Arrêts de services et nombreux retards sur la ligne Deux-Montagnes : Les usagers de nouveau pris en otage, dénonce la CAQ

 

 12 juillet 2018

Les usagers des trains de banlieue entre Deux-Montagnes et le centre-ville de Montréal sont une fois de plus victimes d’une piètre qualité de service, alors que des dizaines de retard ou d’annulations de train sont rapportés chaque jour, dénonce le député de Deux-Montagnes et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de transport, Benoit Charette.

Le gouvernement libéral n’a pas appris de ses erreurs de l’hiver dernier, constate le député caquiste de Deux-Montagnes, alors que la ligne la plus achalandée du réseau connaît en ce moment d’énormes ratées. Pour mettre fin à l’exaspération des usagers, Benoit Charette exhorte le ministre des Transports, André Fortin, à sortir de ses vacances pour régler le dossier une fois pour toutes et assurer aux travailleurs et aux familles un service efficace et fiable.

Le caquiste Benoit Charette estime qu’un changement de culture s’impose au sein des sociétés de transport. Dans son plan de décongestion, présenté il y a quelques semaines, la CAQ a fait part de sa volonté, une fois élue au gouvernement en octobre prochain, d’exiger des sociétés et des opérateurs de transport de se doter d’une politique de qualité de service, sans quoi leur financement en provenance du gouvernement du Québec serait amputé. M. Charette ajoute que ces politiques devront prévoir des compensations aux usagers lorsque les horaires ne sont pas respectés, comme c’est le cas présentement sur la ligne Deux-Montagnes.

François Legault annonce deux candidates dans l’Est de Montréal

 

 12 juillet 2018

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est fier d’annoncer l’arrivée de deux femmes dans son équipe en vue de l’élection générale d’octobre prochain dans l’Est de Montréal : Michèle Gamelin (Anjou-Louis-Riel) et Johanne Gagné (Mercier).

 

Michèle Gamelin a habité dans la circonscription d’Anjou-Louis-Riel pendant près de 25 ans. Détentrice d’un baccalauréat en relations industrielles de l’Université de Montréal, elle travaille à titre de fonctionnaire dans la fonction publique fédérale depuis près de 17 ans. Au fil des années, Michèle Gamelin a occupé des postes de gestion, de planification, de coordination et de conseil au sein de plusieurs organismes gouvernementaux, notamment Pêches et Océans Canada, Environnement Canada et Emploi et développement social Canada. Elle a siégé au conseil d’administration de la Caisse populaire Desjardins d’Anjou pendant 7 ans, en plus d’avoir été bénévole auprès des Jeunes entreprises du Québec. Mme Gamelin est mère de deux enfants d’âge scolaire et préscolaire.

Johanne Gagné, une courtière en assurances de dommages au cabinet Univesta, l’un des plus importants cabinets en assurances de dommages au Québec, représentera la CAQ dans la circonscription de Mercier. Elle œuvre dans le domaine des assurances de dommages depuis 30 ans. Son expérience de travail l’a d’ailleurs amenée à travailler en collaboration avec de multiples entrepreneurs au fil des années. Afin de partager son savoir et son expertise avec la relève en assurances, Johanne Gagné est devenue formatrice accréditée par la Chambre de l’assurance de dommages. Elle est mère de trois enfants devenus adultes et heureuse grand-mère de deux petits-enfants.

Une équipe de femmes compétentes prêtes à changer le Québec

Le chef de la CAQ, François Legault, a tenu à remercier Michèle Gamelin et Johanne Gagné pour leur implication et leur courage. Alors que la contribution des femmes en politique est de plus en plus souhaitée, M. Legault est heureux de constater que des femmes compétentes, provenant de tous les horizons, sont prêtes à faire leur entrée à l’Assemblée nationale avec l’équipe de la CAQ. « Je me suis donné comme objectif de renforcer la place des femmes en politique. Je l’ai dit et je le répète : je souhaite avoir le maximum de femmes élues. Je suis fier d’être entouré de personnes aussi motivées et prêtes à relever ce défi qui nous attend : faire plus et faire mieux pour le Québec », a déclaré François Legault.

Le chef caquiste a invité les électeurs d’Anjou-Louis-Riel et de Mercier à voter pour ces femmes, qui s’engagent à faire avancer les dossiers de l’Est de Montréal après 15 années de laisser-aller libéral. « L’Est de Montréal a été négligé par les libéraux depuis trop longtemps. Prenons les transports collectifs, un enjeu primordial où le Parti libéral n’a pas livré la marchandise. L’Est de Montréal a besoin d’un projet de transport collectif intermodal afin de favoriser la mobilité de ses résidents, de contribuer à son développement économique et de mettre en valeur ses espaces. Nous nous y engageons avec Michèle et Johanne ! » a conclu M. Legault.

Pour consulter les notes biographiques des candidates et candidats de la CAQ, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://v2018.lacaq.org/fr/candidats-2018/

François Legault annonce trois nouvelles arrivées dans l’équipe du changement : Sylvie Hamel (Saint-Henri-Sainte-Anne), Marc Baaklini (Saint-Laurent) et Laura Azéroual (Robert-Baldwin)

 

 12 juillet 2018

En vue de l’élection générale d’octobre prochain, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, procède aujourd’hui à l’annonce de trois nouvelles candidatures dans son équipe : Sylvie Hamel, Marc Baaklini et Laura Azéroual, respectivement dans les circonscriptions de Saint-Henri-Sainte-Anne, Saint-Laurent et Robert-Baldwin. M. Legault s’est dit très fier de pouvoir compter sur le talent, l’expérience et la motivation de ces personnes.

Dans Saint-Henri-Sainte-Anne, c’est la directrice des finances du Comité paritaire de l’industrie des services automobiles de la région de Montréal depuis 2012, Sylvie Hamel, qui tentera de se faire élire pour la CAQ. Elle cumule, depuis près de trente ans, des postes de gestionnaires et de direction dans le domaine des ressources financières et de la comptabilité. Sylvie Hamel est une gestionnaire hors pair, pour qui les analyses et prévisions budgétaires n’ont aucun secret. «Je me joins à la CAQ dans le but d’améliorer le sort des Québécois. Je veux que mes concitoyens aient confiance en leurs élus. La CAQ offre une équipe intègre qui fera plus et qui fera mieux pour le Québec. Je suis fière de faire partie de l’équipe du changement de François Legault », affirme Mme Hamel.

Dans Saint-Laurent, ce sera l’homme d’affaires Marc Baaklini qui portera les couleurs de la CAQ. Marc Baaklini est détenteur d’un baccalauréat en sciences de la gestion de l’École des Hautes études commerciales (HEC) de l’Université de Montréal. Il est actuellement directeur commercial pour l’Est du Canada pour la compagnie Centurylink qui est un chef de file mondiale dans les services d’infrastructures de télécommunications et de réseaux ainsi que services de technologies de l’information. Il a également été directeur national des comptes stratégiques chez Hypertec, l’un des principaux fournisseurs de produits et services de technologies de l’information (TI), de 2013 à 2015. Depuis le début des années 2000, Marc Baaklini cumule des postes en vente et en développement des affaires dans plusieurs compagnies de Montréal et de Saint-Laurent. « Créer de la richesse et des emplois de qualité partout au Québec et alléger le fardeau fiscal des familles : voilà des engagements de la CAQ qui me rejoignent entièrement. Les Québécois, ceux de Saint-Laurent inclus, ont soif de changement. Ils veulent un gouvernement intègre, proche des préoccupations des familles. Ils veulent de nouvelles idées, une nouvelle équipe. J’invite tous les électeurs de Saint-Laurent à opter pour le changement ! », a lancé M. Baaklini.

Laura Azéroual représentera la CAQ dans le comté de Robert-Baldwin. Intéressée par la politique depuis son plus jeune âge, Laura détient déjà une riche expérience en opération et mobilisation politique, en plus d’avoir fait un stage parlementaire à l’Assemblée nationale. En travaillant sur de nombreuses commissions parlementaires, ce stage lui a permis d’accroître ses connaissances en matière de droit et de connaître en profondeur les enjeux du Québec. Elle a également œuvré comme éducatrice et directrice adjointe dans des centres de la petite enfance de la région de Montréal. Titulaire d’un certificat en droit et d’un baccalauréat en science politique de l’Université de Montréal, Laura Azéroual entend mener une campagne positive et représenter sa génération au prochain scrutin. « Depuis des décennies, les Québécois de l’Ouest de l’île sont condamnés à choisir le Parti libéral. Je crois profondément que la CAQ représente le vrai changement. Je souhaite offrir une vraie alternative aux citoyens de Robert-Baldwin. Je veux leur dire qu’ils n’ont pas qu’un seul choix. Il y a la CAQ maintenant, la seule et unique alternative aux libéraux », a expliqué Laura Azéroual.

« Libérez-vous des libéraux ! » – François Legault

Le chef de la CAQ, François Legault, invite les citoyens de l’ouest de l’île de Montréal à tourner le dos aux libéraux, un parti usé, qui a fait son temps. Le Parti libéral de Philippe Couillard n’a pas livré la marchandise dans plusieurs dossiers concernant l’Ouest de l’île de Montréal, a souligné M. Legault, en commençant par celui des inondations printanières de 20 17. De nombreuses familles de Pierrefonds et de L’Île-Bizard sont toujours prises en otage par la bureaucratie libérale et attendent leurs chèques de compensation. « Les libéraux doivent être punis pour leur mauvaise gestion ! », a lancé le chef caquiste.

Conscient du grand défi que représentent certains comtés, il rappelle que rien n’est joué et que les idées de la CAQ ont le potentiel de rallier tous les Montréalais. Les libéraux n’ont cessé de prendre pour acquis les Québécois de l’Ouest de Montréal et il est temps d’opter pour le changement, après 15 années de gouvernement libéral. « Le projet de la CAQ est à l’intérieur du Canada. C’est notre article 1 ! Nous sommes convaincus qu’il est possible de faire avancer le Québec, tout en demeurant à l’intérieur du Canada. Nous avons de bonnes idées, un programme ambitieux et une équipe formidable avec des gens de tous les horizons, de tous les milieux. C’est ça une coalition ! Je suis impatient de faire équipe avec des candidats comme Sylvie, Marc et Laura qui croient qu’un Québec fort à l’intérieur du Canada, c’est possible. Libérez-vous des libéraux ! » a conclu François Legault.

Pour consulter les notes biographiques des candidates et candidats de la CAQ, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://v2018.lacaq.org/fr/candidats-2018/

François Legault annonce trois nouvelles arrivées dans l’équipe du changement : Sylvie Hamel (Saint-Henri-Sainte-Anne), Marc Baaklini (Saint-Laurent) et Laura Azéroual (Robert-Baldwin)

 

 12 juillet 2018

En vue de l’élection générale d’octobre prochain, le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, procède aujourd’hui à l’annonce de trois nouvelles candidatures dans son équipe : Sylvie Hamel, Marc Baaklini et Laura Azéroual, respectivement dans les circonscriptions de Saint-Henri-Sainte-Anne, Saint-Laurent et Robert-Baldwin. M. Legault s’est dit très fier de pouvoir compter sur le talent, l’expérience et la motivation de ces personnes.

Dans Saint-Henri-Sainte-Anne, c’est la directrice des finances du Comité paritaire de l’industrie des services automobiles de la région de Montréal depuis 2012, Sylvie Hamel, qui tentera de se faire élire pour la CAQ. Elle cumule, depuis près de trente ans, des postes de gestionnaires et de direction dans le domaine des ressources financières et de la comptabilité. Sylvie Hamel est une gestionnaire hors pair, pour qui les analyses et prévisions budgétaires n’ont aucun secret. «Je me joins à la CAQ dans le but d’améliorer le sort des Québécois. Je veux que mes concitoyens aient confiance en leurs élus. La CAQ offre une équipe intègre qui fera plus et qui fera mieux pour le Québec. Je suis fière de faire partie de l’équipe du changement de François Legault », affirme Mme Hamel.

Dans Saint-Laurent, ce sera l’homme d’affaires Marc Baaklini qui portera les couleurs de la CAQ. Marc Baaklini est détenteur d’un baccalauréat en sciences de la gestion de l’École des Hautes études commerciales (HEC) de l’Université de Montréal. Il est actuellement directeur commercial pour l’Est du Canada pour la compagnie Centurylink qui est un chef de file mondiale dans les services d’infrastructures de télécommunications et de réseaux ainsi que services de technologies de l’information. Il a également été directeur national des comptes stratégiques chez Hypertec, l’un des principaux fournisseurs de produits et services de technologies de l’information (TI), de 2013 à 2015. Depuis le début des années 2000, Marc Baaklini cumule des postes en vente et en développement des affaires dans plusieurs compagnies de Montréal et de Saint-Laurent. « Créer de la richesse et des emplois de qualité partout au Québec et alléger le fardeau fiscal des familles : voilà des engagements de la CAQ qui me rejoignent entièrement. Les Québécois, ceux de Saint-Laurent inclus, ont soif de changement. Ils veulent un gouvernement intègre, proche des préoccupations des familles. Ils veulent de nouvelles idées, une nouvelle équipe. J’invite tous les électeurs de Saint-Laurent à opter pour le changement ! », a lancé M. Baaklini.

Laura Azéroual représentera la CAQ dans le comté de Robert-Baldwin. Intéressée par la politique depuis son plus jeune âge, Laura détient déjà une riche expérience en opération et mobilisation politique, en plus d’avoir fait un stage parlementaire à l’Assemblée nationale. En travaillant sur de nombreuses commissions parlementaires, ce stage lui a permis d’accroître ses connaissances en matière de droit et de connaître en profondeur les enjeux du Québec. Elle a également œuvré comme éducatrice et directrice adjointe dans des centres de la petite enfance de la région de Montréal. Titulaire d’un certificat en droit et d’un baccalauréat en science politique de l’Université de Montréal, Laura Azéroual entend mener une campagne positive et représenter sa génération au prochain scrutin. « Depuis des décennies, les Québécois de l’Ouest de l’île sont condamnés à choisir le Parti libéral. Je crois profondément que la CAQ représente le vrai changement. Je souhaite offrir une vraie alternative aux citoyens de Robert-Baldwin. Je veux leur dire qu’ils n’ont pas qu’un seul choix. Il y a la CAQ maintenant, la seule et unique alternative aux libéraux », a expliqué Laura Azéroual.

« Libérez-vous des libéraux ! » – François Legault

Le chef de la CAQ, François Legault, invite les citoyens de l’ouest de l’île de Montréal à tourner le dos aux libéraux, un parti usé, qui a fait son temps. Le Parti libéral de Philippe Couillard n’a pas livré la marchandise dans plusieurs dossiers concernant l’Ouest de l’île de Montréal, a souligné M. Legault, en commençant par celui des inondations printanières de 20 17. De nombreuses familles de Pierrefonds et de L’Île-Bizard sont toujours prises en otage par la bureaucratie libérale et attendent leurs chèques de compensation. « Les libéraux doivent être punis pour leur mauvaise gestion ! », a lancé le chef caquiste.

Conscient du grand défi que représentent certains comtés, il rappelle que rien n’est joué et que les idées de la CAQ ont le potentiel de rallier tous les Montréalais. Les libéraux n’ont cessé de prendre pour acquis les Québécois de l’Ouest de Montréal et il est temps d’opter pour le changement, après 15 années de gouvernement libéral. « Le projet de la CAQ est à l’intérieur du Canada. C’est notre article 1 ! Nous sommes convaincus qu’il est possible de faire avancer le Québec, tout en demeurant à l’intérieur du Canada. Nous avons de bonnes idées, un programme ambitieux et une équipe formidable avec des gens de tous les horizons, de tous les milieux. C’est ça une coalition ! Je suis impatient de faire équipe avec des candidats comme Sylvie, Marc et Laura qui croient qu’un Québec fort à l’intérieur du Canada, c’est possible. Libérez-vous des libéraux ! » a conclu François Legault.

Pour consulter les notes biographiques des candidates et candidats de la CAQ, veuillez cliquer sur le lien suivant : https://v2018.lacaq.org/fr/candidats-2018/

Chantal Soucy participe à la 2e édition de l’Atelier de leadership pour femmes parlementaires francophones

 

 11 juillet 2018

La semaine dernière, la députée Chantal Soucy a pris part à la 2e édition de l’Atelier de leadership pour femmes parlementaires francophones, organisé par l’Assemblée nationale, en partenariat avec la Chaire en leadership de l’École nationale d’administration publique et le Groupe Femmes, Politique et Démocratie. Réunies au parlement de Québec, plus d’une vingtaine d’élues provenant de près de 15 pays de la Francophonie ont participé à cet événement visant à les outiller dans le développement de leur leadership, ainsi qu’à favoriser la présence des femmes dans l’arène politique mondiale.

En tant que membre du Cercle des femmes parlementaires de l’Assemblée nationale, Chantal Soucy s’implique activement sein de cette cause depuis son élection : « Chaque fois, nos rencontres sont enrichissantes. J’en suis à mon premier mandat à titre de députée et c’est une chance incroyable de pouvoir bénéficier de l’expérience de mes collègues. On se rend vite compte que malgré les frontières, malgré nos divergences politiques, on est souvent confrontées aux mêmes réalités et c’est en s’unissant qu’on peut briser le fameux plafond de verre et paver la voie à nos filles pour qu’elles puissent accéder plus facilement aux postes de pouvoir », a-t-elle déclaré, au lendemain de l’atelier. « Heureusement, on sent un véritable vent de changement pour la cause des femmes, en ce moment. Mon chef, François Legault, s’est d’ailleurs récemment engagé à former un conseil des ministres paritaire si la CAQ était portée au pouvoir en octobre prochain. Parce que nous voulons qu’un gouvernement de la CAQ soit le gouvernement de tous les Québécois. Il n’y a pas un genre, pas une origine culturelle, ni un groupe d’âge qui ait le monopole de la compétence. La force réside dans la diversité et c’est ce vers quoi on s’enligne à l’heure actuelle. En tant que femme, c’est un véritable privilège de pouvoir être aux premières loges de ce changement historique. » a conclu la députée de Saint-Hyacinthe, le sourire aux lèvres.

« Après 15 années libérales, il faut favoriser l’accès à notre système de justice » – Samuel Poulin

 

 6 juillet 2018

Le candidat de la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Beauce-Sud, Samuel Poulin, croit qu’après 15 années libérales, le Québec se doit d’appliquer des mesures concrètes pour enfin favoriser l’accès à notre système de justice pour les victimes. Notamment, il prévoit l’abolition du délai de prescription. Il se dit sensibilisé par le témoignage de M. Gaétan Bégin et ses frères, qui ont brisé le silence à la suite de sévices sexuels en Beauce, il y a près de 60 ans.

« Le gouvernement libéral refuse d’abolir les délais de prescription bloquant ainsi les victimes d’agressions sexuelles de poursuivre leur agresseur au civil.  Il est profondément anormal que toutes les victimes ne puissent pas se tourner vers nos tribunaux et ainsi obtenir justice », souligne M. Poulin.

En mars 2016, son collègue le député de Borduas, Simon Jolin-Barrette, a déposé le projet de loi 596, qui vise à combler ce trou dans la loi actuelle afin que les victimes d’agressions sexuelles puissent poursuivre leurs agresseurs et être indemnisées. Malgré les nombreux appels lancés par la CAQ, le gouvernement libéral a toujours refusé de modifier la loi.

Un gouvernement de la CAQ s’engage

La justice ne doit plus être « l’enfant pauvre » de l’État québécois. « Les lenteurs du système de justice au Québec sont plus que désolantes. Une modernisation de l’administration de la justice s’impose rapidement afin de réduire les délais et de rendre la Justice toujours plus accessible pour les citoyens », souligne M. Poulin. Il rappelle que la révision du régime d’indemnisations des victimes d’actes criminels (IVAC) et la création d’un registre public des délinquants sexuels font également partie des engagements de la formation politique.

La CAQ collaborera au développement de la plage Jacques-Cartier et du parc nautique de Cap-Rouge

 

 6 juillet 2018

La députée et candidate de la Coalition Avenir Québec dans Louis-Hébert, Geneviève Guilbault, et la candidate dans Jean-Talon, Joëlle Boutin, ont annoncé vendredi qu’un gouvernement de la Coalition Avenir Québec fera du développement de la Plage Jacques-Cartier et du Parc nautique de Cap-Rouge une priorité pour la Capitale-Nationale.

 

Le parc de la Plage Jacques-Cartier a été inauguré en 1992 et représente l’un des seuls boisés naturels ouverts au grand public donnant accès au fleuve Saint-Laurent, sur 2,6 km. En 2003 et en 2015, des travaux d’aménagement et de stabilisation des berges ont été nécessaires. À l’ouest de ce site, la Ville de Québec poursuit ses efforts de mise en valeur du fleuve avec le Parc nautique de Cap-Rouge, connu également sous le nom de la Marina de Cap-Rouge. Deux phases importantes d’aménagement y ont d’ailleurs été réalisées en 2008 et en 2013.

 

Différentes idées ont été soumises au cours des dernières années afin de poursuivre le développement de ce secteur. On pense, entre autres, à l’ajout de quais flottants, à l’aménagement d’une piste cyclable et à de nouveaux stationnements pour répondre aux demandes des utilisateurs. Le gouvernement du Québec devra être un partenaire de premier plan de la Ville de Québec afin de réaliser les prochains projets.

François Legault en tournée dans Bertrand pour présenter la candidate Nadine Girault

 

 5 juillet 2018

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, était de passage jeudi dans la circonscription de Bertrand pour présenter officiellement Nadine Girault, qui portera les couleurs de sa formation politique lors de la prochaine élection générale. M. Legault en a profité pour inviter les citoyens à opter pour le changement et ainsi accorder leur confiance à Mme Girault, une gestionnaire de grand calibre.

Pour François Legault, l’ajout de Nadine Girault à sa formation politique prouve à quel point le Québec aura une équipe de gestionnaires exceptionnelle avec un éventuel gouvernement de la CAQ. « J’ai présenté Nadine au Congrès national de la CAQ à Lévis, mais je n’étais pas encore venu ici, la présenter aux médias et aux citoyens de la circonscription. Je tiens à ce que les gens sachent que Nadine est une candidate exceptionnelle. Sa feuille de route est impressionnante. Elle a notamment été vice-présidente au Fonds de solidarité FTQ, vice-présidente de Boutique Jacob, vice-présidente de BMO Groupe financier, vice-présidente de Desjardins Sécurité financière et vice-présidente associée à RBC Banque Royale. Auparavant, elle a été directrice de la formation continue au Service de police de la Communauté urbaine de Montréal. Elle agit à titre de consultante en gestion et en leadership depuis, a indiqué le chef de la CAQ. Et en plus, elle a des racines profondes ici, dans la circonscription de Bertrand. Je vous le dis d’emblée, Nadine est appelée à jouer un rôle important au sein d’un éventuel gouvernement de la CAQ. Je demande donc aux électeurs de Bertrand de se joindre à l’équipe du changement en votant pour Nadine Girault. »

Prioriser le développement économique régional et la santé

Nadine Girault souhaite faire du développement économique régional et de la santé les deux grandes priorités dans le comté de Bertrand. La candidate caquiste croit, tout comme François Legault, qu’il faut rendre Investissement Québec plus dynamique en région. « Je crois aussi qu’on doit prendre plus de risques pour aider nos entreprises. Ayant siégé sur le conseil d’administration de cet organisme pendant plusieurs années et jusqu’à tout récemment, je suis bien placée pour voir le potentiel d’Investissement Québec. Cependant, Investissement Québec doit agir selon les orientations que lui donne le gouvernement et je pense qu’avec un gouvernement de la CAQ, Investissement Québec sera encore plus un outil de développement économique régional, a déclaré la nouvelle candidate. Et il y aussi la santé qui est un sujet qui m’interpelle beaucoup, au moment où le réseau est à bout de souffle, où l’accès à un médecin de famille est encore trop difficile, où nos aînés ne reçoivent pas toute l’attention et la qualité des soins à laquelle ils ont droit. Je suis convaincue que le programme de la CAQ saura rallier une majorité de Québécois aux prochaines élections. »

Soutenir les proches aidants

Par ailleurs, le chef de la CAQ, François Legault, accompagné des candidats de la CAQ de la région des Laurentides, Marguerite Blais(Prévost), Youri Chassin(Saint-Jérôme) et Nadine Girault, ont rencontré les représentants de l’Association des proches aidants des Laurentides pour discuter de la situation des proches aidants. Le chef de la CAQ a rappelé qu’« un gouvernement de la CAQ dotera le Québec d’une véritable politique nationale pour les proches aidants, accélèrera la création des maisons Gilles-Carle, encouragera la multiplication des initiatives en gériatrie sociale, luttera contre l’isolement social des aînés et améliorera la qualité de vie des aînés dans les CHSLD », a-t-il-conclu.

Région métropolitaine de Montréal : Une nouvelle structure bureaucratique en réponse aux problèmes de congestion

 

 4 juillet 2018

Alors que les bouchons de circulation se multiplient dans la région métropolitaine, voilà que le gouvernement libéral en rajoute aujourd’hui en annonçant la mise en place d’une nouvelle structure bureaucratique, censée résoudre les lourds problèmes de congestion de la grande région de Montréal.

Par le passé, le Parti libéral a trop souvent fait de fausses promesses aux Montréalais, dénonce le porte-parole de la CAQ en matière de transport, Benoit Charette. Il ne faut penser qu’à l’autoroute 13 ou encore à la ligne bleue. Le Réseau Exo formé de maires et de professionnels s’est d’ailleurs lui aussi prononcé contre l’arrivée de cette nouvelle structure de gouvernance, estimant que celle-ci viendra diminuer l’efficience de processus décisionnels, tel que le soulignait un article paru dans La Presse, ce matin.

Alors que les libéraux tentent par tous les moyens de ralentir les travaux, la Coalition Avenir Québec, elle, est en mode action et s’engage à ce que les travaux routiers et ceux dédiés au transport collectif proposés dans son plan de décongestion pour la région métropolitaine soient complétés d’ici 2030.

La CAQ s’engage à décontaminer le site de la Plage de l’Est

 

 3 juillet 2018

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et la candidate caquiste dans Pointe-Aux-Trembles, Chantal Rouleau, sont très fiers d’annoncer qu’un gouvernement de la CAQ financerait les travaux de décontamination du site de la Plage de l’Est, estimés entre 4 et 5 millions de dollars.

Ce projet permettra, à terme, de rendre plus accessibles les berges du fleuve Saint-Laurent et donnera la possibilité aux citoyens d’y pratiquer de nombreuses activités récréatives et familiales, comme des promenades ou même la baignade. « Dans l’Est de Montréal, il y a beaucoup de terrains contaminés, qui une fois réhabilités, auront un énorme potentiel de développement. Comme mairesse d’arrondissement, Chantal a développé avec son équipe un magnifique projet, celui de la Plage de l’Est. Pour continuer à aller de l’avant, il faudra décontaminer le site. Une évaluation préliminaire chiffre les travaux entre 4 et 5 millions de dollars. Je vous annonce aujourd’hui qu’un gouvernement de la CAQ financera les travaux de décontamination du site de la Plage de l’Est. », a indiqué François Legault.

Le projet de la Plage de l’Est est déjà amorcé, puisqu’un pavillon d’accueil a été construit, des terrains de volleyball ont été aménagés et du mobilier urbain a été ajouté au site. Mais avant de pouvoir réaliser la seconde phase du projet, soit l’aménagement d’une jetée qui surplombera le fleuve, une promenade de béton le long de la plage et la construction de jeux d’eau, le site doit préalablement être décontaminé. « Ça fait des décennies que l’est de la ville de Montréal est négligé par le gouvernement du Québec. Il faut changer ça. Avec les projets de transport en commun que nous avons annoncés comme le tramway de l’Est et la revitalisation de la rue Notre-Dame, avec la plage de l’Est et la mise en valeur de terrains contaminés, l’Est de Montréal va prendre un grand coup de jeune! », a ajouté M. Legault.

Pour sa part, Chantal Rouleau a rappelé qu’elle travaille sur ce projet depuis longtemps et qu’il sera bénéfique pour toute la population de Pointe-Aux-Trembles. « Je rêve depuis longtemps à la Plage de l’Est. Je rêve d’en faire un point de rendez-vous pour toute la région. Un terrain de jeu pour les jeunes, une aire de baignade pour les familles, une fenêtre sur le Saint-Laurent. L’engagement d’un prochain gouvernement de la CAQ à décontaminer le sol est majeur. Il est déterminant pour la réalisation du projet. C’est l’étincelle dont nous avions besoin! », a-t-elle conclu.