Bonis pour les patrons : Philippe Couillard doit faire entendre raison à Bombardier

 

 30 mars 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et son porte-parole en matière de développement économique régional, Éric Lefebvre, ont vivement dénoncé le gouvernement libéral de Philippe Couillard, qui n’entend pas contester la décision de l’entreprise Bombardier d’accorder plus de 32 millions de dollars en augmentation de salaires et de bonis à ses hauts dirigeants.

Une entreprise privée a le droit de faire ses propres choix, a convenu M. Legault, mais il a souligné que tous les Québécois sont devenus des partenaires d’affaires de Bombardier le jour où le gouvernement Couillard a accepté de verser 1,3 milliard de dollars (G$) de fonds publics à l’entreprise… sans aucune garantie.

Selon le chef de la CAQ, le premier ministre Philippe Couillard a le devoir d’agir, en rappelant à l’ordre le président du conseil d’administration de Bombardier, Pierre Beaudoin.

Chantal Soucy rend hommage à la municipalité de La Présentation

 

 30 mars 2017

Le 29 mars dernier, la députée Chantal Soucy a rendu hommage aux élus de la municipalité de La Présentation, dans une déclaration prononcée à l’Assemblée nationale.

« Alors que les budgets des Commissions scolaires sont réduits, que les classes débordent et que des centaines d’élèves sont relocalisés chaque année, la municipalité de La Présentation a décidé de prendre la situation en main. Les élus ont choisi de construire un centre multisports adjacent à l’école, qui abritera deux nouvelles classes pour répondre aux besoins des familles de leur communauté », a affirmé Chantal Soucy. « Non seulement ce projet permettra aux citoyens de bénéficier de plus de services en sports et loisirs, mais il évitera également aux enfants de La Présentation d’être déracinés et relocalisés vers les écoles des municipalités voisines », a-t-elle poursuivi, soulignant la sensibilité et le leadership des élus de La Présentation dans ce dossier.

Le maire de La Présentation, M. Claude Roger, les conseillers municipaux, Mme Mélanie Simard et M. Rosaire Phaneuf, ainsi que la directrice générale, Mme Josiane Marchand, étaient dans les tribunes pour assister à l’hommage de Chantal Soucy. Ils ont également profité de l’invitation pour visiter l’Assemblée nationale, partager un repas avec leur députée et assister à la période de questions.

« Je suis très honoré de l’hommage que nous a rendu Mme Soucy aujourd’hui. La construction de notre centre multisports est le résultat d’un travail d’équipe exceptionnel. La délocalisation de nos élèves est un dossier qui nous préoccupait depuis longtemps et nous avons saisi cette opportunité pour changer les choses. Je pense que nous pouvons tous être fiers de ce projet qui, j’en suis certain, répondra adéquatement aux besoins des familles de notre municipalité. Nous avons bien hâte d’inaugurer nos nouvelles installations ! » a commenté le maire de La Présentation.

Protection des milieux humides : Une autre promesse rompue par le ministre Heurtel

 

 30 mars 2017

13 années : voici le nombre d’années qui se sont écoulées depuis que le gouvernement libéral a amorcé sa réflexion dans le cadre de l’élaboration d’une nouvelle loi sur la conservation et la gestion durable des milieux humides, a déploré le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’environnement, Mathieu Lemay.

Jeudi, le ministre David Heurtel a déposé à l’Assemblée nationale le projet de loi 131, qui vise à prolonger jusqu’au 1er mars 2018 le régime temporaire de protection des milieux humides. Ce dépôt est une autre promesse brisée, a qualifié Mathieu Lemay, puisque David Heurtel avait lui-même promis en mars 2015 que le dossier serait réglé à temps pour avril 2017 par la présentation d’une vraie stratégie pour la préservation des milieux humides.

Pour le député de Masson, il devient de plus en plus évident qu’avec les libéraux, on tourne en rond en matière d’environnement :

–       Le nouveau projet de loi ne fait que reconduire la loi 32, que le ministre avait lui-même déposée en 2015 ;

–       La loi 32 n’était à la base qu’une prolongation d’une loi adoptée en 2012 par le gouvernement libéral de Jean Charest, en catastrophe, à la suite à un jugement de la Cour supérieure lui étant défavorable.

Marc-Yvan Côté : Philippe Couillard cache la vérité aux Québécois

 

 30 mars 2017

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, et son député de La Peltrie, Éric Caire, ont talonné Philippe Couillard en chambre au sujet des plus récentes révélations concernant l’implication de Marc-Yvan Côté dans la course à la direction du Parti libéral du Québec au profit du premier ministre.

 

Des échanges de courriels démontrent d’ailleurs que M. Côté agissait bel et bien dans l’ombre. L’équipe Couillard a même fait appel à ses services pour qu’il fasse le plein de délégués, notamment auprès des dirigeants de l’entreprise Premier Tech, entreprise qui est à l’origine de l’exclusion du conseil des ministres de Sam Hamad.

La CAQ a réclamé une commission parlementaire où Philippe Couillard et Marc-Yvan Côté devront témoigner, en plus des membres de l’équipe du premier ministre lors de sa course à la direction du PLQ. Parmi eux :

–       Stéphane Billette, whip du gouvernement et ex-organisateur en chef de sa campagne ;

–       Sam Hamad, député de Louis-Hébert et ex-président de sa campagne ;

–       Josée Lévesque, actuelle directrice de cabinet du whip et ex-organisatrice de sa campagne ;

–       Yves Goudreau, vice-président de Premier Tech ;

–       Lise Grondin, militante libérale.

La CAQ déplore le refus du premier ministre de faire la lumière sur cette affaire embarrassante pour lui.