Bonis pour les patrons : Philippe Couillard doit faire entendre raison à Bombardier

 

 30 mars 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et son porte-parole en matière de développement économique régional, Éric Lefebvre, ont vivement dénoncé le gouvernement libéral de Philippe Couillard, qui n’entend pas contester la décision de l’entreprise Bombardier d’accorder plus de 32 millions de dollars en augmentation de salaires et de bonis à ses hauts dirigeants.

Une entreprise privée a le droit de faire ses propres choix, a convenu M. Legault, mais il a souligné que tous les Québécois sont devenus des partenaires d’affaires de Bombardier le jour où le gouvernement Couillard a accepté de verser 1,3 milliard de dollars (G$) de fonds publics à l’entreprise… sans aucune garantie.

Selon le chef de la CAQ, le premier ministre Philippe Couillard a le devoir d’agir, en rappelant à l’ordre le président du conseil d’administration de Bombardier, Pierre Beaudoin.

Chantal Soucy rend hommage à la municipalité de La Présentation

 

 30 mars 2017

Le 29 mars dernier, la députée Chantal Soucy a rendu hommage aux élus de la municipalité de La Présentation, dans une déclaration prononcée à l’Assemblée nationale.

« Alors que les budgets des Commissions scolaires sont réduits, que les classes débordent et que des centaines d’élèves sont relocalisés chaque année, la municipalité de La Présentation a décidé de prendre la situation en main. Les élus ont choisi de construire un centre multisports adjacent à l’école, qui abritera deux nouvelles classes pour répondre aux besoins des familles de leur communauté », a affirmé Chantal Soucy. « Non seulement ce projet permettra aux citoyens de bénéficier de plus de services en sports et loisirs, mais il évitera également aux enfants de La Présentation d’être déracinés et relocalisés vers les écoles des municipalités voisines », a-t-elle poursuivi, soulignant la sensibilité et le leadership des élus de La Présentation dans ce dossier.

Le maire de La Présentation, M. Claude Roger, les conseillers municipaux, Mme Mélanie Simard et M. Rosaire Phaneuf, ainsi que la directrice générale, Mme Josiane Marchand, étaient dans les tribunes pour assister à l’hommage de Chantal Soucy. Ils ont également profité de l’invitation pour visiter l’Assemblée nationale, partager un repas avec leur députée et assister à la période de questions.

« Je suis très honoré de l’hommage que nous a rendu Mme Soucy aujourd’hui. La construction de notre centre multisports est le résultat d’un travail d’équipe exceptionnel. La délocalisation de nos élèves est un dossier qui nous préoccupait depuis longtemps et nous avons saisi cette opportunité pour changer les choses. Je pense que nous pouvons tous être fiers de ce projet qui, j’en suis certain, répondra adéquatement aux besoins des familles de notre municipalité. Nous avons bien hâte d’inaugurer nos nouvelles installations ! » a commenté le maire de La Présentation.

Protection des milieux humides : Une autre promesse rompue par le ministre Heurtel

 

 30 mars 2017

13 années : voici le nombre d’années qui se sont écoulées depuis que le gouvernement libéral a amorcé sa réflexion dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle loi sur la conservation et la gestion durable des milieux humides, a déploré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’environnement, Mathieu Lemay.

Jeudi, le ministre David Heurtel a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi 131, qui vise à prolonger jusqu’au 1er mars 2018 le régime temporaire de protection des milieux humides. Ce dépôt est une autre promesse brisée, a qualifié Mathieu Lemay, puisque David Heurtel avait lui-même promis en mars 2015 que le dossier serait réglé à temps pour avril 2017 par la présentation d’une vraie stratégie pour la préservation des milieux humides.

Pour le député de Masson, il devient de plus en plus évident qu’avec les libéraux, on tourne en rond en matière d’environnement :

–       Le nouveau projet de loi ne fait que reconduire la loi 32, que le ministre avait lui-même déposée en 2015 ;

–       La loi 32 n’était à la base qu’une prolongation d’une loi adoptée en 2012 par le gouvernement libéral de Jean Charest, en catastrophe, à la suite à un jugement de la Cour supérieure lui étant défavorable.

Marc-Yvan Côté : Philippe Couillard cache la vérité aux Québécois

 

 30 mars 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et son député de La Peltrie, Éric Caire, ont talonné Philippe Couillard en chambre au sujet des plus récentes révélations concernant l’implication de Marc-Yvan Côté dans la course à la direction du Parti libéral du Québec au profit du premier ministre.

 

Des échanges de courriels démontrent d’ailleurs que M. Côté agissait bel et bien dans l’ombre. L’équipe Couillard a même fait appel à ses services pour qu’il fasse le plein de délégués, notamment auprès des dirigeants de l’entreprise Premier Tech, entreprise qui est à l’origine de l’exclusion du conseil des ministres de Sam Hamad.

La CAQ a réclamé une commission parlementaire où Philippe Couillard et Marc-Yvan Côté devront témoigner, en plus des membres de l’équipe du premier ministre lors de sa course à la direction du PLQ. Parmi eux :

–       Stéphane Billette, whip du gouvernement et ex-organisateur en chef de sa campagne ;

–       Sam Hamad, député de Louis-Hébert et ex-président de sa campagne ;

–       Josée Lévesque, actuelle directrice de cabinet du whip et ex-organisatrice de sa campagne ;

–       Yves Goudreau, vice-président de Premier Tech ;

–       Lise Grondin, militante libérale.

La CAQ déplore le refus du premier ministre de faire la lumière sur cette affaire embarrassante pour lui.

Budget Leitão : Philippe Couillard ne comprend pas la réalité des familles du Québec

 

 29 mars 2017

En annonçant des baisses d’impôts de 55 $ par personne dans son budget mardi, le premier ministre Philippe Couillard a prouvé une fois de plus qu’il est loin de la réalité des familles du Québec, qu’il est inconscient de ce qu’elles vivent au quotidien et de l’impact qu’ont eu sur elles toutes les hausses de taxes et de tarifs qu’il a imposés depuis 2014.

Les pères et les mères de famille n’ont pas oublié non plus les promesses brisées par Philippe Couillard : lors de la campagne électorale, le chef du Parti libéral avait promis de ne pas augmenter les tarifs de garderie, les tarifs d’électricité et les taxes scolaires. Il a renié sa parole coup après coup.

Les députés François Paradis et Jean-François Roberge ont dénoncé le peu d’engagements du gouvernement envers les ainés du Québec et les élèves. Les premiers ne verront pas la valeur des repas qu’on leur fournit en CHSLD augmenter, et les autres verront moins d’infrastructures scolaires être rénovées, puisque les budgets dédiés à la rénovation des écoles ont diminué.

Collation des grades annulée en raison du ramadan : Le gouvernement libéral ferme les yeux une fois de plus

 

 29 mars 2017

Avec le gouvernement de Philippe Couillard, c’est deux poids, deux mesures : quand il est question d’accommoder les minorités religieuses, il agit rapidement au nom du multiculturalisme. Mais quand vient le temps d’accommoder les non-pratiquants, il se ferme les yeux, a dénoncé la députée de la Coalition Avenir Québec, Nathalie Roy. Elle réagissait au témoignage d’une mère de famille qui déplore l’annulation de la collation des grades de son enfant en raison du désistement d’un grand nombre d’élèves musulmans qui n’y participeront pas au nom d’une fête religieuse.

Pour la critique caquiste en matière de laïcité, il est inacceptable de priver les pères et les mères de famille de cette fierté de voir leurs enfants graduer. Plutôt que d’annuler l’événement et de rester inflexible face aux demandes de parents de déplacer l’événement à une autre date, la commission scolaire aurait dû trouver un accommodement pour permettre aux élèves qui le désiraient de participer à cette activité scolaire importante à leurs yeux. Le ministre Sébastien Proulx devrait rappeler à l’ordre la commission scolaire.

LES GRANDS OUBLIÉS : LES FAMILLES DES LAURENTIDES

 

 29 mars 2017

Le caucus des députés des Laurentides de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a déploré l’absence de considération pour les familles des Laurentides dans le dernier budget du gouvernement libéral. En effet, aucun investissement majeur n’a été annoncé dans la région, la croissance démographique des Laurentides n’a nullement été prise en compte et les familles recevront seulement 1 $ de plus par semaine comme répit fiscal.

« C’est inacceptable ! Une fois de plus, ce gouvernement, comme tous ces prédécesseurs, fait subir aux citoyens des Basses-Laurentides les effets d’une mauvaise planification et d’un choix politique des priorités qui servent à d’autres régions ! Cela fait plus de 40 ans que les citoyens attendent le parachèvement de l’autoroute 19 avec voies réservées au transport collectif. Au cours de ces années, le Parti libéral du Québec a annoncé 5 fois son parachèvement. Il s’agit d’un manque de respect flagrant pour les automobilistes des Basses-Laurentides. Ce projet est nécessaire et urgent à réaliser pour la qualité de vie des usagers. En 2018, nous nous souviendrons !», a déclaré le député de Blainville, M. Mario Laframboise.

Le député de Deux-Montagnes et président du caucus des Laurentides, M. Benoit Charette, a tenu à renchérir : « Dans l’ensemble, les familles des Laurentides sont complètement délaissées par le gouvernement. Elles ne recevront aucun oxygène au niveau fiscal tout en voyant la congestion routière se détériorer en raison de la croissance démographique. C’est la même chose en matière d’éducation et de santé, deux réseaux qui ont fortement été endommagés par les coupures libérales des dernières années. L’argent ne suit pas la migration des citoyens vers les Basses-Laurentides. C’est complètement indécent que le gouvernement rate systématiquement chaque occasion de rectifier le sous-financement des Laurentides!  »

Dans son budget, le gouvernement propose une réduction fiscale de près de 1 $ par semaine pour chaque contribuable. À titre comparatif, rappelons que le gouvernement de M. Philippe Couillard a pigé 1300 $ dans les poches des familles québécoises depuis 2014.  La députée de Mirabel et porte-parole en matière de famille pour la CAQ, Mme Sylvie D’Amours, déplore le ridicule de l’action libérale : «  À 1 $ par semaine de baisse d’impôt, tu ne donnes pas un électrochoc à l’économie et encore moins un répit aux familles québécoises. L’objectif unique de la mesure est à saveur électorale et ce n’est pas avec ça que nous allons construire le Québec! C’est rire du monde qui se lève pour travailler chaque matin!  »

Les députés caquistes profiteront des travaux parlementaires autour du budget 2017-2018 pour exposer la réalité des Laurentides. Ils invitent la population à les suivre sur les réseaux sociaux afin d’obtenir davantage d’informations sur l’action parlementaire de la Coalition Avenir Québec.

Décès de Janine Sutto : La CAQ rend hommage à la grande dame de théâtre

 

 28 mars 2017

À la suite du décès de la comédienne Janine Sutto, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et sa porte-parole en matière de culture, Claire Samson, ont tenu à rendre hommage à une femme authentique et visionnaire, qui aura bâti et influencé le Québec à jamais.

En effet, cette grande dame de théâtre a marqué le paysage culturel québécois comme peu ont réussi à le faire, en scénarisant, réalisant et jouant des personnages attachants et des histoires captivantes, à l’image de ce qu’ont vécu de nombreuses familles québécoises.

Janine Sutto était aussi une combattante, a souligné François Legault. Immigrée au Canada avec sa famille à l’âge de 9 ans, elle a su faire sa place et a même ouvert la voie à l’épanouissement des femmes dans toutes les sphères de la société. M. Legault a tenu à rappeler que M. Sutto était une femme d’affaires, puisque c’est elle qui a cofondé, en 1943, le Théâtre de l’Équipe.

« Chaos » à l’Hôpital de Saint-Georges : Les libéraux regardent de haut les préoccupations des Beaucerons

 

 28 mars 2017

Formulaires de rendez-vous envoyés aux mauvais départements, problème de recrutement et de rétention de personnel, médecins absents, attente démesurée pour des consultations médicales : le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, ne sait toujours pas quand il compte mettre fin au climat de « chaos » qui s’est emparé de la centrale des rendez-vous de l’Hôpital Saint-Georges.

Lors d’un échange avec le ministre Barrette, le député de Beauce-Nord pour la Coalition Avenir Québec, André Spénard, n’a pas pu savoir quel était le plan de match du ministre Barrette pour remettre de l’ordre à l’hôpital alors que des dizaines de médecins spécialistes dénoncent le climat dysfonctionnel qui y règne.

Le gouvernement libéral peut bien se défendre en disant que le CIUSSS de Chaudières-Appalaches procède à une réorganisation interne, mais ça ne change pas le fait que depuis 2 mois, la machine est bloquée, laissant des dizaines de familles, personnes âgées et patients sans service.

Budget Leitão – Le grand oublié : Le portefeuille des familles

 

 28 mars 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, a déploré que les libéraux n’aient pas accédé à sa demande de réduire les impôts des familles québécoises de 1 000 $. Les libéraux proposent seulement 55 $ en baisse d’impôt par personne. C’est 1,06 $ par semaine ! C’est nettement insuffisant par rapport à ce que les familles québécoises se sont fait enlever depuis trois ans. De plus, le Québec continue de faire piètre figure par rapport à ses voisins puisque la croissance économique se chiffrera à 1,7 % en 2017.

La Coalition Avenir Québec prend acte du réinvestissement libéral en santé et en éducation, mais déplore la gestion budgétaire en « dents de scie ». Les sommes annoncées ne font que répondre aux compressions dans les services directs des dernières années. Les compressions dans ces deux réseaux ont causé d’importants dommages. Aujourd’hui, on décide de réinvestir, mais des enfants et des patients ont déjà souffert des coupures. Le mal est déjà fait.

Le député de Granby et porte-parole en finances publiques, François Bonnardel, s’est pour sa part déclaré déçu de constater que les grandes demandes faites par la CAQ en vue de ce budget n’aient pas été retenues. Rien pour soulager les familles québécoises du fardeau d’acheter le matériel scolaire, rien pour améliorer le budget destiné aux repas en CHSLD, toujours pas d’engagement ferme d’implanter des prématernelles 4 ans partout au Québec.