Opinion

Être patriote aujourd'hui


Être patriote aujourd’hui

J’étais ce matin à la Maison nationale des patriotes à Saint-Denis-sur-Richelieu pour souligner la Journée nationale des patriotes.

C’est pour moi important de souligner une période marquante de notre histoire.

La Journée nationale des patriotes est l’occasion de mieux connaître cette période agitée de notre histoire. Et de réfléchir au chemin que nous avons depuis parcouru comme nation.

Beaucoup s’imaginent que les patriotes, c’est une « affaire de souverainistes ». Mais c’est faux.

Les patriotes regroupaient des personnalités très différentes. Certains étaient plus idéalistes, comme Louis-Joseph Papineau, d’autres plus pragmatiques, comme Étienne Parent.

Après l’échec de 1837-1838, les nationalistes ont dû se rassembler au-delà de leurs différences pour défendre les droits de notre nation.

Pour obtenir plus de pouvoirs, ils ont dû s’unir. Ils ont fait des gains aux côtés et avec leurs voisins canadiens-anglais, face à la couronne britannique.

On peut dire que l’obtention du gouvernement responsable en 1848 est née en bonne partie de ce pragmatisme.

Aujourd’hui, en 2016, cette période de notre histoire doit être une source d’inspiration pour tous ceux qui ont l’ambition de construire un Québec plus fort, à l’intérieur du Canada.

Nous avons tous été fédéralistes ou souverainistes à un moment ou un autre.

Mais l’important aujourd’hui est de s’unir et de faire preuve d’ambition pour le Québec.

En cette journée des patriotes, on peut affirmer sans hésiter que ces derniers nous ont laissé un héritage profond : celui d’unir nos efforts et travailler ensemble pour bâtir un Québec plus fier et plus ambitieux.

Une belle Journée nationale des patriotes à tous!

-François Legault