Bonification des services aux proches aidants et aux personnes en perte d’autonomie

 

 20 décembre 2019

Le gouvernement du Québec investira une somme de 5 145 000 $ qui permettra de bonifier l’offre de service aux proches aidants et aux familles du Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides. La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, madame Marguerite Blais, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie de la ministre responsable de la région des Laurentides, madame Sylvie D’Amours, et du ministre des Finances et député de Groulx, monsieur Eric Girard.

Les travaux qui seront réalisés permettront de réaménager les unités laissées vacantes du Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault afin de développer une trentaine de lits de répit et de dépannage. Des lits pour accueillir la clientèle présentant une baisse de leur autonomie et qui nécessiterait une évaluation gériatrique seront également développés. De plus, un centre de jour sera créé afin de stimuler le vieillissement actif chez les personnes âgées et de contrer leur isolement social. Ce centre sera administré par un organisme communautaire de la région.

Enfin, le projet réunira dans un même site une multiplicité de services qui s’adresseront à la fois aux proches aidants et aux personnes qu’elles soutiennent. Cette organisation des services permettra de limiter les transitions et les changements de milieux des personnes vulnérables et permettra une meilleure adaptation au lieu de soins, tout au long de la trajectoire de la dyade proche aidant-aidé.

« Je suis ravie que les personnes vulnérables de la région des Laurentides soient mieux soutenues et stimulées grâce à l’investissement de notre gouvernement de plus de 5 M$. La création d’un centre de jour permettra la socialisation et le maintien des compétences physiques et cognitives des personnes aînées, en plus d’apporter du répit aux proches aidants. », a déclaré Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants.

« Les besoins dans notre région sont bien réels, et je suis très heureuse que notre gouvernement se soit engagé à y répondre. En plus de permettre la création de nouvelles places, ce projet permettra d’offrir des espaces répondant aux besoins des personnes qui fréquentent le centre de jour. Le centre de jour est un important lieu de socialisation et contribuera à garder les bénéficiaires en santé, au cœur de leur milieu de vie, et entourés de leurs proches. », a indiqué Sylvie D’Amours, ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région des Laurentides.

« J’ai eu le privilège de visiter le Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault en compagnie de la ministre Blais. Notre gouvernement est fier de soutenir des projets comme celui qui se réalisera ici, qui permettra d’offrir des meilleurs soins et des meilleurs services aux personnes de la région. Leur mieux-être est au cœur de nos priorités. », a souligné Eric Girard, ministre des Finances et député de Groulx.

Faits saillants :

  • Sur le plan financier, une allocation budgétaire d’un montant de 4 050 000 $ sera versée à l’établissement afin de financer les travaux de réaménagement et un montant de 1 095 000 $ sera investi pour l’implantation du centre de jour.
  • L’ajout de lits de répit au Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault permettra d’accueillir des personnes aînées en perte d’autonomie, les personnes avec une déficience physique, une déficience intellectuelle et un trouble du spectre de l’autisme.
  • La première Politique nationale pour les proches aidants est en rédaction et permettra de consolider la reconnaissance des proches aidants de même que leur rôle. Un plan d’action proposant des mesures concrètes pour répondre aux besoins des proches aidants est ensuite prévu.

Projet d’agrandissement de l’Hôpital de La Malbaie

 

 19 décembre 2019

Le premier ministre du Québec, François Legault, accompagné de la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, et de la députée de Charlevoix – Côte-de-Beaupré, Émilie Foster, a annoncé aujourd’hui que le projet d’agrandissement de l’Hôpital de La Malbaie est enfin mis en branle, un investissement estimé à environ 255 millions de dollars, en incluant l’agrandissement d’une école primaire.

Concrètement, le projet d’agrandissement prévoit l’aménagement d’une urgence de 12 civières, d’un bloc opératoire de deux salles et de cliniques externes dotées de 11 salles. Il prévoit également l’aménagement de 34 lits de soins de courte durée en médecine et en chirurgie, de six lits en obstétrique et de deux lits en pédiatrie, ce qui fera passer le nombre total de lits d’hospitalisation de 36 à 42. Pour ce faire, un agrandissement de 13 700 mètres carrés sera nécessaire.

Afin de mener à bien ces travaux, l’École Marguerite-d’Youville qui occupe en partie le terrain de l’hôpital devra être démolie. Les élèves seront relocalisés à l’école primaire Félix-Antoine-Savard qui sera agrandie et mise aux normes. L’acquisition et la démolition d’un commerce sont aussi prévues.

« En ce moment, les gens de La Malbaie doivent composer avec un hôpital vétuste qui n’est tout simplement pas adapté à leurs besoins. Il y a un manque flagrant d’espace et un besoin pressant de revitalisation. Aujourd’hui, je suis très fier d’annoncer que notre gouvernement passe de la parole aux actes et concrétise cet important projet attendu depuis longtemps. Ce sera aussi l’occasion d’agrandir l’école Félix-Antoine-Savard et de doter les élèves, le personnel scolaire et la communauté de nouvelles classes à la fine pointe. Il est temps que les gens de la région aient les soins de santé et les installations modernes qu’ils méritent. », a déclaré François Legault, premier ministre du Québec.

« Les travaux projetés dans le cadre de cette initiative sont d’une portée considérable, et témoignent des efforts qui sont faits pour anticiper les défis à venir en matière de santé, non seulement pour la région, mais aussi pour l’ensemble de la collectivité. Cela témoigne également de notre désir de travailler de concert avec tous les partenaires engagés, à repenser nos infrastructures de manière optimale, au bénéfice de toute la population. », a souligné Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux.

« Je suis très fière que le projet d’agrandissement de l’hôpital, un projet très attendu par les gens de la région, franchisse cette nouvelle étape et qu’il se concrétise ainsi de manière tangible pour nous tous. Je salue également le fait que sa réalisation aura des retombées positives majeures pour notre communauté, notamment sur le plan de l’emploi et de l’attractivité de ce nouvel environnement de travail pour les jeunes professionnels de la santé qui viendront s’établir dans la région. », a indiqué Émilie Foster, députée de Charlevoix – Côte-de-Beaupré.

Faits saillants :

  • Le gouvernement du Québec a autorisé la réalisation du dossier d’affaires (DA) du projet et la conception du nouvel hôpital par les architectes et les ingénieurs.
  • L’approbation du DA et le début de la phase de réalisation devraient avoir lieu au printemps 2022, le début des travaux de construction à l’automne 2022 et l’ensemble du projet devrait être livré à la fin de 2025.
  • La gestion du projet a été confiée à la Société québécoise des infrastructures.

Lien connexe :

Pour en savoir davantage sur le projet d’agrandissement de l’Hôpital de La Malbaie : msss.gouv.qc.ca/presse

Nouvelles places en services de garde éducatifs à l’enfance au Bas-Saint-Laurent

 

 19 décembre 2019

Pour assurer le développement du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance, le gouvernement du Québec octroie une subvention de 1 371 635 $ au CPE de Matane et une subvention de 1 128 615 $ au CPE Les P’tits Montois de Mont-Joli pour leur nouvelle installation. Cette aide financière est accordée dans le cadre du Programme de financement des infrastructures (PFI) du ministère de la Famille. Des investissements qui totalisent plus de 2,5 millions de dollars.

Le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe, a fait cette annonce aujourd’hui à Matane. Dans le cadre des appels de projets antérieurs, le CPE de Matane s’est vu attribuer 80 places subventionnées, et le CPE Les P’tits Montois de Mont-Joli 50 places subventionnées pour une nouvelle installation.

Le 20 février dernier, le ministre de la Famille dévoilait la mise en place de mesures concrètes pour permettre d’accélérer l’accessibilité aux services de garde éducatifs à l’enfance dans l’ensemble de la province. Entre autres, les moyens nécessaires ont été pris pour accélérer la création de près de 11 000 places subventionnées en installation, octroyées en 2011 et 2013, dans le but de les rendre disponibles le plus rapidement possible. Avec l’ajout de deux autres appels de projets lancés en décembre et en février derniers, ce sont plus de 15 000 places subventionnées qui sont en voie d’être créées.

« L’aide financière annoncée aujourd’hui est une autre action concrète qui démontre les efforts déployés par notre gouvernement pour contribuer au bien-être des familles du Québec et à l’épanouissement de nos enfants. Au cours des derniers mois, j’ai pris les moyens nécessaires pour accélérer la création de ces places. Grâce à des projets comme celui-ci, nous soutenons le développement du réseau des services de garde éducatifs à l’enfance dans le but de rendre rapidement accessibles de nouvelles places subventionnées pour toujours mieux répondre aux besoins des parents du Québec. », a déclaré Mathieu Lacombe, ministre de la Famille.

« C’est une excellente nouvelle pour la circonscription de Matane-Matapédia qui pourra bénéficier de nouvelles places subventionnées et d’un réseau en développement pour encore mieux servir les familles de la région. Ces deux nouvelles installations permettront d’offrir à une centaine d’enfants un environnement sain, sécuritaire et agréable, où ils pourront s’épanouir pleinement. », a indiqué Marie-Eve Proulx, ministre déléguée au Développement économique régional, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Faits saillants

  • Il s’agit d’un financement provisoire pour la réalisation des projets. Le montant pourra être modulé en fonction du coût des travaux entrepris et du respect des différentes règles applicables au PFI des centres de la petite enfance.
  • Le PFI fournit aux centres de la petite enfance les ressources nécessaires pour mener à terme des projets d’immobilisation nécessitant un apport financier important, tout en facilitant l’accès à du financement à des conditions avantageuses.