Retour de Dominique Savoie : L’impunité libérale règne toujours


En bref, selon la CAQ :

· Le passage de Dominique Savoie à la tête du Ministère des Transports a été un véritable cauchemar

· Elle a été accusée d’intimidation et de production de faux documents. Elle a également affirmé qu’elle n’avait pas d’ordres à recevoir d’un ministre

· Philippe Couillard lui-même a déjà dénoncé ses actes, disant que « ce n’est pas sain pour la société »

· Sa nomination comme sous-ministre à l’Énergie et aux Ressources naturelles n’a rien de rassurant pour les fonctionnaires de ce ministère

Renommer Dominique Savoie sous-ministre au gouvernement du Québec, après deux années passées sur une tablette dorée au Conseil exécutif, c’est ajouter l’insulte à l’injure, a fustigé le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’efficacité de l’administration publique, Éric Caire.

Comment le Parti libéral peut-il renommer Dominique Savoie dans les hautes sphères de l’État québécois, alors qu’elle a été accusée d’intimidation et de production de faux documents, en plus d’affirmer qu’elle n’avait pas d’ordres à recevoir d’un ministre ? Le député de La Peltrie a pourtant rappelé que lorsque Philippe Couillard l’a dégommé de son poste de sous-ministre aux Transports, en mai 2016, il affirmait que ce qui lui était reproché « n’est pas sain pour la société, il faut donc agir vigoureusement ». Quelques mois plus tard, le Président de l’Assemblée nationale a lui aussi eu des mots très durs à son endroit, qualifiant son attitude de « désinvolte » et à l’origine d’un « cafouillage administratif ».

Nominations partisanes : c’est reparti !

De son côté, le porte-parole de la CAQ en matière de réforme des institutions démocratiques, Simon Jolin-Barrette, a dénoncé la prévisible recrudescence des nominations libérales partisanes. Mercredi, le gouvernement Couillard a nommé l’actuel directeur de cabinet du ministre Pierre Arcand régisseur de la Régie de l’énergie, ainsi que l’ex-attachée politique de la députée libérale Maryse Gaudreault membre de l’Office des professions du Québec.

Le Parti libéral doit cesser de récompenser les amis du parti en les nommant à des postes clés de l’État, a tonné le député de Borduas.

Citations :

« Ce qui a été reproché à Dominique Savoie, ce n’est pas rien : on a vu des allégations d’intimidation auprès d’employés de la fonction publique, de falsifications de documents, et d’instauration d’un climat de terreur au ministère des Transports. Malgré toutes ces accusations, les libéraux ont tout fait pour la protéger. C’est un scandale »

– Éric Caire

député de La Peltrie, porte-parole de la CAQ en matière d’efficacité de l’administration publique

« Encore une fois, Philippe Couillard récompense la famille libérale. Les Québécois s’attendent, avec raison, à plus de rigueur de leur gouvernement. Malheureusement, les libéraux n’ont fait que placer les proches et les amis influents du parti à des postes supérieurs. Ce n’est plus acceptable »

– Simon Jolin-Barrette

député de Borduas, porte-parole de la CAQ en matière de réforme des institutions démocratiques