2,7 M$ pour le développement et l’amélioration du Sentier national au Québec


 Publié le 18 juillet 2023

Dans le but de connecter les régions entre elles et d’offrir un meilleur accès à la nature à tous, le gouvernement du Québec octroie 2,7 millions de dollars pour l’établissement et la remise à niveau de plusieurs centaines de kilomètres de sentiers pédestres faisant partie du Sentier national au Québec. La ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air, Mme Isabelle Charest, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie du député de Portneuf, M. Vincent Caron, à la Vallée Bras-du-Nord, à Saint-Raymond.

D’une longueur de 1 650 km, le Sentier national au Québec est le plus long sentier en milieu naturel de la province destiné à la randonnée pédestre, à la raquette et au ski nordique. De Gatineau à Gaspé, il traverse neuf régions touristiques. L’important investissement annoncé permettra de poursuivre son parachèvement.

Rando Québec, l’organisme responsable du Sentier national au Québec, agira à titre de coordonnateur du projet. De concert avec les partenaires locaux, Rando Québec procédera à la mise à niveau des sentiers et à l’établissement des nouveaux tracés permettant de poursuivre le parachèvement de ce sentier national.

« Le Québec est un véritable terrain de jeu pour les amateurs de plein air. Pour maximiser les occasions de bouger à l’extérieur, c’est primordial d’avoir des sentiers sécuritaires et faciles d’accès. Le Sentier national est un projet d’envergure qui permet aux Québécoises et aux Québécois de pratiquer leur activité favorite, que ce soit la randonnée pédestre, la raquette ou le ski de randonnée nordique, à travers nos plus belles forêts. Je suis très fière de pouvoir participer à ce projet unique et j’invite toute la population à sortir prendre l’air en foulant l’un de nos magnifiques sentiers. Je remercie très sincèrement les gens de Rando Québec pour leur haut niveau d’engagement dans ce projet. »

Isabelle Charest, ministre responsable du Sport, du Loisir et du Plein air

« Ces dernières années, nous avons été nombreux à découvrir ou redécouvrir les joies de nos forêts et des sentiers qui les parcourent. C’est le moment idéal pour remettre à niveau nos pistes existantes et compléter le Sentier national au Québec. Profitons de cet élan pour intégrer durablement la randonnée dans notre quotidien, comme dans l’un de ces joyaux naturels portneuvois qu’est la Vallée Bras-du-Nord. Dans Portneuf, le plein air nous procure du bonheur à l’état pur, et on en redemande! »

Vincent Caron, député de Portneuf

« Le Sentier national est un monument du plein air au Québec. Depuis 35 ans, une communauté passionnée travaille au développement de cet itinéraire de plus de 1 650 km qui nous permet de traverser la province à pied. Investir dans le Sentier national au Québec, c’est favoriser l’accès à la nature des citoyennes et citoyens du Québec tout en continuant à mettre en valeur notre territoire et la richesse de nos paysages. C’est également investir dans une culture du plein air qui vient répondre à de nombreux enjeux de société tels que la santé physique et mentale ainsi que la protection de notre environnement, dès aujourd’hui mais aussi pour les générations futures. »

Jean-Luc Caillaud, directeur général de Rando Québec

Liens connexes :

Sentier national au Québec via Rando Québec :

Au Québec, on bouge! :

https://www.facebook.com/auqconbouge/

Ministère de l’Éducation :

https://www.facebook.com/quebeceducation 
https://twitter.com/EducationQC 
https://www.linkedin.com/company/339645 
https://www.youtube.com/channel/UCgcPCv5VQhsAY3vNNoH6Zrw 

Le gouvernement du Québec appuie la Cité des arts du cirque et MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE à la hauteur de 3 603 300 $


 Publié le 5 juillet 2019

Le gouvernement du Québec est heureux d’annoncer son appui financier à MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE qui se déroule jusqu’au 14 juillet prochain.

La ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Mme Nathalie Roy, la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, et la ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, confirment une aide financière de 3 603 300 $ à la Cité des arts du cirque, qui organise ce festival.

Grâce à sa programmation unique et diversifiée, MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE met en lumière le talent des artistes du Québec et de l’international. L’événement, qui célèbre sa 10e année d’existence, propose aux festivaliers des spectacles en salle et des représentations extérieures gratuites.

Citations :

« MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE est un incontournable des arts circassiens à l’échelle locale et internationale. Seul festival d’envergure mondiale dédié au cirque contemporain en Amérique du Nord, il offre une vitrine nationale et internationale exceptionnelle aux artistes québécois et constitue un tremplin pour la relève circassienne. »
– Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française

« En présentant des activités gratuites dans différents quartiers de la métropole et dans le Vieux-Longueuil, le festival rend accessible à toutes et à tous la richesse et la créativité des arts circassiens. Le gouvernement du Québec est fier de soutenir ce grand rendez-vous festif qui contribue à la renommée de notre métropole comme capitale internationale du cirque. »
– Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Votre gouvernement est très fier de s’associer à un événement festif et haut en couleur comme MONTRÉAL COMPLÈTEMENT CiRQUE, qui permet d’enrichir l’offre touristique de Montréal, de faire rayonner notre métropole et de proposer aux visiteurs une expérience unique et originale. Le tourisme est un moteur important de l’économie québécoise, et les milliers de festivaliers qui se laisseront charmer par la prestation d’artistes du cirque contribueront au dynamisme de la ville et du Québec, en plus de pouvoir découvrir ses nombreux attraits et ceux des environs. »
– Caroline Proulx, ministre du Tourisme

Faits saillants :

Liens connexes :

www.quebec.ca/fierpartenaire

Le gouvernement du Québec accorde plus de 1,7 M$ au Festival d’été de Québec


 Publié le 4 juillet 2019

Le gouvernement du Québec est heureux d’annoncer son appui au Festival d’été de Québec (FEQ), qui se déroulera dans la Capitale-Nationale jusqu’au 14 juillet prochain.

La ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, et la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française, Mme Nathalie Roy, annoncent l’attribution d’une aide financière de 1 750 000 $ pour soutenir cet événement majeur.

Rendez-vous phare de la ville de Québec, le FEQ fait vibrer la Vieille Capitale en accueillant des artistes renommés et de la relève, et ce, au grand plaisir des amoureux de la musique et des rassemblements festifs.

Pour soutenir la réalisation du FEQ, le ministère du Tourisme attribue une somme de 1 million de dollars par l’entremise du Programme d’aide financière aux festivals et aux événements touristiques. Le Secrétariat à la Capitale-Nationale verse de son côté une aide financière de 450 000 $ provenant du Programme d’appui aux actions régionales, anciennement le Fonds de développement économique de la région de la Capitale-Nationale. Finalement, la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), une société d’État relevant du ministère de la Culture et des Communications, accorde au festival la somme de 300 000 $.

Citations :

« Votre gouvernement est heureux de soutenir un événement d’envergure internationale comme le Festival d’été de Québec, qui fait non seulement rayonner la ville et la région sur la scène mondiale, mais qui offre également à de nombreux artistes l’occasion de vivre la magie de se produire devant une foule gigantesque. Le tourisme est un moteur important de l’économie québécoise et, en ce sens, cet événement phare du calendrier estival contribue à générer des retombées économiques importantes pour la ville et le Québec. Par ailleurs, j’invite les milliers de festivaliers qui convergent vers les différents sites du festival à profiter de leur passage pour découvrir les nombreux attraits touristiques de Québec et des environs. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

« Quelle fierté de s’associer à la présentation du 52e Festival d’été de Québec! Ce rendez-vous musical incontournable, réputé à l’échelle internationale, est l’occasion de découvrir ou de redécouvrir des talents d’ici et d’ailleurs, dans le décor extérieur historique et majestueux de notre ville. D’année en année, cet événement a su attirer des milliers de festivaliers, au grand bénéfice de toute notre région. Je tiens à saluer son apport au rayonnement et au dynamisme de la Capitale-Nationale, et j’invite tous les amateurs de musique à venir vivre cette expérience unique. »

Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« Pour la population de Québec, comme pour les très nombreux visiteurs qui le fréquentent, le Festival d’été de Québec est une célébration vivante et vibrante. À travers un programme d’une qualité exceptionnelle et toujours éclectique, ce rassemblement estival insuffle une vitalité hors du commun à notre culture. Il contribue aussi à l’effervescence des milieux de la chanson et de la musique ainsi qu’au rayonnement de nos artistes et de notre savoir-faire. Pour tout le bonheur et la fraîcheur que le festival apporte dans le paysage musical et artistique de l’été, il mérite notre appui à tous. »

Nathalie Roy, ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Langue française

Lien connexe :

www.quebec.ca/tourisme-et-loisirs/fier-partenaire

La ministre Caroline Proulx en mission en Corée du Sud et au Japon pour vendre le Québec


 Publié le 2 juillet 2019

La ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, est à la tête d’une importante délégation commerciale en visite à Séoul et à Tokyo jusqu’au 10 juillet afin d’y promouvoir le Québec et d’augmenter la notoriété de notre destination dans ces marchés cibles stratégiques en vue de générer des retombées économiques positives pour l’ensemble de l’industrie touristique québécoise. Il s’agit d’une première visite historique pour une ministre québécoise du Tourisme dans ces deux pays.

Cette mission a pour principaux objectifs de positionner le Québec comme destination de premier choix auprès des clientèles à fort potentiel de la Corée du Sud et du Japon, de consolider les relations gouvernementales et d’affaires, en plus d’approfondir les discussions en vue de la conclusion d’ententes et de partenariats durables. La délégation est composée d’une vingtaine de partenaires de l’industrie touristique, dont l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, la Société du Palais des congrès de Montréal, la Société du Centre des congrès de Québec, Aéroports de Montréal, ainsi que le Club Med Québec Charlevoix.

Durant la mission, la ministre et la délégation rencontreront notamment des professionnels de l’industrie du voyage et des dirigeants de compagnies aériennes afin de faire découvrir le Québec. De plus, elle visitera à Séoul, des attraits touristiques incontournables, tels que l’OGN eSport Stadium, et des projets d’infrastructure majeurs, comme Gwanghwamun Square Expansion Project et le Dongdaemun Design Plaza, qui offrent des occasions d’affaires et de collaboration importantes pour les entreprises québécoises dans le domaine du divertissement touristique.

À Tokyo, Mme Proulx et la délégation québécoise se rendront entre autres au Meiji Jingu et au Hikarie Hall, en plus de participer à diverses rencontres. La ministre aura aussi l’occasion de s’entretenir avec des représentants du gouvernement métropolitain de Tokyo (Tokyo Metropolitan Government).

Citations :

« Le tourisme est un puissant moteur de développement économique pour le Québec, et la venue de touristes internationaux chez nous permet de faire entrer d’importants capitaux étrangers afin de créer de la richesse dans toutes les régions. Nous avons déjà constaté un intérêt marqué des touristes japonais et sud-coréens pour le Québec; il est donc naturel de développer activement le vaste potentiel de ces marchés stratégiques. Le Québec a tant à offrir aux visiteurs internationaux : nous avons donc tout à gagner à le faire rayonner encore davantage partout dans le monde. »

Caroline Proulx, ministre du Tourisme

« L’Alliance de l’industrie touristique du Québec est fière d’accompagner la ministre du Tourisme dans cette mission des plus stratégiques pour l’essor de notre destination. La croissance observée sur les marchés asiatiques est constante, et les expériences phares du Québec répondent parfaitement à cette demande grandissante. Entourés des partenaires de l’industrie qui possèdent l’expertise fine du produit, nous nous emploierons à faire vivre notre accueil généreux, démontrer notre culture créative et exposer nos territoires spectaculaires à la clientèle nipponne et sud-coréenne. »

Martin Soucy, président-directeur général de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec

Faits saillants :

  • Cette mission a aussi pour objectifs de soutenir des entreprises québécoises exportatrices et de mettre en œuvre des activités favorisant l’accès aux marchés internationaux. Elle vise également à accroître le nombre de touristes internationaux et les recettes touristiques qui y sont associées et à augmenter la durée des séjours touristiques, permettant ainsi de générer d’importantes retombées pour toutes les régions du Québec.
  • Le Japon et la Corée du Sud font partie des marchés émergents ciblés par le ministère du Tourisme du Québec.
    • En 2017, 25 000 touristes japonais ont visité le Québec et y ont dépensé 24,2 millions de dollars. Les voyageurs nippons de 55 ans ou plus, qui représentent plus de 42 millions de personnes, offrent un potentiel de croissance important. Il s’agit d’une clientèle porteuse pour les destinations long-courriers. Le Japon est la troisième économie mondiale et la seconde en Asie, après la Chine. Il figure également parmi les partenaires commerciaux les plus importants du Québec.
    • Le marché de la Corée du Sud, 7e pays émetteur de tourisme, croît présentement à un rythme exponentiel : en 2017, 30 000 Sud-Coréens ont choisi le Québec et y ont dépensé 27 millions de dollars. Pendant la même année, la popularité de notre destination a connu une hausse marquée, particulièrement auprès de la clientèle touristique jeune, à la suite de l’effet monstre de la télésérie Goblin, tournée en partie à Québec.
  • Le Québec compte sur des représentations dans ces deux pays, soit la Délégation générale du Québec à Tokyo et le Bureau du Québec à Séoul.
  • En plus des partenaires mentionnés précédemment, la délégation est composée de représentants des organisations et groupes suivants : Québec du Sud, Québec Authentique, Office du tourisme de Québec, Tourisme Montréal, Tourisme Laurentides, Destination Canada, Groupe Accor (Fairmont) et Groupe Voyages Québec.

La députée Chantal Soucy fait la promotion de sa circonscription et du tourisme local à l’Assemblée nationale


 Publié le 13 juin 2018

La députée de Saint-Hyacinthe, Chantal Soucy, a conclu la 41e législature de l’Assemblée nationale sur une note rafraîchissante, en invitant les citoyens, ainsi que ses collègues du Parlement, à venir visiter sa circonscription durant la période estivale.

Elle a entamé sa déclaration en énumérant quelques événements qui battront leur plein cet été, dans la grande région de Saint-Hyacinthe : « Les épicuriens et les mordus d’agriculture seront comblés avec l’Expo de Saint-Hyacinthe, le Qwackfest, le Grand PoutineFest, les Matinées gourmandes et le Festival du maïs de Saint-Damase. Les adeptes de musique, eux, seront attendus aux Rendez-vous Urbains et aux Beaux Mardis de Casimir. Même les passionnés de yoga et les amateurs de voitures anciennes y trouveront leur compte avec le Lolë White Tour et les Vieux Mercredis! Bref, il y en aura pour tous les goûts, cet été, dans la grande région de Saint-Hyacinthe! Je profite donc de l’occasion pour inviter tous les Québécois à encourager le tourisme local et à venir découvrir nos produits du terroir », a-t-elle déclaré, avant de se tourner vers les membres de l’Assemblée nationale. « Évidemment, Madame la présidente, chers collègues députés, cette invitation s’adresse également  à vous! Vous serez toujours les bienvenus à Saint-Hyacinthe! » a-t-elle conclu.

Pour Chantal Soucy, cette déclaration s’inscrit dans une volonté de stimuler l’économie de sa circonscription: « En tant qu’ancienne porte-parole de la CAQ en matière de tourisme, j’ai toujours cru en l’importance de ce secteur pour l’économie locale de nos régions. Je voulais donc terminer cette dernière session sur un ton positif, en encourageant ceux qui dynamisent notre région : nos artisans, nos commerçants, nos producteurs agricoles, et surtout, nos bénévoles, qui travaillent sans relâche pour faire rayonner notre beau coin de pays. Grâce à eux, nous aurons une tonne d’attractions touristiques, cet été, à Saint-Hyacinthe et j’espère avoir piqué la curiosité des citoyens et de mes collègues ! », a-t-elle expliqué, tout sourire.

Harmoniser l’offre de divertissement à l’offre touristique – La CAQ déménagera le Salon de jeux de Québec


 Publié le 15 mai 2018

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de Finances publiques et député de Granby, François Bonnardel, la porte-parole en matière de Famille et députée de Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, ainsi que le candidat dans la circonscription de Vanier-Les Rivières, Mario Asselin, ont annoncé ce matin qu’un gouvernement de la CAQ déménagera le Salon de jeux de Québec vers un secteur touristique et étudiera l’opportunité de renouveler l’offre de divertissement en le transformant en casino.

Situé aux limites des circonscriptions de Vanier-Les Rivières et Jean-Lesage, où on retrouve le plus bas revenu moyen des ménages au Québec, le Salon de jeux a des impacts importants sur la santé publique de l’aveu même de la Direction de la santé publique (DSP) de Québec, qui plaide depuis plusieurs années pour le déménagement de l’établissement. De plus, selon la DSP, les joueurs évoluant sur les appareils de loterie vidéo, comme c’est le cas dans la presque totalité du Salon de jeux, sont les plus susceptibles de développer des problèmes de dépendance aux jeux de hasard. Jusqu’à 20 % d’entre eux seraient à risque de devenir des joueurs pathologiques. D’un autre côté, la région de la Capitale-Nationale a la chance d’accueillir des centaines de milliers de touristes annuellement, et leur nombre est en constante augmentation. Les entrées des touristes internationaux au Québec ont crû de 8,4 % entre 2016 et 2017, dans une proportion de 5,4 % pour les Américains et de 13,3 % pour les touristes en provenance des autres pays. De notre point de vue, il paraît idéal de viser une clientèle touristique plus fortunée et de plus en plus nombreuse, qui vient dépenser de l’argent neuf au Québec, plutôt que la clientèle locale présentement ciblée.

La députée Sylvie D’Amours portera le dossier des familles du Québec pour la Coalition Avenir Québec


 Publié le 25 janvier 2017

Après avoir porté les dossiers des agriculteurs du Québec depuis 2014 à l’Assemblée nationale, l’heure était au changement pour Sylvie D’Amours, députée de Mirabel. En effet, dans la foulée de l’arrivée du nouveau député caquiste Éric Lefebvre, elle s’est vu confier un important dossier pour sa formation politique, soit la mission de défendre l’ensemble des familles du Québec.

« Bien que je tienne énormément à l’agriculture et que je continuerai de défendre la réalité des entreprises agricoles de ma circonscription avec autant d’ardeur, je me réjouis de ces nouvelles fonctions et suis sincèrement enthousiaste de devenir porte-parole des familles du Québec, dossier qui transcende les ministères. En effet, celles-ci sont complètement délaissées par le gouvernement libéral de Philippe Couillard et en tant que mère de famille, je ne peux rester les bras croisés devant une telle situation. Nous avons donc beaucoup à faire et de nombreux citoyens à rencontrer ! » a-t-elle indiqué à Saint-Jean-sur-le-Richelieu, en marge du caucus présessionnel de la Coalition Avenir Québec (CAQ).

En plus de porter le dossier de la famille, elle aura également le mandat d’être la porte-parole en matière de tourisme ainsi que des régions de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine et du Bas-St-Laurent.

C’est avec la même passion qu’on lui connait qu’elle compte défendre pleinement ses nouveaux dossiers « C’est avec plaisir que je mettrai en valeur des régions aussi riches en promesses que le Bas-St-Laurent, la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Je suis une femme de terrain et je crois fermement que le Québec doit davantage profiter des ressources et des gens de qualité qui résident en périphérie des grands centres. Ce sera la même chose pour le tourisme. Nous cherchons de l’argent neuf au Québec pour faire rouler notre économie et je ne vois rien de plus positif et valorisant qu’un étranger qui vient nous visiter et qui admire nos richesses culturelles » estime-t-elle en conclusion.

Menace de blocage de sentiers de motoneige : Les libéraux mettent en péril notre économie touristique


 Publié le 16 janvier 2017

« Déterminé à ne pas écouter les producteurs agricoles, le gouvernement libéral s’apprête maintenant à faire payer le prix de son arrogance à nos entreprises touristiques. Ça suffit ! Les ministres Pierre Paradis et Julie Boulet doivent se parler, c’est la moindre des choses », a lancé le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de tourisme, Donald Martel, après avoir appris que l’Union des producteurs agricoles (UPA) envisage de bloquer des sentiers de motoneige pour faire entendre raison au gouvernement dans le dossier des taxes foncières agricoles.

Rappelons que depuis des mois, la CAQ défend le milieu agricole qui dénonce, avec raison, les changements apportés par le gouvernement Couillard au programme de crédit de taxes foncières agricoles. Cette réforme est inacceptable, puisque certains producteurs se retrouveront forcés de payer des taxes 50 % plus élevées dès cette année.

« Les libéraux ne font que récolter ce qu’ils sèment. Les agriculteurs demandent depuis des mois déjà de rencontrer le ministre de l’Agriculture pour régler l’impasse dans le dossier du remboursement de taxes foncières. En continuant de les ignorer, en restant déterminé à leur imposer des hausses de taxes, Pierre Paradis fait tout pour envenimer la situation. Pendant ce temps, pas un seul mot de la ministre du Tourisme. Qu’attend Julie Boulet pour bouger et ramener Pierre Paradis à la raison ? » a indiqué Donald Martel, qui invite également le gouvernement à s’assoir avec l’UPA.

Le ministre des Transports, Laurent Lessard, doit se mêler du dossier, a souligné de son côté le porte-parole caquiste en matière de transports, Claude Surprenant, puisque la pratique de la motoneige sur l’ensemble des sentiers du Québec relève de son ministère. Le député de Groulx a sommé M. Lessard à contribuer à trouver une voie de sortie au plus vite avant que le tourisme hivernal québécois, essentiel à l’économie régionale au Québec, n’en subisse les contrecoups. « L’inaction libérale vient maintenant menacer des secteurs importants pour l’économie régionale. Pour des dizaines d’entreprises dans plusieurs régions du Québec, la motoneige est une source de revenus essentielle. C’est une grosse partie de leur chiffre d’affaires et les gens qui œuvrent dans ce secteur n’ont pas à être pris en otage à cause des libéraux », a conclu Claude Suprenant.