Élèves en difficulté d’apprentissage : 15 ans de négligence libérale pour les élèves HDAA


En bref, selon la CAQ :

  • La semaine dernière, la Commission des droits de la personne a déposé un rapport accablant sur l’aide offerte aux enfants présentant des difficultés d’apprentissage
  • La Commission conclut que plusieurs de ces élèves n’ont pas reçu les services auxquels ils étaient en droit d’obtenir pour développer leur plein potentiel et pour réussir leur parcours scolaire
  • Le gouvernement libéral a laissé tomber les enfants qui présentent des difficultés d’apprentissage
  • Un gouvernement de la CAQ prendra la responsabilité de la réussite scolaire de ces enfants et en fera une priorité.

Le gouvernement libéral s’est fermé les yeux, au cours des quinze dernières années, sur la situation des enfants qui présentent des troubles d’apprentissage. La semaine dernière, la Commission des droits de la personne a fait la lumière sur le constat lamentable de l’aide offerte à ces élèves. On y apprend notamment que des enfants ont attendu jusqu’à 3 ans avant de recevoir un diagnostic, que certains parents ont même dû se tourner vers le privé, que l’égalité des chances de ces enfants a été compromise et qu’une augmentation substantielle de plaintes relatives aux services a été rapportée.

Ces tristes conclusions sont le bilan des 15 années de négligence libérale, a déploré François Legault, ce lundi en période des questions. Selon le chef de la Coalition Avenir Québec, les droits des enfants aux prises avec certains troubles d’apprentissage n’ont pas été respectés pendant toutes ces années, et pour certains, il est trop tard pour agir. Le spécialiste Égide Royer évoque d’ailleurs, dans une lettre ouverte parue ce matin, que les décisions du gouvernement libéral ont contribué à l’échec scolaire, pourtant évitable, de plusieurs milliers de jeunes Québécois.

Les enfants avec des troubles d’apprentissage ont été abandonnés par le gouvernement libéral, pendant une décennie et demie. Un nouveau gouvernement de la Coalition Avenir Québec prendra la responsabilité de leur réussite éducative et leur donnera les moyens pour développer leur plein potentiel.

Citations :

« Les enfants vulnérables n’ont pas reçu à temps les services nécessaires pour réussir leurs études, pendant le règne des libéraux au pouvoir. C’est un drame pour eux. C’est un drame pour tout le Québec. Le gouvernement libéral a compromis l’avenir de milliers d’entre eux»

– François Legault

député de L’Assomption, chef de la Coalition Avenir Québec