Exportation d’électricité vers l’Ontario : François Legault et Simon Jolin-Barrette maintiennent leur version

 

 22 septembre 2017

À la suite de la conférence de presse de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, et du premier ministre du Québec, Philippe Couillard, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, ainsi que son porte-parole en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Simon Jolin-Barrette, maintiennent leur version des faits.

« On comprend que M. Couillard soit déçu, puisque sa volonté de mettre fin à la construction de barrages au Québec est incompatible avec le plan de la CAQ visant à exporter de l’électricité en Ontario », a déclaré François Legault.

Non seulement messieurs Legault et Jolin-Barrette maintiennent que Mme Wynne s’est montrée ouverte à ce plan, mais ils ajoutent qu’elle s’était même dite d’accord pour poursuivre les échanges sur le projet.

Presse écrite : La CAQ souligne le centenaire de La Presse Canadienne

 

 21 septembre 2017

À l’occasion du centième anniversaire de La Presse Canadienne, la députée d’Iberville et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de culture et de communications, Claire Samson, a profité de sa déclaration de députée au Salon bleu jeudi pour souligner cet événement majeur pour la presse écrite et les communications au Québec et au Canada.

Mme Samson a déclaré :

« Le centenaire de La Presse Canadienne n’est pas simplement l’anniversaire d’une entreprise de presse, c’est également  celui de la vie démocratique.

Créée en 1917 au moment de la Première Guerre mondiale, cette agence de presse représente pour les citoyens une source majeure d’informations, sur des enjeux cruciaux et déterminants, que ce soit sur la scène provinciale ou à l’internationale.

Dans la devise de la PC, on retrouve entre autres le mot “respectée”. Il n’est pas là par pur hasard. En effet, La Presse Canadienne a su se bâtir une réputation mondiale, solide et crédible au fil des années.

D’ailleurs, plusieurs députés présentement en fonction ont soit œuvré à la PC, soit utilisé les milliers de dépêches pour livrer la nouvelle à leurs lecteurs, auditeurs et téléspectateurs dans leur ancienne vie professionnelle.

Aujourd’hui, nous saluons le travail constant et rigoureux de près de 200 journalistes, dispersés dans des bureaux aux quatre coins du pays, sans qui, comme dit la devise du Washington Post, “la démocratie meurt dans l’obscurité”.

Longue vie à La Presse Canadienne ! »

Vers un autre gaspillage de fonds publics? : La règlementation sur les forages pétroliers est vouée à l’échec

 

 21 septembre 2017

Sans aucune explication, le gouvernement libéral de Philippe Couillard vient de fixer, dans ses projets de règlements sur les forages pétroliers, des distances minimales de forage moins contraignantes que celles qu’il s’était lui-même fixées l’an dernier. Ce faisant, il se prépare tout un cocktail de non-acceptabilité sociale, selon le porte-parole de la CAQ en matière d’environnement, Mathieu Lemay. Ce dernier s’est dit surpris de voir le gouvernement Couillard permettre des forages pétroliers ou gaziers à 150 mètres des habitations, alors qu’il y a à peine un an, les libéraux avaient fixé une distance séparatrice de 500 mètres.

De son côté, la députée de Saint-Hyacinthe et porte-parole de la CAQ en matière d’énergie, Chantal Soucy, a souligné qu’il était impensable de voir une telle règlementation passer la rampe dans la vallée du Saint-Laurent, une zone densément habitée, alors que le gouvernement libéral a lui-même reculé en prétextant la non-acceptabilité sociale sur l’Île d’Anticosti, où habitent environ 300 personnes sur une île 17 fois grande comme Montréal.

Il est au courant depuis 10 ans : Le gouvernement libéral tolère les frais abusifs dans les écoles

 

 21 septembre 2017

Lors de la période des questions à l’Assemblée nationale, le porte-parole de la Coalition Avenir Québec, Jean-François Roberge, a dévoilé un rapport de la Commission des droits de la personne confirmant que les commissions scolaires imposent des « pratiques et frais illégaux ou non conformes » relativement aux matériel et transport scolaire et recommande même « de les abolir immédiatement ». Le hic : c’est un rapport qui date de 2007!

Le député de Chambly n’en revient pas que les libéraux sont au courant de cette pratique depuis maintenant dix ans et ont refusé de s’y attaquer. Jean-François Roberge a indiqué qu’à la CAQ, c’est clair : un gouvernement en 2018 versera 100 $ par élève à toutes les écoles du Québec pour qu’elles achètent les fournitures scolaires. Il est impératif de libérer les parents du fardeau qui leur est imposé chaque rentrée scolaire.

Malgré les avertissements des médecins : Philippe Couillard refuse de fixer à 21 ans l’âge légal pour l’achat de cannabis

 

 21 septembre 2017

Contrairement à Philippe Couillard, qui refuse toujours de dévoiler son cadre réglementaire pour la légalisation du cannabis, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est catégorique : l’âge légal pour acheter du cannabis au Québec doit être de 21 ans.

François Legault est d’avis que le cannabis détruit des vies. C’est la raison pour laquelle il se range derrière plusieurs associations médicales, dont l’Association des médecins psychiatres, qui rappellent qu’entre 18 et 21 ans, le cerveau des jeunes est toujours en développement. Pour s’assurer qu’il y ait le moins de jeunes possibles qui consomment du pot, il faut fixer l’âge légal à 21 ans.

De son côté, le porte-parole caquiste en matière de justice, Simon Jolin-Barrette, a demandé à M. Couillard de profiter de la présence aujourd’hui à l’Assemblée nationale de la première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne pour mettre en place un véritable front commun des provinces, non seulement pour avoir une juste part, mais pour obtenir totalement le champ fiscal du fédéral sur les ventes de cannabis. Le député de Borduas a rappelé que la légalisation du cannabis va exercer une pression importante sur les finances des provinces, notamment en santé, en sécurité publique et en prévention.

Barrages hydroélectriques : La CAQ demande à Philippe Couillard de se rétracter

 

 20 septembre 2017

Les propos tenus par Philippe Couillard lundi dernier dans le cadre de la Climate Week à New York, à l’effet que l’ère de la construction des grands barrages hydroélectriques est terminée au Québec, constituent un virage irresponsable et inquiétant, a dénoncé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, qui réclame que cesse l’improvisation libérale.

Quoi qu’en dise Philippe Couillard, c’est l’hydroélectricité fournie par nos grands barrages qui est au centre du développement économique du Québec. Le domaine d’expertise où les Québécois sont les meilleurs au monde et suscitent l’envie de tous, c’est dans les barrages. En jetant par la fenêtre cette expertise sur un coup de tête climatique, Philippe Couillard fait un mauvais pari en écartant les projets hydroélectriques pour le 10, 20 et 30 prochaines années..

En effet, le chef caquiste a souligné que l’Ontario et le Nord-Est américain auront des besoins immenses en énergie propre. Il est du devoir d’un premier ministre économique d’avoir plus d’ambition et de négocier des contrats d’exportation d’électricité importants avec nos voisins immédiats pour créer des emplois payants.

Élargissement de la Route 112 : Les élus locaux interpellent le ministre Lessard

 

 20 septembre 2017

(Chambly, le 20 septembre 2017) – Le député de Chambly Jean-François Roberge a profité de  son retour à Québec, la semaine dernière, pour relancer le dossier de l’élargissement de la Route 112 entre Chambly, Carignan et Saint-Hubert.

Pour l’occasion, le député a remis au ministre des Transports Laurent Lessard une lettre co-signée par  le député et les maires de Chambly, Carignan, Richelieu et Saint-Mathias-sur-Richelieu, qui appelle le ministre à réactiver sans attendre le dossier.

Rappelons que suite au dépôt d’une pétition à l’Assemblée nationale par M. Roberge, le ministère des Transports avait commandé une étude d’opportunité sur l’élargissement de la Route 112. L’étude concluait elle-même à l’urgence de procéder à un élargissement, mettant en garde contre une multiplication des accidents dans les prochaines années ainsi qu’une congestion généralisée du tronçon de route.

S’appuyant sur ces conclusions, les élus locaux appellent donc le ministre des Transports à profiter de son retour à Québec pour se saisir du dossier «afin de préserver la fonctionnalité de cet axe routier capital pour notre région mais surtout, pour assurer la sécurité de ses utilisateurs à long terme».

«C’est un irritant majeur pour plusieurs concitoyens. On m’en a beaucoup parlé lors de mes déplacements dans la circonscription cet été. Beaucoup de gens craignent que la problématique ne s’aggrave encore plus avec les nouveaux développements et l’ouverture du Faubourg Carignan, un scénario d’ailleurs confirmé par l’étude commandée par le ministère», rappelle M. Roberge.

Le député tient d’ailleurs à souligner  l’implication des municipalités dans ce dossier. Alors que Carignan a obtenu la synchronisation des feux de circulation à proximité du nouveau Faubourg Carignan, la Ville de Chambly a récemment soumis au ministère des Transports une demande de réaménagement de l’intersection Bourgogne / Laforce / Périgny. «Malheureusement, même les meilleures initiatives des villes ne suffiront pas, à elles seules, à résoudre le problème de congestion sur la Route 112. Je demande donc au ministre de s’impliquer dans ce dossier et je lui assure ma pleine collaboration pour le faire avancer rapidement», conclut M. Roberge.

Surplus budgétaires : François Legault demande des baisses d’impôts pour les familles dès cette année

 

 19 septembre 2017

Depuis 14 ans, la main libérale plonge de plus en plus profondément dans les poches des familles québécoises, souligne le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, qui exige au premier ministre Philippe Couillard de baisser les impôts des Québécois dès cet automne.

Partout au Québec, il y a des pères et des mères de famille qui ont des difficultés à payer toutes leurs factures. Après avoir augmenté plus haut que l’inflation les tarifs de garderie, les taxes scolaires et les tarifs d’électricité, Philippe Couillard refuse de leur remettre 1 000 $ par famille en baisses d’impôts, malgré les milliards de dollars accumulés en surplus.

Pourtant, ce surplus, ce n’est pas l’argent du Parti libéral, mais bien celui des Québécois, rappelle François Legault. Le chef caquiste demande donc à Philippe Couillard de s’engager à remettre d’ici la fin de l’année, et non en pleine année électorale, l’argent que la main libérale a pigé dans le portefeuille des Québécois.

Inondations printanières : La CAQ talonne le gouvernement Couillard pour venir en aide aux sinistrés

 

 19 septembre 2017

L’hiver approche à grands pas et le temps risque de manquer à des centaines de sinistrés des inondations du printemps dernier pour reconstruire, déplore la députée de Mirabel pour la Coalition Avenir Québec, Sylvie D’Amours.

Malgré le cri de cœur de plusieurs citoyens affectés, le gouvernement libéral est toujours incapable de garantir qu’ils seront tous dédommagés rapidement et qu’ils pourront passer l’hiver dans leur maison.

La députée caquiste rappelle que la bureaucratie libérale est en voie d’en venir à bout des sinistrés, qui attendent toujours la visite d’évaluateurs du gouvernement plus de 4 mois après les inondations. Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, doit mettre fin au cauchemar bureaucratique et garantir que les ressources de son ministère sont suffisantes et mises entièrement à contribution.

Rappelons que la CAQ a demandé, la semaine dernière, que le Protecteur du citoyen se penche sur l’incapacité des libéraux à venir en aide aux sinistrés dans un délai acceptable suivant une inondation.

Geneviève Guilbault prend trois engagements pour lutter contre la congestion routière

 

 18 septembre 2017

Pour lutter contre la congestion routière dans l’Ouest de la région de Québec et soulager les familles de Pointe-Sainte-Foy, Cap-Rouge et Saint-Augustin-de-Desmaures, la candidate de la Coalition Avenir Québec dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, a mis trois propositions sur la table, lundi matin.

Élargir la route 138 à trois voies pour désengorger Saint-Augustin-de-Desmaures

« C’est un projet qui devrait faire consensus. Je sais à quel point c’est pénible de quitter par la 40 ou la 138 le matin. La troisième voie pourrait aller dans un sens le matin et dans le sens inverse en fin d’après-midi, ce qui permettrait une plus grande fluidité », a suggéré Geneviève Guilbault, en rappelant que le maire Juneau avait évoqué ce projet l’été dernier pour améliorer la fluidité du transport.

Désenclaver Cap-Rouge en reliant Blaise-Pascal à l’autoroute Duplessis

« Le secteur Legendre est appelé à changer drastiquement dans les prochaines années. Les projets du Domaine Legendre et du mégacentre commercial autour du nouveau Ikea sont positifs pour la circonscription, mais ils vont nécessairement accentuer les problèmes de congestion. Il est urgent de bien planifier l’augmentation considérable de l’achalandage qu’il y aura dans le quartier. Les deux seuls chemins pour sortir de Cap-Rouge, soit l’autoroute 40 et la côte de Cap-Rouge, sont déjà congestionnés. En tant que députée de Louis-Hébert, je vais travailler à offrir aux Carougeois une troisième façon de sortir de leur quartier, via le boulevard Chaudière et l’avenue Blaise-Pascal », a souligné la candidate.

Réaménagement de la tête des ponts

« Voilà l’exemple parfait d’un projet qui traîne depuis longtemps. Le projet de réaménagement des échangeurs est à l’étude depuis 2014! Pendant ce temps, c’est toujours le fouillis total et ça a un impact important pour les résidents de Louis-Hébert, qui sont nombreux à emprunter quotidiennement Duplessis et Henri-IV. Je vais talonner le gouvernement pour que le projet se concrétise enfin », a assuré Mme Guilbault.

La candidate caquiste compte faire des enjeux de circulation une de ses grandes priorités comme députée de Louis-Hébert. Elle a invité tous ceux et celles qui en ont assez de perdre du temps dans le trafic à faire partie de la solution en votant pour la CAQ le 2 octobre prochain. « Louis-Hébert est en plein développement et les difficultés actuelles vont aller en augmentant si on ne s’en occupe pas rapidement. Pensez-y : ça va faire 15 ans que les libéraux sont là, et bien franchement, ça n’avance pas vite! Le meilleur moyen d’améliorer la vie des familles, c’est d’envoyer un puissant message au gouvernement en élisant une députée de la CAQ », a conclu la candidate dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault.