Trafic infernal sur la Rive-Sud : Il faut un 3ème lien à l’Est

 

 29 septembre 2017

À la suite des congestions monstres vécues par les automobilistes de la Rive-Sud de Québec cette semaine, la Coalition Avenir Québec revient à la charge sur le 3ème lien et exige du gouvernement libéral qu’il dévoile l’échéancier du bureau de projets qu’il a annoncé il y a déjà 7 mois.

C’est toujours le flou le plus total dans ce dossier. La CAQ souhaite que le bureau de projet puisse étudier tous les scénarios de 3e lien dans l’Est. Les députés caquistes de Lévis et des Chutes-de-la-Chaudière, François Paradis et Marc Picard, ont invité le ministre des Transports à faire Lévis-Québec le matin, une expérience qui lui sera des plus désagréables, ont-ils assuré.

M. Paradis a souligné que selon les données les plus récentes de la SAAQ, en 10 ans, plus de 115 000 véhicules se sont ajoutés sur les routes reliant les deux rives du fleuve. La situation est tout simplement infernale, a indiqué le député, qui demande au gouvernement Couillard de passer à la vitesse supérieure dans le dossier du 3ème lien.

Pour Marc Picard, il est évident que la congestion routière des derniers jours sur les routes de la Rive-Sud de Québec est le dossier le plus mal géré de la rentrée pour le MTQ. Résultat : la qualité de vie des familles est considérablement réduite.

Une subvention de 85 000 $ pour la restauration de l’orgue Casavant Opus 9

 

 29 septembre 2017

La députée Chantal Soucy participait, ce matin, à l’annonce d’une subvention de 85 000 $ provenant du Ministère de la Culture et des Communications pour la restauration de l’orgue Casavant Opus 9.

En 2015, ce projet, piloté par la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe, avait fait l’objet d’une demande d’aide financière au Conseil du patrimoine religieux du Québec. Or, à l’époque, cette demande avait été jugée inadmissible et s’était vue rejetée par la direction de la Montérégie du ministère de la Culture. La Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe s’était alors tournée vers la députée Chantal Soucy, qui, soucieuse de contribuer à préserver ce joyau historique, avait alors pris le relais et porté le dossier au bureau du ministre de la Culture et des Communications. « Nous ne pouvions laisser ce trésor ancestral, déclaré objet patrimonial depuis 1981, dépérir dans un entrepôt, alors qu’il s’agit d’un symbole fort pour notre communauté. Quand la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe m’a présenté son projet de le restaurer et de l’exposer au grand public, j’ai donc immédiatement entamé mes démarches auprès du ministre pour obtenir une aide financière », a expliqué Chantal Soucy, en marge de la conférence de presse. « Le ministre Luc Fortin m’a prêté une oreille attentive et je suis très heureuse d’avoir pu contribuer, en collaboration avec la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe, à l’obtention de cette subvention de 85 000 $, qui redonnera à notre orgue son éclat d’antan. C’est une très bonne nouvelle, non seulement pour la grande région de Saint-Hyacinthe, mais également pour la préservation du patrimoine religieux québécois », a-t-elle conclu.

Une fois restauré, l’orgue Casavant Opus 9 sera exposé au grand public de façon permanente, dans la chapelle du monastère des Sœurs Adoratrices du Précieux-Sang.