166 M$ d’investissement pour la zone d’innovation DistriQ


 Publié le 24 novembre 2023
 

Le gouvernement du Québec accorde plus de 65,3 millions de dollars pour soutenir la réalisation de cinq projets, dont les coûts totalisent plus de 166,1 millions de dollars, dans la zone d’innovation quantique DistriQ, à Sherbrooke.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, en a fait l’annonce aujourd’hui en compagnie du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, M. Pierre Fitzgibbon.

Pour l’occasion, le colauréat du prix Nobel de physique en 2022, M. Alain Aspect, était présent. Le premier ministre en a profité pour souligner la remise, le 22 novembre dernier, d’un doctorat honorifique de l’Université de Sherbrooke à ce grand physicien. Ses travaux ont ouvert la voie à la science de l’information quantique et au développement des technologies quantiques, qui sont au cœur de la recherche effectuée à l’Institut quantique.

L’Espace quantique 1, une vitrine en innovation

Afin de stimuler l’innovation québécoise en technologies quantiques et de faciliter son adoption par l’industrie, le gouvernement a attribué un montant de 28,77 millions de dollars pour appuyer l’implantation de l’Espace quantique 1 et l’ajout d’équipements spécialisés. Ce projet représente des coûts totaux de 40,8 millions de dollars. 

L’espace collaboratif, d’une superficie de 50 000 pieds carrés, accueillera au départ une quinzaine d’entreprises et d’organismes. À terme, ce nombre pourrait atteindre près d’une trentaine. Pensons notamment à PASQAL, Nord quantique, 1QBit, Multiverse, Les technologies nanoacademic, Qubit Pharmaceutiques, Numana, la Plateforme d’innovation numérique et quantique du Québec (PINQ2) et l’Institut national d’optique.

Implantation de PASQAL dans la zone DistriQ

Le gouvernement octroie, par l’entremise du programme ESSOR, administré par Investissement Québec à titre de mandataire, un prêt de 15 millions de dollars à PASQAL  afin de soutenir son implantation dans l’Espace quantique 1 ainsi que la fabrication, à même la zone d’innovation, de ses premiers ordinateurs quantiques destinés à l’Amérique du Nord. Ce projet représente des investissements totaux de 90,6 millions de dollars.

Lancement du fonds d’investissement Quantacet

Le gouvernement, par l’entremise d’Investissement Québec, participe à hauteur de 10 millions de dollars dans le nouveau fonds d’investissement Quantacet , le premier fonds spécialisé dans le secteur des technologies quantiques au Québec.

Doté d’une capitalisation minimale de 20 millions de dollars, ce fonds prévoit investir dans une vingtaine d’entreprises qui favoriseront le développement d’un écosystème québécois en quantique.

Quantum Venture Studio 

Une somme de 4,5 millions de dollars servira à la mise en place du Quantum Venture Studio pour créer des entreprises à fort potentiel de croissance (startups) du secteur des technologies quantiques. Évalué à 5,8 millions de dollars, ce projet hébergé dans l’Espace quantique 1 prévoit la création d’une vingtaine de jeunes pousses dans la zone d’innovation au cours des dix prochaines années.

Attirer et former les talents en sciences quantiques

Pour finir, le gouvernement accorde une contribution financière de 7,05 millions de dollars à l’Institut quantique  afin de soutenir la formation de talents en sciences quantiques. Quatre initiatives, dont les coûts totaux sont évalués à 8,91 millions de dollars, seront mises en place pour augmenter le bassin de main-d’œuvre dans ce secteur.

« En février 2022, on a lancé la zone d’innovation quantique de Sherbrooke, DistriQ, et on voit déjà les retombées positives. Il y a de plus en plus d’entreprises spécialisées qui viennent s’installer dans la région, notamment des entreprises françaises comme PASQAL, Qubit Pharmaceutiques, Quantonation et Exaion. Aujourd’hui, on annonce de nouveaux investissements de 166 millions de dollars, dont 65 millions viennent du gouvernement du Québec, pour continuer de se démarquer et d’attirer des entreprises de partout. L’informatique quantique, c’est une technologie d’avenir, et je suis fier que le Québec soit en avant de la parade avec la zone d’innovation à Sherbrooke. »

François Legault, premier ministre du Québec

« Avec ces investissements majeurs dans la zone d’innovation DistriQ, on contribue à la création et à l’implantation de nouvelles entreprises dans un secteur stratégique d’avenir. Les retombées de ces projets assureront que les talents et l’expertise sont au rendez-vous. C’est grâce à de telles initiatives qu’on va hisser le Québec comme leader à l’échelle mondiale dans les sciences quantiques. »

Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Depuis la désignation officielle de la zone d’innovation quantique DistriQ en février 2022, nous continuons de la faire évoluer et de promouvoir la synergie unique qui se déploie entre les milieux de l’enseignement, de la recherche, de l’innovation et de l’entrepreneuriat. Ces projets viennent s’ajouter à nos efforts pour faire rayonner les atouts durables de la région de l’Estrie en quantique. »

Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie (volet zones d’innovation)

« Ces initiatives ont toutes en commun de concerter et de mobiliser les acteurs régionaux pour qu’ils exploitent pleinement leur savoir-faire et les forces de notre territoire. C’est en multipliant les collaborations et les projets d’avenir comme ceux-ci dans la zone DistriQ que nous réunissons les conditions propices à la croissance, à la réussite et à la prospérité de notre région et de tout le Québec. »

Geneviève Hébert, députée de Saint-François et whip adjointe du gouvernement

« C’est un grand jour pour DistriQ, mais surtout pour toutes les entreprises et les organisations de l’écosystème collaboratif en quantique au Québec. La synergie mise en place à Sherbrooke est déjà de notoriété mondiale. Ces projets, sous un même toit à l’Espace quantique 1, renforceront les collaborations au quotidien et accéléreront l’innovation quantique. »

Martin Enault, directeur général de DistriQ, zone d’innovation quantique

« Le solide appui financier du gouvernement du Québec, à travers Investissement Québec, et sa vision unique pour la zone d’innovation quantique DistriQ ont été des facteurs déterminants pour notre décision de déployer sans hésitation notre ambitieuse stratégie industrielle à l’échelle mondiale. Dorénavant, le Québec représente notre point d’ancrage pour les marchés clés de l’Amérique du Nord. La singularité de l’Espace quantique 1 et de son écosystème diversifié conférera une visibilité de premier plan à nos activités à l’échelle internationale, générant une croissance porteuse de retombées locales et de nombreuses possibilités de développement. »

Georges-Olivier Reymond, président-directeur général de PASQAL

« Le Québec s’est doté d’un projet ambitieux. Chez Quantacet, nous sommes heureux de mettre notre capital au service de ce projet de société inspirant. Quantacet travaillera avec l’ensemble des partenaires de DistriQ et de l’écosystème quantique du Québec pour concrétiser cette vision commune d’une économie quantique québécoise s’imposant à l’international. »

Chloé Archambault, gestionnaire de Quantacet

« Avec ce financement, le Québec se dote du premier studio startup spécialisé en quantique au Canada. Ce financement jouera un rôle essentiel dans la création de jeunes pousses à fort potentiel, qui seront des pionnières dans l’industrie quantique et transformeront les secteurs de la santé, du développement durable, de l’énergie et bien d’autres, et ce, à l’échelle globale. »

Sarah Jenna, directrice générale de Quantum Venture Studio

« Les investissements annoncés constituent une avancée majeure pour l’épanouissement de l’écosystème quantique au sein de la zone d’innovation. Ce pas décisif offre aujourd’hui de nouvelles perspectives à l’Université de Sherbrooke et à son Institut quantique, renforçant ainsi notre engagement à mettre notre expertise au service du développement de la filière quantique au Québec. Priorisant l’attraction et la rétention des talents, cette initiative permettra d’intensifier notre mission de former la prochaine génération de scientifiques, contribuant ainsi à façonner l’avenir de la recherche quantique dans notre région et à la faire rayonner à l’échelle mondiale. »

Jean-Pierre Perreault, vice-recteur à la recherche et aux études supérieures de l’Université de Sherbrooke

Faits saillants :

  • DistriQ  zone d’innovation quantique est située au cœur de Sherbrooke et jouit d’un écosystème bien établi dans le secteur des sciences quantiques et des applications technologiques. Elle peut notamment compter sur l’apport d’entreprises, d’établissements d’enseignement et d’instituts de recherche reconnus pour propulser le Québec comme chef de file de ce domaine à l’international.
  • De calibre international, les zones d’innovation du Québec  regroupent des acteurs de la recherche, de l’industrie ainsi que des milieux de l’enseignement et de l’entrepreneuriat afin de mettre en valeur les avantages concurrentiels et durables de celles-ci et de favoriser la culture d’innovation.
  • L’Espace quantique 1 hébergera le laboratoire de développement en technologies quantiques DevTeQ, qui est destiné aux activités de R-D et aux essais de prototype. Cette plateforme technologique partagée et ouverte à tous les membres de DistriQ permettra aux entreprises émergentes d’accéder à des équipements scientifiques de pointe pour favoriser leur croissance.
  • Initiatives de l’Institut quantique :
    • l’AlgoLab quantique regroupera une équipe chevronnée en programmation et en développement d’algorithmes afin de poursuivre des projets collaboratifs en informatique quantique et de fournir l’expertise et l’accompagnement nécessaires au transfert technologique en quantique;
    • l’Institut quantique fournira de l’expertise au DevTeQ afin d’assurer le bon fonctionnement des équipements scientifiques et soutiendra la recherche partenariale qui émergera de ce laboratoire;
    • l’initiative Curieux quantiques sensibilisera la relève pour recruter davantage d’étudiantes et d’étudiants dans la filière quantique au sein des cégeps et des universités;
    • la Stratégie de développement de l’expertise en quantique mettra en place une chaîne de formation continue allant du scolaire au personnel déjà en place dans les entreprises afin de fournir rapidement de la main-d’œuvre qualifiée en quantique.

Ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie sur les réseaux sociaux :