Entente avec la FMSQ : La CAQ dénonce une « clause cadenas »


En bref, selon la CAQ :

  • L’enveloppe globale de rémunération des médecins spécialistes augmentera d’un milliard par année d’ici mars 2023
  • Les augmentations s’appliqueront peu importe les conclusions d’une nouvelle étude sur l’écart de rémunération avec les médecins canadiens
  • Il est inacceptable de verser plus d’argent aux médecins spécialistes du Québec si le rattrapage salarial avec le reste du Canada est atteint ou dépassé

Le gouvernement libéral vient de fermer à double-tour la possibilité de rouvrir l’entente avec la FMSQ, a dénoncé la Coalition Avenir Québec, jeudi après-midi. Même si une nouvelle étude commandée à l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) concluait éventuellement que les médecins spécialistes québécois gagnent plus que ceux du Canada, il demeurerait impossible de changer l’entente. Une clause cadenas de l’entente prévoit en effet qu’elle s’appliquera peu importe les conclusions de cette étude, ce qui trahit l’esprit derrière le rattrapage.

De plus, cette étude comparative sur l’écart de rémunération qui devait être lancée en 2011 ne sera finalement déposée qu’en septembre 2019, avec 8 années de retard. Si la CAQ forme le prochain gouvernement en octobre, elle suspendra le versement des augmentations salariales prévues jusqu’au dépôt des conclusions de la nouvelle étude de l’ICIS. Elle renégociera de plus l’entente avec les médecins spécialistes à partir des conclusions de l’étude de l’ICIS, en tenant compte du coût de la vie et de l’écart de richesse du Québec avec le reste du Canada.

Citations :

« Le tandem Barrette-Couillard a oublié de négocier pour les patients et les contribuables québécois. Cette entente contient une clause cadenas qui lie les mains du gouvernement. La CAQ va renégocier l’entente et éliminer cette clause une fois au pouvoir »

 

– François Paradis
député de Lévis, porte-parole de la CAQ en matière de santé