population se fait vacciner le plus rapidement. Il faut continuer. Plus nous serons nombreux à se faire vacciner avec deux doses, plus vite nous pourrons recommencer nos petits partys! Donc, prenez vos rendez-vous. On a besoin de tout le monde pour revenir à la normale. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Dès le 7 juin, les dernières régions qui se trouvaient toujours au palier rouge passeront au palier orange, et plusieurs autres pourront même passer à des paliers d’alerte inférieurs. C’est une excellente nouvelle, et c’est grâce aux efforts de tous. La situation globale au Québec est très encourageant. Pour avoir un bel été, il faut continuer de respecter les mesures toujours en place et se faire vacciner. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux 


Faits saillants :

Rappelons que, depuis le 28 mai, des allègements s’appliquent dans l’ensemble des régions du Québec :

·       aucun couvre-feu;

·       terrasses extérieures des restaurants ouvertes (zones rouge et orange : deux personnes avec enfants mineurs ou occupants d’une même résidence;  zone jaune : occupants de deux résidences);

·       rassemblements permis sur les terrains privés extérieurs et les balcons (maximum de huit personnes de résidences différentes ou occupants de deux résidences, avec distanciation);

·       levée des interdictions de déplacements;

·       allègement des règles pour les grandes salles intérieures et les stades extérieurs ayant des places fixes assignées d’avance.

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur la COVID-19 et les mesures en place : Québec.ca/coronavirus

Une carte des paliers d’alerte par région est notamment disponible.

Pour en savoir plus sur le plan de déconfinement et les assouplissements à venir par paliers : Québec.ca/déconfinement