Projet de loi contre les clauses « orphelins » : Il faut cesser de punir injustement la jeunesse québécoise

 

 23 novembre 2017

 Au nom de l’équité intergénérationnelle, la Coalition Avenir Québec passe à l’étape supérieure et tend la main au gouvernement libéral en déposant le projet de loi 1092, visant à interdire complètement les clauses dites « orphelins » dans les milieux de travail.

Ces mesures discriminatoires, basées uniquement sur la date d’embauche, n’ont plus leur place au Québec, a déclaré le porte-parole de la CAQ en matière de travail et député des Chutes-de-la-Chaudière. Au pouvoir depuis 15 ans, le gouvernement libéral n’a jamais mis fin à ce traitement inéquitable, qui vise en premier lieu la jeunesse québécoise.

Son projet de loi, intitulé Loi modifiant la Loi sur les normes du travail afin d’interdire les clauses de disparité de traitement entre les salariés, vise donc l’abolition des clauses « orphelins » pour qu’il n’y ait plus deux catégories de travailleurs au sein d’une même entreprise.

Marc Picard a souligné que l’enjeu est sérieux : ces clauses touchent plus de 150 000 travailleurs. Au nom de l’équité intergénérationnelle, la CAQ demande à la ministre du Travail, Dominique Vien, d’appeler son projet de loi, qui pourrait être adopté rapidement, au bénéfice de milliers de jeunes.

Agrandissement de l’hôpital Pierre-Le Gardeur

 

 23 novembre 2017

Rappelons que l’agrandissement prévoit l’ajout de 150 lits(REPENTIGNY) – Interpellé à la période de questions à L’Assemblée nationale par la députée de Repentigny et porte-parole de la Coalition Avenir Québec (CAQ) en matière de santé publique, le ministre de la Santé et Services sociaux, Gaétan Barrette, a été incapable de dire à quel moment débuteront les travaux d’agrandissement du Centre hospitalier Pierre-Le Gardeur (CHPLG).

Lise Lavallée se désole que l’hôpital soit confronté depuis des années à un engorgement majeur malgré la croissance démographique importante et le vieillissement accéléré de la population de Lanaudière. Elle déplore également l’arrogance du ministre qui, pourtant, avait fait du désengorgement de l’hôpital Pierre-Le Gardeur un cheval de bataille en 2012.Pour sa part, le député de L’Assomption, François Legault, croit toujours que l’ajout de 150 lits est nettement insuffisant pour répondre aux besoins de la population croissante de Lanaudière.

Figurant au Plan québécois des infrastructures 2015-2025, rappelons que le projet a été annoncé en 2010 et qu’à ce jour, près de 8 ans après, le statut est toujours en planification.

Économie québécoise : Sous le règne libéral, la péréquation a triplé

 

 22 novembre 2017

Depuis l’arrivée des libéraux au pouvoir, en 2003, la péréquation reçue par le Québec a triplé. De 4 milliards de dollars en 2003, elle passera à 12 milliards dans deux ans selon les propres prévisions du gouvernement libéral de Philippe Couillard, a dénoncé le député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.

En 15 ans, le chèque de péréquation envoyé par le reste du Canada aura donc triplé. Pendant ce temps-là, Philippe Couillard ne voit aucun problème à ce que le Québec demeure plus pauvre que ses voisins, a pesté M. Legault.

Malgré tout ce que peut dire le premier ministre au sujet de l’économie du Québec, la croissance économique prévue au cours des prochaines années reste faible, comparativement au reste du Canada. Dans sa mise à jour économique, les libéraux prédisent pour les 4 prochaines années qu’elle sera de 1,8 % en 2018, 1,5 % en 2019, 1,4 % en 2020 et seulement 1,2 % en 2021.

François Legault a indiqué que le Québec n’a pas seulement un problème de démographie, mais aussi un problème de productivité. C’est la raison pour laquelle l’élimination de l’écart de richesse entre le Québec et le reste du Canada doit être la priorité du gouvernement du Québec.

Ressources intermédiaires : Gaétan Barrette fait de la petite politique plutôt que de régler le dossier

 

 22 novembre 2017

Devant des centaines de représentants de ressources intermédiaires venus à l’Assemblée nationale de partout au Québec, le ministre de la Santé, Gaétan Barrette a fait de la petite politique plutôt que de régler le dossier.

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de santé, François Paradis, a jugé inacceptable l’attitude du gouvernement libéral, qui a décrété il y a quelques mois une augmentation du salaire minimum de 18 %, mais propose seulement une hausse de 8 % pour les quelque 10 000 employé(e)s des ressources intermédiaires

Ce que Gaétan Barrette semble oublier, c’est que ces travailleurs hébergent et prennent soin chaque jour de milliers de personnes âgées, de patients avec des problèmes de santé mentale, des déficiences intellectuelles et des handicaps physiques. Si ces ressources intermédiaires n’étaient pas là pour s’occuper de notre monde, le gouvernement libéral serait dans le trouble, a fait savoir François Paradis. Après deux ans de négociations, il est temps pour Philippe Couillard et Gaétan Barrette de traiter les ressources intermédiaires avec le respect qu’elles méritent.

Couteaux et lames à bord des avions : La CAQ fait adopter une motion pour en exiger l’exclusion

 

 22 novembre 2017

La Coalition Avenir Québec est parvenue à faire adopter une motion, déposée par le porte-parole en matière de transports, Benoit Charette, pour que l’Assemblée nationale exige au gouvernement fédéral de retirer sa directive autorisant Transports Canada à permettre le port d’un couteau ayant une lame de moins de 6 centimètres à bord d’avions effectuant des vols intérieurs et internationaux.

Le caquiste Benoit Charette a vivement dénoncé cette décision du gouvernement Trudeau, qui a permis à Transports Canada de modifier sa liste d’articles interdits pour les passagers lors de ces vols. Ainsi, les petites lames de couteau de six centimètres ou moins de même que les kirpans seront autorisés. Pourtant, ces mêmes objets sont interdits aux États-Unis.

La sécurité des passagers québécois et canadiens doit primer avant tout, a fait savoir M. Charette.

Assurances vie et arrangements funéraires préalables : La CAQ veut que toutes les informations soient accessibles aux proches

 

 22 novembre 2017

Afin de soutenir et simplifier la vie des familles du Québec lors du décès d’un proche, la Coalition Avenir Québec réclame que les informations quant aux arrangements funéraires préalables soient inscrites au Registre des droits personnels et réels mobiliers. De plus, elle demande l’inscription obligatoire des informations liées aux assurances vies dans un registre existant géré par l’Autorité des marchés financiers.

Le porte-parole de la CAQ en matière de justice, Simon Jolin-Barrette, a déposé mercredi à l’Assemblée nationale deux projets de loi en ce sens afin que les Québécois n’aient plus de mauvaises surprises.

Tout d’abord, le projet de loi 994 permet à des personnes désignées de vérifier l’existence ou non d’une assurance vie d’un de leurs proches. Trop souvent, des dispositions ont été prises par les personnes avant leur décès, sans en avoir informé leur famille, ce qui laisse les héritiers dans des situations délicates. Ensuite, le projet de loi 995 permet à une personne de s’assurer avec certitude que le défunt n’a pas déjà conclu un contrat d’arrangement préalable de services funéraires.

Le député de Borduas a souligné que ces mesures mises de l’avant sont réalistes, simples et peu coûteuses. Cette façon de faire existe déjà d’ailleurs pour les testaments et les mandats d’inaptitude. Alors que près de 6 millions et demi de Québécois détiennent une assurance vie et sont assurés en moyenne pour 148 000 $, il est primordial pour l’État québécois de rassurer les familles frappées d’une tragédie et de limiter autant que possible les mauvaises surprises.

À 10 mois des élections : Les Québécois ne seront pas dupes

 

 21 novembre 2017

Le premier ministre Philippe Couillard et son ministre des Finances, Carlos Leitão, viennent de voir la lumière, probablement aidé par leurs mauvais sondages, constate le leader parlementaire de la Coalition Avenir Québec, François Bonnardel.

Après avoir refusé pendant des années d’accorder des baisses d’impôts pour les familles du Québec, le gouvernement libéral en fait soudainement l’annonce alors que les élections générales arrivent dans 10 mois. Les Québécois n’ont pas une poignée dans le dos, a réagi François Bonnardel.

Selon le caquiste, M. Leitão n’a aucune excuse pour avoir attendu l’année des élections pour aider les familles. Il a cité en exemple l’aide de 100 $ qui sera offerte aux parents d’enfants d’âge scolaire. Alors que les familles en avaient besoin en septembre, les libéraux ont décidé d’attendre l’année électorale pour leur envoyer le chèque.

François Bonnardel a souligné que le PLQ a fait cette annonce uniquement parce que le contexte politique qui lui est défavorable l’y obligeait. N’eut été des mauvais sondages, du mauvais résultat des libéraux dans la partielle de Louis-Hébert et de l’approche des élections, le PLQ n’aurait pas repris ces idées de la CAQ. Or, les Québécois ont besoin d’un premier ministre qui agit non pas par obligation, mais par conviction.

Fonds d’aide à la diversification économique pour la MRC des Appalaches : La CAQ dénonce l’inaction du gouvernement libéral

 

 17 novembre 2017

Depuis que l’ancien gouvernement péquiste a mis fin à l’exploitation de l’amiante, la région a de la difficulté à s’en sortir. Malgré sa promesse de mettre en place un fonds d’aide à la diversification économique pour la MRC des Appalaches une fois au pouvoir, le Parti libéral de Philippe Couillard n’a pas levé le petit doigt depuis son élection il y a trois ans et demi, signalent Isabelle Lecours et Éric Lefebvre de la Coalition Avenir Québec.

En juin 2017, les libéraux ont réitéré leur promesse en conférence de presse, s’engageant cette fois à agir d’ici la fin de l’année.

La technique libérale

Cette façon de faire n’étonne guère Isabelle Lecours : « C’est la vieille technique libérale : on promet, on fait des séances de photos tout sourire, on tient des conférences de presse et on s’en va sans donner suite. C’est lamentable et franchement insultant pour la population », relève la candidate de la CAQ dans Lotbinière-Frontenac.

Le député Éric Lefebvre abonde dans le même sens : « Pour le gouvernement libéral, c’est encore une fois de l’électoralisme, puisqu’on repousse les annonces à la veille des élections. Pendant ce temps-là, des centaines de familles attendent dans l’incertitude. Le gouvernement libéral de Philippe Couillard est opportuniste et cultive une distance, voire un certain mépris des Québécois. Il faut que ça cesse », s’insurge le porte-parole de la CAQ en matière de développement économique régional.

Un gouvernement de la CAQ

Éric Lefebvre et Isabelle Lecours déclarent qu’un gouvernement de la CAQ ne fera pas que promettre; il agira. « Un gouvernement de la CAQ sera proactif et vraiment à l’écoute de la population. Comme notre priorité est l’économie, et que nous avons à cœur la réussite du Québec et des Québécois, en particulier de la population de la MRC des Appalaches dans ce cas-ci, nous nous engageons à mettre en place le Fonds d’aide à la diversification économique pour la MRC des Appalaches dès notre élection », conclut Isabelle Lecours au nom des deux représentants de la CAQ.

Sommet sur l’alimentation : La transformation alimentaire et le bioalimentaire méritent mieux que l’inertie libérale

 

 17 novembre 2017

 Le Sommet sur l’alimentation, tenu vendredi par le gouvernement libéral, se soldera par un panier vide pour les agriculteurs, les producteurs et les consommateurs québécois, ont dénoncé la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’agriculture, Sylvie D’Amours, et le critique en matière de développement économique régional, Éric Lefebvre.

Après des mois de consultation, le gouvernement Couillard annonce qu’il va encore consulter le secteur agricole en vue d’élaborer une politique bioalimentaire québécoise. C’est une vraie farce, a lancé Sylvie D’Amours, qui constate que les libéraux ne sont bons pour qu’une chose : consulter. La députée de Mirabel a également trouvé aucune solution pour les défis de main-d’œuvre ou de la relève agricole et aucun engagement pour l’étiquetage obligatoire des OGM. Nos producteurs ont toutes les raisons de se sentir trahis, a-t-elle déclaré.

Pour le député d’Arthabaska, Éric Lefebvre, il est temps que l’industrie de la transformation alimentaire soit enfin considérée pour ce qu’il est : un secteur économique et manufacturier de premier plan pour l’ensemble du Québec. Dans la stratégie agroalimentaire qui devrait être déposée au printemps prochain, un signal clair doit être envoyé aux entreprises de transformation alimentaire de toutes les régions du Québec. Pour le moment, tout porte à croire que le gouvernement libéral poursuivra le statu quo, a déploré le caquiste.

Manque d’ambulances : Il est plus que temps que Gaétan Barrette s’active, réclame la CAQ

 

 17 novembre 2017

Les récents cas rapportés dans les médias concernant le manque d’ambulance dans les régions de Québec et de Chaudière-Appalaches sont troublants et rappellent la nécessité pour le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, d’agir face à ce problème important, a déclaré le député de la Coalition Avenir Québec, François Paradis.

Il est inacceptable qu’un homme en détresse grave attende 36 minutes avant de voir des ambulanciers arriver, a indiqué M. Paradis, qui espère que les événements des derniers jours rappelleront au ministre Barrette l’existence de ce problème criant.

Le député de Lévis a ajouté que la population de Québec et de Lévis progresse fortement depuis quelques années et qu’il est nécessaire d’ajuster le nombre d’ambulances en conséquence. Le caquiste ne comprend pas qu’après autant d’années au pouvoir, le gouvernement libéral n’ait pas encore procédé à une évaluation des besoins et ajouté des ambulances à Lévis et à Québec.