Crédit d’impôt pour le maintien à domicile : La CAQ demande au gouvernement de cesser l’acharnement bureaucratique envers nos aînés


En bref, selon la CAQ :

  • Depuis 15 ans, le gouvernement libéral a multiplié les manœuvres pour couper dans les services et piger dans le portefeuille des contribuables
  • Pour remplir leurs coffres, les libéraux s’en prennent désormais à nos aînés, qui ont bâti le Québec
  • Selon ce que rapporte le Journal de Montréal, Revenu Québec réclame 5 652$ à une dame de 95 ans, une somme qu’elle aurait reçue en trop en 2014 et 2015 en crédit d’impôt pour le maintien des aînés à domicile.

Les libéraux poursuivent leur croisade pour regarnir les coffres de l’État, cette fois-ci, en coupant les vivres à certains aînés qui auraient reçu des sommes non admissibles en crédit d’impôt pour le maintien à domicile. Nous apprenions d’ailleurs, ce matin, que le gouvernement réclame une somme de 5 652$ à une dame âgée de 95 ans, madame Edna, puisque Revenu Québec refuse de reconnaître que le condo où habitait cette femme faisait bel et bien partie, en 2014 et 2015, d’une «résidence privée pour aînés» certifiée par le Ministère de la Santé.

 

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de finances publiques, François Bonnardel, a demandé formellement au gouvernement libéral, ce mardi, de revoir cette décision et de cesser le harcèlement fait à l’endroit de Mme Edna et des autres personnes âgées qui sont plongées dans la même situation qu’elle.

 

La CAQ a rappelé que les décisions libérales des dernières années ont généré des surplus qui ont totalisé 5,4 milliards de dollars en trois ans seulement. De ce fait, le gouvernement doit cesser de multiplier les manœuvres qui visent à piger dans le portefeuille des Québécois.

Citations :

« La situation de Mme Edna est complètement ridicule. C’est de l’acharnement bureaucratique pur et dur de la part de Revenu Québec. Un gouvernement de la CAQ va traiter avec respect et dignité nos aînés qui ont bâti le Québec »

 

– François Bonnardel

député de Granby, porte-parole de la CAQ en matière de finances publiques