Traitement accordé aux aînés dans un CHSLD de Laval : François Legault réclame une enquête indépendante

 

 31 mai 2018

À la suite des scandales touchant nos aînés sur les bains, les couches et les patates en poudre, voilà que des employés du Centre d’hébergement Ste-Dorothée ont vivement dénoncé les conditions lamentables que subiraient les résidents : des patients qui ne sont pas nourris adéquatement, des plaies de lit à profusion et des priorités de soin accordées aux patients qui ont des familles.

En réponse à ces très graves allégations de négligence, le gouvernement de Philippe Couillard a rejeté du revers de la main la proposition de la CAQ de tenir une enquête indépendante sur les conditions de vie de ces personnes âgées.  Le ministre de la Santé a évoqué que « la meilleure enquête est l’opinion des présidents des comités de résidents, qui sont entièrement satisfaits des services rendus». Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a réclamé que les libéraux aillent au fond des choses dans le dossier et que le ministre de la Santé cesse d’affirmer que ces allégations, très sérieuses et inquiétantes, sont de la démagogie.

Centre médical de Charlesbourg : La CAQ exige une entente pour la réouverture du service sans rendez-vous

 

 31 mai 2018

En novembre dernier, le Centre médical de Charlesbourg a été forcé de couper son service sans rendez-vous, après que le ministre de la Santé ait coupé une partie de son financement, qui permettait pourtant de servir des milliers de patients orphelins de la couronne Nord de Québec. L’établissement de santé réclame désormais la même dérogation spéciale que le ministre Barrette a accordée récemment à la clinique de Val-Bélair, lui permettant d’offrir un sans rendez-vous populationnel.

Au nord de la ville de Québec, ce sont 54 000 patients qui sont toujours orphelins, ce qui justifie en soi le maintien du service sans rendez-vous, jusqu’à ce que le centre devienne officiellement une superclinique. Le porte-parole de la CAQ en matière de santé, François Paradis, a demandé au ministre Barrette de trouver rapidement une entente avec le Centre médical de Charlesbourg, afin de répondre aux besoins des patients, mais aussi pour contribuer à ce que les urgences de la région cessent d’être embourbées par des problèmes de santé mineurs.

Exploitation sexuelle : Un projet de loi pour faire reconnaître les victimes

 

 31 mai 2018

La porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de condition féminine, Lise Lavallée, a déposé le projet de loi 1194, jeudi, et demandé formellement à la ministre Stéphanie Vallée de le faire adopter avant la fin de la session parlementaire. Ce projet de loi vise à faire reconnaître les victimes d’exploitation sexuelle et de traite de personnes dans la loi actuelle sur l’indemnisation des victimes d’actes criminels.

Madame Lavallée a notamment fait valoir à la ministre libérale que la liste des séquelles chez ces femmes victimes d’exploitation sexuelle est longue : stérilité chez les jeunes filles d’âge mineur, troubles de santé mentale, état de stress post-traumatique, toxicomanie, un taux de mortalité nettement plus élevé que la moyenne nationale, et plus encore.

Le projet de loi de la députée de Repentigny ne tient qu’en un seul et unique article. Pourtant, la ministre Vallée ne s’est pas engagée à l’adopter, lors de la période de questions, alors que cet article fait consensus non seulement auprès de l’Assemblée nationale, mais également auprès de tous les organismes qui travaillent aux côtés des victimes, de même que les victimes elles-mêmes. Ce seul article peut changer des vies.

AGA de la Fédération des producteurs acéricoles : Le gouvernement doit s’inspirer de l’ambition des producteurs

 

 30 mai 2018

En marge de l’Assemblée annuelle de la Fédération des producteurs acéricoles, Sylvie D’Amours, porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’agriculture, a pris la parole devant les membres présents pour réitérer toute l’importance qu’ont les producteurs agricoles au sein de sa formation politique. La CAQ s’est d’ailleurs engagée, depuis sa création, à ne pas ménager les efforts pour faire du secteur agroalimentaire l’un des grands moteurs de notre économie.

 

Mme D’Amours a martelé, durant son discours, l’importance que l’État se dote d’objectifs ambitieux, fasse preuve de leadership et qu’il s’inspire de toute l’ambition et la passion qui habitent nos producteurs agricoles, afin de mieux tirer notre épingle du jeu sur la scène internationale.

 

La députée de Mirabel maintient que le marché agricole doit accroître ses exportations, investir en transformation alimentaire en misant sur l’innovation, renforcer l’identité québécoise autour de nos produits et améliorer l’empreinte écologique de l’agriculture, ultimement dans le but de rapprocher le consommateur du producteur.

Publicités partisanes : Les libéraux tentent d’acheter des votes à l’approche de l’élection

 

 30 mai 2018

La CAQ déposait récemment un projet de loi encadrant les communications à saveur partisane provenant des organismes publics, pour s’assurer que les fonds publics soient utilisés pour des fins d’information ou de prévention, et servent le citoyen directement. Ce projet de loi a été rejeté par les libéraux.

 

Aujourd’hui, la formation politique de François Legault a vivement dénoncé que le Parti libéral ait profité d’un supplément remis aux parents pour l’achat de fournitures scolaires pour y apposer la signature partisane du gouvernement libéral. Selon la CAQ, il est tout à fait injustifié que le parti au pouvoir utilise les deniers publics pour faire la promotion de ses propres intérêts plutôt que ceux des Québécois.

 

La Coalition Avenir Québec s’engage à administrer les fonds publics avec respect et exige que le gouvernement libéral en fasse tout autant d’ici la fin de leur mandat.

Aidants naturels et aînés : la CAQ adoptera une véritable politique pour les proches aidants

 

 30 mai 2018

Les députés de la CAQ dans Lanaudière souhaitent soutenir davantage les proches aidants et améliorer la qualité de vie des aînés. En accueillant nulle autre que Marguerite Blais, une grande alliée de la cause des aidants naturels, au sein de son équipe, le député de L’Assomption et chef de la CAQ, François Legault, a notamment profité de cette occasion pour annoncer qu’un gouvernement de la CAQ adoptera une véritable politique des proches aidants, une réalité qui touche près de 1,5 million de Québécois.

À cet effet, la CAQ s’assurera entre autres de la création d’une série de maisons Gilles-Carle au cours des prochaines années dans l’ensemble des régions afin d’assurer l’accès à des services de répit.

Pour lutter contre l’isolement social des aînés, François Legault propose de s’inspirer des pratiques du Dr Julien en matière de pédiatrie sociale et mettre sur pied plus d’initiatives en gériatrie sociale.

Formule E : La CAQ veut savoir qui a fait pression sur les libéraux

 

 30 mai 2018

Le ministre des Affaires municipales et responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, a été incapable de justifier aux Québécois les raisons pour lesquelles il a autorisé l’octroi d’une subvention additionnelle de 1 million de dollars à l’organisme Montréal c’est électrique pour l’organisation de la Formule E. Surtout, M. Coiteux a refusé de dire qui l’a appelé pour obtenir cette fameuse subvention : l’ex-maire Denis Coderre ou l’actuel président de la campagne du Parti libéral, Alexandre Taillefer, qui agissait à l’époque comme président d’honneur de l’événement ?

Le député de Blainville pour la Coalition Avenir Québec et porte-parole pour la Métropole, Mario Laframboise, a exigé une reddition de compte au gouvernement libéral, au lendemain du dépôt du rapport accablant du Bureau de l’inspecteur général (BIG) de la Ville de Montréal sur la gestion douteuse de la Formule E. M. Laframboise a rappelé que les contribuables québécois ont dépensé 1,5 M$ dans cet événement, dont 1 M$ qui a été versé par les libéraux après la tenue de la Formule E.

Compte tenu des minces retombées de l’événement et des graves allégations du BIG, le ministre Martin Coiteux doit enfin sortir de son mutisme : qui, de Denis Coderre et d’Alexandre Tailler, a demandé à ce que le gouvernement libéral ajoute 1 M$ pour la Formule E, et ce, sans aucune évaluation ?

Le Parti libéral a une fois de plus préféré cacher la vérité aux Québécois, a dénoncé le caquiste Mario Laframboise.

Nombre d’orthopédagogues dans les écoles : Des coupures dans les services aux élèves «impardonnables», dit Legault

 

 29 mai 2018

En 2014, la Coalition Avenir Québec proposait un plan économique visant à atteindre l’équilibre budgétaire en coupant dans la bureaucratie de l’État. Or, le gouvernement libéral, lui, a plutôt choisi de diminuer les budgets dans les services destinés à la population, notamment en éducation, et de graves conséquences sur le cheminement scolaire des enfants présentant des difficultés d’apprentissage en ont résultées.

Lors de la période de questions, mardi, François Legault a dénoncé le manque de leadership des libéraux, qui ont coupé pendant deux ans l’aide pour ces enfants en difficultés d’apprentissage. Le chef de la Coalition Avenir Québec a rappelé à quel point il est important que ceux-ci reçoivent le plus tôt possible les services appropriés et adaptés à leur condition, afin que les répercussions ne se fassent pas sentir de façon permanente.

Pour la CAQ, il s’agit d’un engagement ferme : jamais un gouvernement de la CAQ ne coupera dans les services aux enfants qui ont des difficultés d’apprentissage.

La CAQ accueille favorablement la suspension du recours du Barreau du Québec

 

 29 mai 2018

Lundi soir, le Barreau du Québec a proposé la suspension de son recours visant à obliger l’Assemblée nationale d’adopter le bilinguisme intégral en matière législative au Québec. Cette action en justice avait d’ailleurs fait de nombreux mécontents au sein même des membres de l’ordre professionnel, qui demandaient que celui-ci fasse marche arrière dans le dossier.

 

Pour la Coalition Avenir Québec, la décision de négocier hors cour pour en arriver à un règlement de la situation constitue une approche responsable, dans l’intérêt supérieur du peuple québécois.

Congrès national de la CAQ : Il faut faire plus et mieux pour le Québec, dit François Legault

 

 27 mai 2018

C’est par un discours teinté de la volonté de voir le Québec changer et se reconnecter sur les préoccupations des Québécois que François Legault a clôturé le Congrès national de la CAQ qui a réuni environ 1 200 militants dimanche, à Lévis. Le chef caquiste y a notamment martelé qu’un gouvernement de la CAQ voudra « faire plus et faire mieux » pour tous les Québécois.

François Legault a rappelé que des efforts considérables ont été faits par son parti pour bâtir une équipe solide, constituée de femmes et d’hommes de talent, issus de tous les milieux et de toutes les générations, au cours des derniers mois. Ces candidats, qui étaient réunis sur la scène derrière lui, ont un but en commun : changer et faire évoluer le Québec en reconnectant le gouvernement sur les citoyens et leurs préoccupations.

Dans son discours, le chef de la CAQ a misé sur l’importance de faire plus avec l’argent durement gagné des contribuables. Il a notamment nommé la nécessité de diminuer la taxe scolaire, d’améliorer les services destinés à nos aînés et à nos proches aidants, de mieux encadrer l’immigration et de réinvestir en éducation. Il a également fait un vibrant plaidoyer en faveur d’un gouvernement plus intègre et a déclaré, devant ses militants, qu’une carte de membre de la CAQ ne sera jamais synonyme d’une nomination politique. À ce titre, il a réitéré que sous un gouvernement de la CAQ, ces nominations se feront uniquement selon la compétence des individus.