Stationnements des hôpitaux : Les libéraux remplissent les coffres de l’État sur le dos des patients

 

 11 mai 2018

Alors que les libéraux affirment que la santé est au cœur de leurs préoccupations, on apprend que les hôpitaux et CHSLD ont fait 70 millions de dollars de profits avec les stationnements, l’an dernier, sur le dos des patients qui peinent à joindre les deux bouts.

Pour la Coalition avenir Québec, il est tout simplement inacceptable et inconcevable que le gouvernement encaisse d’imposants profits et remplisse ses coffres aux dépens des gens qui nécessitent des consultations ou des traitements en raison de leur condition de santé.

Depuis maintenant plus de deux ans, la CAQ propose la gratuité pour les deux premières heures de stationnement dans tous les hôpitaux, CHSLD et autres installations de santé, de même qu’un tarif maximal entre 7 $ et 10 $ quotidiennement, alors que certains établissements ont actuellement des tarifs allant jusqu’à 25$ par jour. Il s’agit là d’une mesure concrète visant à soulager l’impact important des coûts associés à une maladie ou à une condition particulière sur le portefeuille des patients.

Rémunération des chirurgiens : Les résultats d’un premier ministre qui gouverne pour les médecins

 

 10 mai 2018

Le rapport de la Vérificatrice générale déposé mercredi démontre clairement l’inefficacité du système de santé québécois, malgré les réformes et les miracles que promettait le gouvernement libéral. Alors qu’on y rapporte que la rémunération des chirurgiens a bondi de près de 35 %, les actes médicaux, eux, ont haussé d’un maigre 5 %.

Si on compare avec le salaire des chirurgiens en Ontario, qui ont un salaire annuel de 360 000 $, et compte tenu du coût de la vie plus faible au Québec, nos médecins devraient être rémunérés 320 000 $. Or, le gouvernement leur octroie un large 400 000 $ annuellement, soit 80 000 $ de trop par médecin, par année. Cela représente un milliard de dollars qui auraient pu être investis dans les services aux Québécois.

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, s’est vigoureusement offusqué de ces statistiques, jeudi lors de la période de questions, qui démontrent l’énorme manque de productivité de réseau de santé et l’absence de cohérence entre la rémunération des médecins et le nombre de chirurgies effectuées.

Loi sur la neutralité religieuse : Une mauvaise loi qui accouche de mauvaises lignes directrices

 

 10 mai 2018

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a dévoilé les lignes directrices de sa loi sur la neutralité religieuse, attendues depuis son adoption il y a sept mois. Celles-ci laissent place à l’interprétation, à la subjectivité la plus totale lorsque viendra le temps de déterminer ce qui distingue une « croyance sincère » de ce qui ne l’est pas. Rien n’est clair et le gouvernement libéral s’est assuré de faire entrer plus de religion dans l’État, a dénoncé la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de laïcité, Nathalie Roy.

La députée de Montarville a par ailleurs déploré le fait que le gouvernement libéral de Philippe Couillard ouvre grande la porte de l’État au port de la burqa et du niqab, deux symboles d’oppression, d’asservissement d’instrumentalisation de la femme. Pourtant, avant qu’il ne devienne premier ministre, Philippe Couillard s’était prononcé ouvertement contre ces tenues, a rappelé Mme Roy.

Mercredi, la ministre Vallée a également admis que chaque organisme pourra prendre une décision différente, d’un répondant à l’autre, pour une même demande d’accommodement religieux. C’est le festival de la subjectivité, a lancé Nathalie Roy, qui dénonce ce manque flagrant d’équité. Un gouvernement de la CAQ annulera la loi 62 du gouvernement libéral, pour la remplacer par une loi qui décrétera l’État québécois comme étant laïc.

Prime des cadres dans le réseau de la santé : La CAQ exige que les libéraux corrigent leur erreur de 200M$

 

 9 mai 2018

À près d’un mois de la fin de la session parlementaire et plus de 6 mois après le dépôt du projet de loi 160, le gouvernement Couillard n’a toujours pas bougé pour éliminer la double indemnité de départ des cadres du réseau de la santé. La CAQ insiste pour que le ministre Gaétan Barrette accélère le dossier et fasse adopter ce projet de loi d’ici le 15 juin 2018, sans quoi une facture estimée à 200 millions de dollars en trop sera refilée aux contribuables.

 

L’indemnité de départ des cadres du réseau de la santé est nettement exagérée et pourrait aisément être réduite de moitié, selon la CAQ. Questionné par le chef de la Coalition Avenir Québec, le premier ministre a invoqué le calendrier législatif chargé pour ne pas s’engager à sanctionner le projet de loi d’ici le 15 juin et fait diversion sur les nombreux projets de loi à adopter d’ici la fin de la session parlementaire. Pourtant, ce projet de loi tient sur une page et pourrait être adopté rapidement.

 

François Legault a par ailleurs déploré le fait que ces 200M$ devraient être investis dans les services de santé pour l’ensemble des citoyens, qui espèrent, depuis trop longtemps déjà, pouvoir compter sur un système de santé efficace et accessible.

Réforme du mode de scrutin : Un gouvernement caquiste proposera un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire

 

 9 mai 2018

À l’occasion d’un point de presse en compagnie des chefs de Québec solidaire, du Parti québécois et du Parti vert, le chef de la Coalition Avenir Québec s’est engagé, dans les douze premiers mois suivant son élection, à déposer un projet de loi instaurant un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire au Québec.

 

La Coalition Avenir Québec soutient qu’une telle réforme permettra une meilleure représentation de la diversité d’opinion et d’idées des Québécois au sein de l’Assemblée nationale. Ce mode de scrutin permettra aussi l’établissement d’un lien significatif entre les électeurs et les élus et contribuera à une meilleure représentation des femmes, des jeunes et des communautés ethnoculturelles.

 

Le chef de la CAQ est confiant que ce mode de scrutin sera en place lors des élections provinciales de 2022M Legault a par ailleurs affirmé que le nombre de députés, malgré cette réforme, devra demeurer à 125, tout au plus.

Accès à Internet haute vitesse en région : Le nouvel appel d’offres se fait toujours attendre par des dizaines de municipalités

 

 9 mai 2018

Des dizaines de municipalités au Québec attendent toujours le second appel d’offres qu’il leur permettra d’être branchées à Internet, un an après la fin du premier appel de propositions au programme Québec branché et cinq mois après que la CAQ en ait fait la demande formelle. La ministre de l’Économie n’a en effet toujours pas présenté son plan de match pour donner accès à ce service au sein des communautés qui ne sont pas encore branchées, malgré les beaux discours et les promesses du gouvernement libéral à cet égard.

 

Le porte-parole de la Coalition avenir Québec en matière de développement économique, Éric Lefebvre, a dénoncé ce matin lors de la période de questions, le statu quo qui perdure depuis des mois dans le dossier et a rappelé que l’accès à Internet est essentiel pour le développement économique de nos régions. Toujours selon le député d’Arthabaska, il est clair que le gouvernement ne fait pas de cet enjeu une priorité et qu’il nuit, par le fait même, au développement de nombreuses entreprises au Québec.

Le Jazz Band de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme honoré par la députée Chantal Soucy, à l’Assemblée nationale

 

 8 mai 2018

Les élèves du Jazz Band de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme se sont vus honorés par la députée Chantal Soucy, à leur retour au pays, après un passage remarqué au Chicago Heritage Festival.

La députée de Saint-Hyacinthe a profité de son temps de parole au salon bleu pour souligner l’excellence des musiciens du Jazz Band, de même que le dévouement de leur enseignant, Bruno Laplante : « Madame la présidente, nos jeunes sont capables d’accomplir de grandes choses quand on leur en donne la chance et qu’on croit en eux. Les élèves du Jazz Band de la Polyvalente Hyacinthe-Delorme en sont le parfait exemple », a-t-elle déclaré. « Dirigés de main de maître et avec passion par l’enseignant Bruno Laplante, ils raflent tous les honneurs, partout où ils se produisent. La semaine dernière c’est aux États-Unis, lors du prestigieux Chicago Heritage Festival, que le Jazz Band s’est une fois de plus illustré en décrochant la médaille d’argent. Cette distinction s’ajoute à la longue liste d’honneurs obtenus par le Jazz Band au fil des ans », a souligné la députée de Saint-Hyacinthe, rappelant notamment la médaille d’argent obtenue par la troupe plus tôt cette année au JazzFest, sa médaille d’or au Music Fest de Niagara Falls l’an dernier, ainsi que son trophée du Spirit of New Orleans décroché en 2016, au WorldStrides OnStage, en Nouvelles-Orléans.

« Derrière ce succès se cachent des heures de pratique, auxquelles M. Laplante et ses élèves se sont consacrés corps et âme. Alors, Madame la présidente, aujourd’hui, en cette chambre, je tiens à saluer leur détermination et à leur dire : bravo ! » a conclu la députée.

Taux de diplomation au Québec : 15 ans de règne libéral, 15 ans de retard sur l’Ontario

 

 8 mai 2018

En 2003, lorsque les libéraux ont pris le pouvoir, le taux de diplomation entre le Québec et l’Ontario étaient similaires. Le résultat après 15 ans de règne libéral : 15 ans de retard sur l’Ontario.

Le chef de la Coalition avenir Québec s’est indigné, aujourd’hui en chambre, du bilan catastrophique des libéraux en matière d’éducation et des faux arguments soulevés par le premier ministre pour expliquer cet échec. Les libéraux refusent catégoriquement d’opposer les résultats des deux provinces, puisque ceux-ci démontrent explicitement le fiasco libéral dans le dossier de l’éducation au Québec.

La CAQ propose des solutions concrètes, qui auront un réel impact sur la diplomation de nos jeunes : la maternelle à 4 ans et des heures supplémentaires dans les écoles secondaires. En réponse à ces propositions, le premier ministre a fait diversion lors de la période de questions et rejeté du revers de la main les solutions présentées par la CAQ.

En plus de préférer donner des centaines de millions en trop aux médecins spécialistes, invoquant ne pas avoir assez de ressources pour l’éducation, le gouvernement utilise l’argent des contribuables et le temps des fonctionnaires de l’État pour faire préparer des publicités servant à masquer leur piètre bilan.

Projet de loi 173 : Les pensions alimentaires affectent toujours le montant d’aide sociale

 

 8 mai 2018

Dans le cadre de l’étude du projet de loi 173, la CAQ demande formellement au ministre d’exclure complètement le montant des pensions alimentaires pour enfants du calcul de l’aide sociale. D’ailleurs, depuis plus de 20 ans, ces montants de pensions ne sont plus imposables, alors qu’ils affectent toujours la somme reçue par les personnes à plus faibles revenus pour subvenir à leurs besoins de base.

Sébastien Schneeberger, porte-parole de la CAQ en matière d’emploi et solidarité sociale, a dénoncé le fait que le gouvernement n’avait pas inclus, dans son Plan de lutte contre la pauvreté, cette mesure qui aiderait plus de 8 000 ménages. Les plus touchées sont majoritairement des femmes monoparentales.

Interrogé lors de la période de questions à ce sujet, le ministre François Blais a rapidement jeté le blâme sur l’inaction du Parti québécois dans le dossier, alors qu’il a eu l’opportunité, selon lui, de «régler le problème» en 18 mois au pouvoir. Aux yeux du député de Drummond–Bois-Francs, c’est une réponse totalement inacceptable, puisque les libéraux sont au pouvoir depuis 15 ans pratiquement sans interruption.

Exclusivité de la pêche au saumon : Les libéraux rejettent le moratoire proposé par la CAQ

 

 8 mai 2018

Mardi après-midi, la Coalition avenir Québec a déposé une motion demandant au gouvernement un moratoire qui suspendrait la modification de l’article 7 du règlement sur les permis de pêche, concernant la pêche au saumon dans le nord du Québec. Les libéraux ont rejeté cette motion, eux qui ont en catimini modifié la réglementation afin de limiter la pratique de ce sport à ceux qui ont les moyens de s’offrir un voyage de plusieurs milliers de dollars dans une pourvoirie.

Selon la CAQ, même si le statut du saumon atlantique est jugé «préoccupant» partout au Québec, la solution n’est pas de réserver la pêche nordique de cette espèce aux plus riches exclusivement.