L’improvisation comme forme d’art unique : La CAQ fait adopter une motion unanime

 

 20 octobre 2016

La porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de culture et communication, Claire Samson, est parvenue à faire adopter à l’unanimité une motion reconnaissant l’improvisation comme un courant emblématique de la culture québécoise, une forme d’expression unique et une discipline artistique à part entière.

Ce gain est significatif, puisqu’il survient au moment où la Ligue nationale d’improvisation (LNI) s’inquiète de son statut au Québec. Cette dernière a d’ailleurs interpelé le gouvernement Couillard pour qu’il donne à l’improvisation toute sa place, à l’instar du théâtre, de la danse et du cirque. Avec l’adoption de la motion de Claire Samson, c’est maintenant chose faite et la CAQ s’assurera que le ministre de la Culture, Luc Fortin, tienne parole lorsqu’il déposera dans les prochaines semaines les bases de sa nouvelle politique culturelle.

« Je suis fière d’avoir obtenu cette reconnaissance, pour le milieu de l’improvisation, pour la sphère culturelle, mais aussi pour la valorisation du talent québécois. L’improvisation est un courant inspirant, représenté par de nombreuses étoiles montantes québécoises, et il contribue pleinement à l’épanouissement et à la fierté de la culture québécoise. En lui accordant cette reconnaissance spécifique, le gouvernement facilitera le financement et l’expansion de cet art et le Québec entier en bénéficiera », s’est réjoui la députée d’Iberville.

« Sauvons Télé-Québec! » -Claire Samson

 

 4 mai 2016

L’heure est grave pour Télé-Québec. Après les compressions récurrentes imposées par le gouvernement du Québec, le gouvernement fédéral se prépare à son tour à resserrer les règles relatives au crédit d’impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne, qui auront certainement un impact négatif pour les producteurs québécois, déplore la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de culture et de communications, Claire Samson.

Présente mercredi soir au congrès annuel de l’Association québécoise de la production médiatique, Claire Samson indiquera qu’il est impératif d’assurer l’avenir du diffuseur. « Depuis 5 ans, Télé-Québec lutte pour sa survie, alors que son budget n’a pas bougé d’un seul sou. Avec les salaires, les coûts de production et les frais courants qui augmentent, le manque à gagner se chiffre aujourd’hui en millions de dollars. Il est grand temps qu’une mise à niveau soit effectuée. C’est une demande raisonnable et tout à fait légitime dans les circonstances actuelles. Si on avait seulement indexé le budget de Télé-Québec au coût de la vie au cours des 5 dernières années, le budget de Télé-Québec serait supérieur d’environ 4,5 millions aujourd’hui. Télé-Québec est un actif dormant au gouvernement. Institution publique reconnue et respectée, elle est devenue au fil des ans le véhicule de notre identité. Télé-Québec est l’actif le plus sous-utilisé au sein des outils culturels à notre disposition. Il faut que Télé-Québec retrouve ses lettres de noblesse », soutient la députée d’Iberville.

Représentations à Ottawa

Claire Samson répond à la main tendue par la ministre de ministre de la Culture, Hélène David, lors de l’étude des crédits de son ministère la semaine dernière : elle appuiera les représentations officielles qui seront faites au nom du gouvernement québécois et du milieu télévisuel auprès du gouvernement fédéral. Rappelons que le Bureau de certification des produits audiovisuels canadiens veut resserrer ses critères en ce qui concerne le crédit d’impôt pour production cinématographique ou magnétoscopique canadienne, qui excluraient dorénavant un grand nombre de magazines culturels, un format prisé au Québec, notamment chez Télé-Québec.

« C’est maintenant ou jamais! Les productions de Télé-Québec sont directement visées, alors que 80 % de tous les magazines culturels et d’actualité du Canada sont produits au Québec. Je suis prête à m’asseoir avec la ministre dès demain matin. Allons à Ottawa et sauvons ensemble notre télévision d’État! » lance Claire Samson.

Décès de Rita Lafontaine : Le Québec perd un de ses plus grands talents

 

 5 avril 2016

À la suite de l’annonce du décès de la comédienne Rita Lafontaine, la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de culture, de protection et promotion de la langue française et députée d’Iberville, Claire Samson, a tenu à souligner la contribution exceptionnelle d’une grande femme à la vie culturelle québécoise.

Reconnue comme étant la muse de l’écrivain et metteur en scène émérite Michel Tremblay, Mme Rita Lafontaine a enchaîné les rôles sur les planches, avant de se faire découvrir davantage au petit comme au grand écran, où elle a marqué l’imaginaire collectif des Québécois, a mentionné Claire Samson. Nous lui devons notamment la série Le retour, qui lui a valu plusieurs prix.

« Les mots me manquent pour exprimer mon chagrin quant au départ soudain de Rita Lafontaine, une pionnière des arts et de la culture québécoise. Le Québec vient de perdre un de ses plus grands talents, une grande dame de l’art dramatique, une véritable ambassadrice et porte-voix de la littérature québécoise. Mme Lafontaine était une femme aux multiples talents qui, par ses inoubliables interprétations, a pu toucher le cœur de milliers de Québécois. Elle a façonné le théâtre québécois, en plus de le faire rayonner à l’échelle internationale. Sans son passage, l’art dramatique au Québec ne serait pas le même. Rita Lafontaine est également reconnue pour sa grande générosité auprès de la relève, ce qui démontre sa passion et son amour pour la culture québécoise. Au nom de ma formation politique, je souhaite offrir mes condoléances les plus sincères à la famille de Mme Rita Lafontaine et lui redire toute notre admiration pour l’œuvre qu’elle nous a léguée », a déclaré Claire Samson.