« Terminée, la loterie libérale!», réclame François Legault


En bref, selon la CAQ :

  • Philippe Couillard est toujours incapable d’expliquer la loterie libérale présente dans sa réforme des taxes scolaires
  • En vertu de cette réforme, les taux de taxes scolaires vont varier de 10 cents à 30 cents du 100$. C’est trois fois plus d’une région à l’autre!
  • Un gouvernement de la CAQ va établir l’équité, en appliquant le taux unique correspondant au plus bas taux actuellement en vigueur, et ce, à toutes les régions du Québec.

La Coalition Avenir Québec a dénoncé, aujourd’hui, l’iniquité flagrante dans la réforme des taxes scolaires des libéraux de Philippe Couillard. François Legault a illustré qu’entre deux voisins à Terrebonne, assignés à deux commissions scolaires différentes, l’un, plus chanceux, payera un taux de 10 cents par 100$ d’évaluation foncière, tandis que le second acquittera une facture de 27 cents sur le même montant.

 

Interrogé aujourd’hui lors de la période de questions par le chef de la CAQ, François Legault, le premier ministre n’a pu, une fois de plus, donner la moindre explication susceptible de justifier ces importantes inégalités. Un gouvernement caquiste s’engage à rétablir l’équité, en appliquant le plus bas taux actuel de taxes scolaires à l’ensemble des régions du Québec.

Citations :

« Comment le gouvernement peut-il expliquer à un individu qu’il paie un taux de taxes scolaire trois fois plus élevé que son voisin? Pourquoi les Québécois sont-ils encore soumis à la loterie libérale? Les libéraux doivent revoir cette réforme brouillonne et agir de façon responsable auprès de tous les contribuables du Québec»

– François Legault

député de l’Assomption, chef de la Coalition Avenir Québec