5 000 emplois transférés vers les régions

 

 20 septembre 2018

EN BREF, SELON LA CAQ :

  • 5 000 postes transférés en région
  • Internet haute vitesse et une couverture cellulaire partout au Québec
  • 1 % de la TVQ aux villes

 

Présent ce matin au congrès de la Fédération québécoise des municipalités (FQM), François Legault a fait part de ses engagements en matière de décentralisation et d’autonomie municipale.

 

Sous un gouvernement de la CAQ, 5 000 postes du secteur public seront transférés en région sur un horizon de 10 ans. Chaque ministère et organisme devra présenter un plan pour déménager ces postes, dans toutes les régions, y compris les plus petites municipalités. « On va profiter des départs à la retraite pour déplacer des postes sans obliger qui que ce soit à déménager », a expliqué le chef caquiste.

 

François Legault a réitéré sa promesse d’offrir l’accès à Internet haute vitesse et à une couverture cellulaire sur l’ensemble du territoire habité, partout au Québec. Le chef de la CAQ a également promis de céder 1 % de la TVQ aux villes, de manière à assurer une croissance stable des revenus municipaux.

 

Enfin, un gouvernement de la CAQ créera un fonds pour la décontamination des  terrains contaminés et renflouera le fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées. « Le fonds est vide, on va le remplir. On va préserver nos cours d’eau, valoriser nos terrains et dépolluer. Voilà des investissements rentables et durables ! », a déclaré avec enthousiasme le chef de la CAQ.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là, et si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour toutes les municipalités du Québec, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ. »

 

CITATION :

« L’objectif est de déplacer 5 000 postes en région, dans toutes les régions. C’est pour ça qu’on a besoin d’Internet haute vitesse partout ! »

– François Legault,

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec

 

Rétablir le droit à une éducation de qualité pour tous les enfants

 

 20 septembre 2018

EN BREF, SOUS LE GOUVERNEMENT LIBÉRAL SORTANT :

  • Coupes dans les services aux élèves vulnérables
  • Protecteur de l’élève déficient
  • Sciences, histoire et examens ministériels désormais optionnels pour les enfants scolarisés à la maison

 

Les candidats de la CAQ Jean-François Roberge (Chambly), Isabelle Charest (Brome-Missisquoi), Christine Mitton (Laval-des-Rapides) et Claire Isabelle (Huntingdon) se sont présentés devant les médias pour dresser le bilan de 15 années de négligence libérale en éducation. Les constats sont accablants pour le gouvernement libéral sortant.

 

Nous avons le pire taux de décrochage au Canada. Le taux de diplomation au secondaire dans les temps prescrits est de 64 % dans le réseau public. Pour les garçons seulement, l’écart entre le Québec et l’Ontario est de 25 %.

 

Une école sur deux est considérée comme en mauvais ou très mauvais état. « L’illustration la plus visible de l’échec libéral en éducation, ce sont nos écoles. Chaque matin, un parent sur deux amène son enfant dans une école vétuste. Il est là, sous vos yeux, le bilan libéral », a affirmé Jean-François Roberge.

 

Pire, le ministre Proulx a réduit les exigences pour une éducation de qualité au Québec. Les élèves scolarisés à la maison n’ont plus l’obligation d’être exposés à des notions de sciences, d’histoire, ni même aux examens ministériels. Les libéraux ont coupé dans les services aux élèves les plus vulnérables et ils ont échoué à offrir aux Québécois un réel Protecteur de l’élève.

 

À la lumière de ce triste bilan, les candidats de la CAQ ont tenu à rappeler la devise du Québec : « Je me souviens ».

 

Pour sa part, la CAQ propose :

– Un plancher de services professionnels dans toutes les écoles et un financement stable et récurrent pour ne plus jamais couper dans les services aux élèves en difficulté;

– Un réel Protecteur de l’élève national, accessible et parfaitement indépendant;

– Une révision du règlement sur l’école à la maison pour garantir à tous les élèves le droit à des notions de sciences et d’histoire, et afin qu’ils puissent passer les examens ministériels de manière à obtenir un diplôme reconnu.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là, et si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour l’éducation, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ. »

 

CITATIONS :

« Échouer de la sorte dans un domaine aussi important que l’éducation, c’est l’échec du siècle ! Il faut changer de gouvernement si on veut rattraper les 15 années perdues en éducation au Québec. »

– Jean-François Roberge,

député et candidat de la Coalition Avenir Québec dans Chambly

« Je me souviens que les parents, les enseignants et les élèves faisaient des chaînes humaines autour des écoles pour les protéger du gouvernement Couillard. Ce n’est pas normal ! Il faut sanctionner les libéraux pour ça ! »

– Isabelle Charest,

candidate de la Coalition Avenir Québec dans Brome-Missisquoi

Pas de cannabis dans les lieux publics

 

 19 septembre 2018

EN BREF, SELON LA CAQ :

  • Interdiction de consommer dans les lieux publics
  • Âge légal pour consommer : 21 ans
  • Pas de point de vente de la SQDC à proximité d’un établissement d’enseignement

 

Les candidats de la CAQ Sonia Lebel, Lionel Carmant et Ian Lafrenière, respectivement dans Champlain, Taillon et Vachon, ont réitéré aujourd’hui les engagements de la CAQ pour protéger nos jeunes contre les dérives possibles de la légalisation à venir de l’usage récréatif du cannabis.

 

Un gouvernement de la CAQ va interdire la consommation de cannabis dans tous les lieux publics, en adoptant un cadre réglementaire uniforme pour le Québec. « Pour 1 000 villes au Québec, il y aura 1 000 règlements différents si on ne sort pas les libéraux du gouvernement. Il est minuit moins une pour interdire la consommation de cannabis dans les lieux publics ! », a déclaré Sonia Lebel.

 

De plus, le parti de François Legault s’engage à fixer l’âge légal pour acheter, posséder et consommer du cannabis à 21 ans et à interdire la présence d’un point de vente de la SQDC à proximité d’un établissement d’enseignement.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là et si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour nos jeunes, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ. »

CITATION :

« Le gouvernement libéral avait la responsabilité d’encadrer la consommation de cannabis pour protéger nos jeunes. Ils ont échoué. »

– Sonia Lebel,

candidate de la Coalition Avenir Québec dans Champlain

« Mettre du cannabis entre les mains d’un jeune de moins de 21 ans, c’est jouer à la roulette russe. »

– Lionel Carmant,

candidat de la Coalition Avenir Québec dans Taillon

« Il nous faut un cadre restrictif, qui ne banalise pas la consommation de drogue. Et l’une des meilleures façons de ne pas banaliser la consommation de drogue, c’est de l’interdire dans les lieux publics. »

– Ian Lafrenière,

candidat de la Coalition Avenir Québec dans Vachon

TROIS VOIES POUR LA 30

 

 18 septembre 2018

EN BREF, SELON LA CAQ :

  • Élargissement de l’autoroute 30 à trois voies entre la 20 et la 10

 

Accompagné de son candidat dans la circonscription de Vachon, Ian Lafrenière, François Legault était à Saint-Hubert aujourd’hui pour annoncer sa volonté d’élargir l’autoroute 30 entre les autoroutes 20 et 10.

 

En effet, un gouvernement de la CAQ réalisera l’élargissement de l’autoroute 30 à trois voies dans un premier mandat ; un projet évalué à 100 M$. « L’autoroute 30 est un axe routier névralgique. Elle traverse toute la Montérégie. C’est une artère centrale pour le développement économique de la région », a expliqué François Legault.

 

La congestion routière en Montérégie est un problème chronique et croissant. Ses répercussions nuisent au développement économique et à la qualité de vie des citoyens. Malgré tout, aucun échéancier ni budget n’a été prévu par les libéraux jusqu’ici pour améliorer la situation.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là, et si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour la Montérégie, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a une équipe capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ », a dit François Legault.

 

CITATION :

« Les libéraux se sont traîné les pieds dans le dossier de la 30 ! L’autoroute 30 est un axe névralgique en Montérégie. Son engorgement pénalise les entreprises et les citoyens. La situation, déjà difficile, ira en s’aggravant si rien n’est fait. Il faut agir rapidement. C’est ce qu’un gouvernement de la CAQ fera ! »

– François Legault,

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec

La CAQ facilitera la vie des patients atteints de surdité

 

 17 septembre 2018

Un gouvernement de la Coalition Avenir Québec, dirigé par François Legault, prend l’engagement de transférer une partie des chirurgies d’implant cochléaire à Montréal, afin que plus de patients puissent en bénéficier, a annoncé le député sortant et candidat de Deux-Montagnes, Benoit Charette.

Grâce à une petite intervention médicale, certaines personnes sourdes ou atteintes de surdité profonde peuvent maintenant recevoir un implant cochléaire, ce qui transforme la vie des patients, a souligné M. Charette. Malheureusement, la chirurgie d’implant cochléaire ne se pratique qu’à Québec par 3 chirurgiens, même si 70 % des patients qui reçoivent des implants vivent à Montréal ou dans les régions avoisinantes. Il y a quelques mois, Gaétan Barrette a dit que les 250 chirurgies effectuées chaque année ne justifiaient pas d’en transférer une partie à Montréal.

Ce n’est pas acceptable, a lancé M. Charette, qui rappelle que depuis 14 ans, des patients, médecins, universitaires et politiciens municipaux réclament que ce type de chirurgies soit transféré, surtout que toutes les ressources sont déjà disponibles. Un gouvernement de la CAQ transférera une partie de ces chirurgies à Montréal, a assuré Benoit Charette.

CITATION :

« Cet engagement  fera une différence concrète dans le quotidien des patients qui souffrent de surdité. Les acteurs du système de santé réclament cette mesure depuis des années, mais les libéraux n’ont pas daigné écouter leurs préoccupations. Un gouvernement de la CAQ prendra ses responsabilités et transférera une partie des chirurgies à Montréal, afin que plus de patients aient accès à un implant cochléaire et puissent ainsi améliorer leur qualité de vie »

– Benoit Charette

Député sortant et candidat de Deux-Montagnes

Faire plus et faire mieux pour les personnes atteintes d’Alzheimer

 

 17 septembre 2018

EN BREF, SELON LA CAQ : 

  • 5 millions de dollars supplémentaires par année pour la recherche sur la maladie d’Alzheimer 

  • Consultations publiques sur l’élargissement possible de l’aide médicale à mourir 

 

 Ce matin, dans le magnifique Jardin de François à Saint-Sauveur, Marguerite Blais et François Bonnardel, candidats de la CAQ respectivement dans Prévost et dans Granby, ont livré un point de presse d’une grande émotivité et empreint d’empathie envers les 125 000 Québécois atteints de la maladie d’Alzheimer et leurs proches.  

 

Marguerite Blais et François Bonnardel ont annoncé qu’un gouvernement de la CAQ injectera 5 M$ supplémentaires par année pour la recherche au Québec sur la maladie d’Alzheimer. L’enveloppe sera gérée par le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS). « L’Alzheimer est une maladie cruelle pour les personnes atteintes et pour leur famille. Mais la recherche sur l’Alzheimer est sous-financée. Il faut en faire beaucoup plus », adénoncé Marguerite Blais.   

 

Les candidats de la CAQ ont également fait l’annonce que leur gouvernement mènera des consultations publiques à l’Assemblée nationale au sujet de l’élargissement possible de l’aide médicale à mourir (directives médicales anticipées)ce qui concerne directement les personnes atteintes d’Alzheimer et de maladies apparentées 

 

La Commission spéciale sur la question de mourir dans la dignité avait recommandé en 2012 de reconnaître à une personne majeure et apte le droit de faire une demande anticipée d’aide médicale à mourir au cas où elle deviendrait inconsciente de façon irréversiblemais le gouvernement n’a pas retenu cette option en l’absence d’un consensus socialPar conséquent, la loi québécoise actuelle ne s’applique pas aux personnes atteintes de démence et d’Alzheimer sévère, par exemple.  

 

Selon une étude menée en 2017 par lUniversité de Sherbrooke, 91% des proches aidants interrogés sont d’accord pour étendre l’aide médicale à mourir aux personnes inaptes en phase terminale, avec signes de détresse et en présence d’une directive écrite. 

 

« Il est temps de lancer des consultations publiques non partisanes sur l’élargissement de l’aide médicale à mourir. Le Québec est capable de faire ce débat-là de façon sereine. J’espère que les autres formations politiques vont nous donner leur appui ce matin. On peut faire ça ensemble pour les victimes de la maladie d’Alzheimer », a conclu François Bonnardel.    

 

CITATIONS : 

« Cinq millions de dollars par année pour la recherche sur l’Alzheimer, c’est un coup de barre nécessaire si nous voulons mieux prévenir les impacts et soutenir les personnes atteintes de la maladie. C’est notre devoir comme gouvernement de cultiver l’espoir qu’un jour nous parlerons de l’Alzheimer au passé. » 

– Marguerite Blais 

candidate de la Coalition Avenir Québec dans Prévost 

 

« À la CAQ, on s’engage à mener ce débat-là pour les 125 000 familles qui vivent avec l’Alzheimer au quotidien. On va le faire, parce qu’on doit le faire. C’est une question de dignité.  » 

– François Bonnardel,  

député et candidat de la Coalition Avenir Québec dans Granby 

Les plus belles écoles au monde

 

 16 septembre 2018

EN BREF, LA CAQ PROMET :

  • Un grand chantier d’agrandissement, de rénovation et de construction d’écoles
  • Une planification de la construction et de l’agrandissement des écoles du Québec sur un horizon de cinq ans
  • Un concours d’architecture pour chaque nouvelle école bâtie

 

En compagnie des candidats de la CAQ Claude Reid (Beauharnois), Marilyne Picard (Soulanges) et Claude Bourbonnais (Vaudreuil), François Legault a annoncé la mise en œuvre d’un vaste chantier d’agrandissement, de rénovation et de construction d’écoles. Il propose également que chaque projet de construction ou d’agrandissement d’école soit soumis à un concours d’architecture.

 

« Un gouvernement de la CAQ va offrir ce qu’il y a de mieux à nos enfants, en commençant par de belles écoles. On veut offrir à nos enfants les plus belles écoles au monde, rien de moins ! », a déclaré avec enthousiasme le chef caquiste.

 

Après 15 ans de régime libéral, seulement 45 % des écoles primaires et 53 % des écoles secondaires sont dans un état dit « satisfaisant ». En somme, une école sur deux au Québec est considérée comme en mauvais ou très mauvais état. « C’est honteux pour le Québec. Honteux pour les libéraux ! Nos écoles sont le reflet des 15 années de négligence en éducation du Parti libéral ! », a dénoncé François Legault.

 

Or, si le bilan libéral constitue un énorme problème, il représente aussi une opportunité, selon le chef de la CAQ ; une opportunité de faire plus et de faire mieux pour nos enfants. Un gouvernement caquiste mettra donc en œuvre un grand chantier d’agrandissement, de rénovation et de construction d’écoles, en y consacrant des moyens considérables, et dont la planification sera désormais prévue sur un horizon pluriannuel de cinq ans.

 

La CAQ promet également un concours d’architecture pour chaque nouvelle école bâtie. « Il faut placer la beauté et l’attractivité au cœur de nos priorités en matière de construction ou d’agrandissement d’écoles », estime François Legault.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là, et si on veut faire plus et faire mieux pour nos enfants, si on veut leur offrir les plus belles écoles au monde, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ », a exprimé François Legault.

 

CITATION :

« Une école sur deux tombe en ruine au Québec. Il est là, le bilan libéral des 15 dernières années, sous nos yeux. Chaque jour, les parents qui entrent dans ces écoles-là sont à même de constater l’échec des libéraux. Le 1er octobre prochain, il faut sanctionner le gouvernement libéral pour la mauvaise gestion de nos écoles ! »

– François Legault,

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec

 

Redonner vie à nos églises

 

 15 septembre 2018

EN BREF :

  • Rétablir le financement pour la restauration du patrimoine religieux
  • Mettre en place un fonds de soutien à la conversion des églises 

 

Avec Vincent Caron, candidat de la CAQ dans Portneuf, et Sonia LeBel, candidate dans Champlain, François Legault a pris l’engagement d’appuyer significativement les efforts de préservation et de conversion de notre patrimoine religieux.

 

À cette fin, il compte rétablir le financement pour la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux à 20 M$ par année. De plus, un fonds de soutien à la conversion des églises doté d’une enveloppe de 5 M$ sera créé. Ce dernier aura pour but d’appuyer les projets de diversification des activités ou de transformation d’églises, dont la vocation restera au service de la communauté. Ces sommes s’ajoutent à celles annoncées dans la récente politique culturelle.

 

« Il faut redonner vie à nos églises, leur trouver de nouvelles vocations au besoin, mais il faut les conserver. Notre patrimoine religieux, c’est une partie de notre mémoire collective ! », a déclaré le chef de la CAQ.

 

Les libéraux ont coupé dans les efforts d’entretien et de sauvegarde du patrimoine religieux en 2009, accélérant ainsi la détérioration de nos églises et autres lieux de culte. Plus de 450 églises ont fermé leurs portes entre 2003 et 2016.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là et ils ont négligé nos églises. Si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour le patrimoine religieux, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ », a exprimé François Legault.

 

CITATION :

« Il faut corriger l’erreur des libéraux, qui ont coupé 10 M$ dans le patrimoine religieux en 2009 et qui n’ont jamais pleinement rétabli le financement depuis. Parce qu’elles sont au cœur de la vie de nos villages et de nos villes, notre devoir de mémoire nous oblige à revitaliser nos églises. »

– François Legault,

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec

Faire plus et faire mieux pour les municipalités

 

 14 septembre 2018

EN BREF :

  • Un bureau de projet pour l’implantation d’un réseau de transport intégré pour Laval et la Rive-Nord
  • 1 % de la TVQ aux municipalités
  • Internet haute vitesse accessible partout au Québec

 

(QUÉBEC, le 14 septembre 2018) – C’est accompagné de Mario Laframboise, candidat de la CAQ dans la circonscription de Blainville et ancien président de l’Union des municipalités du Québec (UMQ), et de Jonatan Julien, candidat dans Charlesbourg, que François Legault s’est rendu à Québec aujourd’hui pour lancer un appel à la collaboration devant l’UMQ. Le chef de la CAQ a profité de l’occasion pour énoncer son vaste plan en transport pour l’ensemble du Québec.

 

François Legault a notamment annoncé que, dans le cadre de l’implantation d’un réseau de transport intégré pour Laval et la Rive-Nord, un gouvernement de la CAQ créera un bureau de projet conjoint au sein duquel seront représentés le gouvernement du Québec, la Ville de Laval et les municipalités de la Rive-Nord. Le bureau de projet aura pour mission d’établir les priorités et de planifier la réalisation des travaux. « On va avancer ensemble ! », a déclaré le chef caquiste.

 

Le chef de la CAQ a également promis de mener « un grand effort de décentralisation » et réitéré son engagement de céder 1 % de la TVQ aux Villes, de manière à assurer une croissance stable des revenus municipaux. Il s’engage aussi à réserver une partie du budget de la culture spécifiquement pour les régions.

 

Plus encore, avec un gouvernement de la CAQ, Internet haute vitesse sera accessible partout au Québec. « Pour l’économie de toutes nos régions, il y a une urgence nationale et c’est de donner l’accès à Internet haute vitesse partout sur le territoire habité », a affirmé le chef de la CAQ lors de son discours.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là, et si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour les municipalités du Québec, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ», a exprimé François Legault.

 

CITATION :

« À la CAQ, on a plusieurs candidats issus du monde municipal, des gens comme Chantal Rouleau, Mario Laframboise ou Jonatan Julien. On a des gestionnaires de haut calibre, des entrepreneurs qui ont réussi, d’anciens dirigeants de grandes organisations. On a une équipe de rêve pour aider les municipalités à en faire plus. C’est pas compliqué, on a la meilleure équipe, point. »

– François Legault,

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec

 

La Coalition Avenir Québec reconnaît l’apport des anciens combattants à la société québécoise

 

 13 septembre 2018

Flanqué des candidats de la Coalition Avenir Québec Svetlana Solomykina (Taschereau) et Sylvain Lévesque (Chauveau), le député sortant et candidat de La Peltrie, Éric Caire, a annoncé qu’un gouvernement de la CAQ offrira aux vétérans qui le désirent une plaque d’immatriculation ornée du coquelicot et portant la mention « vétéran », sans coût supplémentaire. Cet engagement a été dévoilé en présence de membres de la Légion Royale Canadienne.

 

« À l’instar de ce qui se fait partout au Canada et aux États-Unis, nous souhaitons démontrer aux vétérans, par ce simple geste, à quel point leur engagement militaire revêt une valeur inestimable à nos yeux et pour la société canadienne et québécoise, et surtout, que nous nous souvenons », a déclaré Éric Caire.

 

Lui-même ancien militaire, Éric Caire a procédé avec émotion à la lecture d’une déclaration rendant hommage aux vétérans pour tous les sacrifices consentis lors de la participation du Canada à divers conflits mondiaux : « Depuis plus d’un siècle, nos vétérans se sont illustrés sur le théâtre d’événements internationaux et ont consenti d’immenses sacrifices pour la préservation des valeurs de liberté et de démocratie. Le devoir de mémoire commande de se souvenir et de se remémorer l’importance du rôle qu’ils ont joué. »

 

L’engagement de la CAQ vise à remplacer l’actuelle plaque ornée uniquement d’un coquelicot et à reconnaître de manière claire et distinctive les vétérans, ainsi que leur contribution à la société québécoise.