Lancement de la Table nationale visant à réduire les délais en matière de protection de la jeunesse


 Publié le 9 mars 2024
 

Le ministre de la Justice et procureur général du Québec, M. Simon Jolin‑Barrette, ainsi que le ministre responsable des Services sociaux, M. Lionel Carmant, réunissent à la même table les partenaires œuvrant en matière de protection de la jeunesse afin d’optimiser chaque étape, à partir d’un signalement à la DPJ jusqu’à la fin du processus judiciaire, et ainsi s’attaquer aux délais en cette matière.  

Dans le but d’améliorer l’efficacité des services en matière de protection de la jeunesse et de contribuer à la réduction des délais judiciaires, la Table nationale devra :

  • brosser le portrait de la situation actuelle;
  • élaborer un plan d’action pour améliorer l’efficacité sociojudiciaire en matière de protection de la jeunesse et prioriser les mesures à mettre en œuvre;
  • recenser et échanger sur les meilleures pratiques cliniques ou juridiques ayant une incidence sur les délais judiciaires en matière de protection de la jeunesse;

En plus du ministère de la Justice et du ministère de la Santé et des Services sociaux, les partenaires suivants participeront aux travaux de la Table nationale :

  • la Cour du Québec;
  • la Commission des services juridiques;
  • le Barreau du Québec;
  • la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ);
  • des représentantes et représentants de la Direction de la protection de la jeunesse et des directions des contentieux jeunesse.

« Nos enfants sont ce que nous avons de plus précieux et nous ne ménageons aucun effort pour favoriser leur épanouissement et leur développement. Nous devons tout mettre en œuvre pour mieux répondre à leurs besoins. En regroupant tous les acteurs à la même table, nous pourrons bénéficier de l’expertise de tous et définir ensemble les meilleures pratiques et les solutions à mettre en place pour améliorer les services sociojudiciaires en matière de protection de la jeunesse. »

Simon Jolin-Barrette, ministre de la Justice et procureur général du Québec

« Depuis quelques années, nous réformons le réseau de la protection de la jeunesse afin de le rendre plus efficace et plus humain. Nous avons toujours mis l’enfant au centre de nos préoccupations et, en ce sens, il était important pour nous de participer activement à cette table pour réduire les délais judiciaires en matière de protection de la jeunesse. La Table sera également l’occasion d’asseoir les différentes instances judiciaires et la CDPDJ autour d’une même table pour voir comment celles-ci peuvent mieux collaborer et mieux travailler ensemble. Tout cela est primordial en vue de soutenir les avocates et les intervenantes dans leur travail, mais surtout, pour le bien-être et la sécurité de nos enfants. »

Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux

Lien connexe

Pour en savoir plus sur la protection de la jeunesse, visitez le :Québec.ca/famille-et-soutien-aux-personnes/enfance/services-jeunes-difficulte-famille Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..