Inauguration de la nouvelle Maison de chambres Rachel Frontenac


 Publié le 17 juillet 2023
 

Les gouvernements du Québec et du Canada, ainsi que la Ville de Montréal sont heureux de souligner l’inauguration de la nouvelle Maison de chambres Rachel Frontenac. Ce projet de 28 chambres pour des personnes qui ont des besoins particuliers en santé mentale a nécessité un investissement global de 5,4 M$.

Situé au 2551 rue Rachel Est, ce projet a été élaboré par l’organisme OSBL Habitation Montréal et met plusieurs services à la disposition de ces personnes vulnérables, dont de l’accompagnement et du soutien communautaire.

Sa réalisation a été rendue possible grâce à l’appui de la Ville de Montréal et à la contribution financière de 2,7 M$ provenant de la Société d’habitation du Québec (SHQ), par l’entremise du programme AccèsLogis Montréal ainsi qu’à une contribution de plus de 820 000  $ du gouvernement du Canada par l’entremise de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), dans le cadre de l’Entente Canada-Québec concernant l’Initiative pour la création rapide de logements (ICRL). Le gouvernement du Québec allouera également des suppléments au loyer de la SHQ, ce qui permettra aux futurs résidents de débourser 25 % de leurs revenus pour se loger. La Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) financera quant à elle un montant de plus de 820 000 $ et la Caisse d’économie solidaire Desjardins de Montréal accordera un prêt hypothécaire d’un peu plus de 1 M$.

Cette annonce s’ajoute à l’entente Canada-Québec concernant l’Initiative pour la création rapide de logements, conclue en 2020. Celle-ci a déjà mené à des investissements de près de 180 M$ au Québec et entraîne actuellement la construction de 54 projets de logements sociaux et abordables partout au Québec. 

« Notre gouvernement soutient la construction de nouveaux logements et il s’assure aussi d’en conserver leur abordabilité. C’est le cas ici, alors que nous offrons la possibilité à l’ensemble des 28 locataires de bénéficier du Programme de supplément au loyer Québec de la Société d’habitation du Québec. Ce programme leur permet en effet de payer un loyer équivalent à 25% de leur revenu. Cela peut faire toute la différence pour une personne à faible revenu. Voilà un autre exemple concret des efforts déployés par notre gouvernement pour qu’un plus grand nombre de Québécois puisse bénéficier d’un milieu de vie de qualité. » – France-Élaine Duranceau, ministre responsable de l’Habitation

« Tout le monde mérite un chez-soi sécuritaire et abordable. Grâce aux investissements du gouvernement du Canada dans le logement, les personnes avec des problèmes de santé mentale en situation ou à risque d’itinérance à Montréal auront plus d’options pour leur réinsertion sociale grâce à cette rénovation. Ce n’est qu’une des nombreuses façons dont nos investissements dans le logement à travers le pays, incluant ici à Montréal, font en sorte que personne n’est laissé pour compte. »  – L’honorable Steven Guilbeault, Ministre de l’Environnement et du Changement climatique et député de Laurier–Sainte-Marie

« Il est important de souligner la contribution récurrente de 80 000 $ par année de notre gouvernement afin d’assurer l’encadrement de la clientèle qui habite la Maison Rachel Frontenac. Je suis fier de supporter ce projet porteur et cette organisation qui fait un travail formidable auprès des personnes vulnérables. » – Lionel Carmant, ministre responsable des Services sociaux

« Avec l’aide de l’Initiative pour la création rapide de logements, notre gouvernement est fier de soutenir ce projet de rénovation. Cet immeuble de 28 unités rénovés sera un foyer pour les personnes avec des problèmes de santé mentale en situation ou à risque d’itinérance. Je remercie les partenaires impliqués dans la réalisation de cet important projet. Il s’agit d’une excellente nouvelle qui répond aux besoins dans la communauté et fera une réelle différence dans le quotidien de ces gens. » – Soraya Martinez Ferrada, Secrétaire parlementaire du ministre du Logement et de la Diversité et de l’Inclusion (Logement) et députée d’Hochelaga

« Nous savons combien les besoins en matière de logements abordables sont criants à Montréal, comme partout au Québec, d’ailleurs. Notre administration pose des gestes sans précédent pour répondre à ces besoins, mais la collaboration de tous les niveaux de gouvernements, des partenaires et des organismes communautaires est essentielle. Aujourd’hui, avec l’inauguration de l’OHM Rachel, on voit justement tous les bénéfices qui peuvent se matérialiser pour les citoyennes et citoyens vulnérables lorsque les paliers de gouvernements supérieurs investissent dans le logement social. » – Benoit Dorais, vice-président du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de l’habitation, de la stratégie immobilière et des affaires juridiques

« Nous sommes heureux d’accueillir ces 28 nouvelles chambres avec services communautaires sur le Plateau-Mont-Royal. Ce projet est un bel exemple qui démontre toute l’importance de sortir des unités du marché en parallèle de nos efforts à améliorer nos milieux de vie pour que les populations les plus vulnérables puissent elles aussi continuer à en bénéficier. » – Marie Sterlin, conseillère d’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, responsable du district du Mile End

« Des maisons comme la Maison Rachel permettent aux plus vulnérables d’entre nous de retrouver la stabilité d’un logement là où, pour plusieurs, l’alternative serait un refuge ou un campement. C’est un outil pour conserver toute sa dignité, au milieu d’une crise du logement qui s’abat avec violence sur les plus fragiles. À OHM, nous espérons que les actions des différents paliers de gouvernement permettront de réaliser à nouveau ce type de projets, tellement les besoins sont criants. » – Claire Garnier, secrétaire du conseil d’administration d’Habitation Montréal

« Nous sommes fiers chez Atelier Habitation Montréal d’avoir activement collaboré  avec l’OSBL Habitation Montréal (OHM) dans le cadre de leur projet de rénovation de la Maison Rachel. Depuis de  nombreuses années, Atelier Habitation Montréal s’engage à préserver les maisons  de chambres de Montréal en travaillant en étroite collaboration avec plusieurs  organismes communautaires. Le projet de l’OHM, inauguré aujourd’hui, est un  magnifique exemple qui s’ajoute à notre liste de réalisations des dernières années qui saura fournir des solutions de logement et un environnement sain et sécuritaire pour des résidents qui en ont besoin. »  – Martin Fournier, directeur général, Atelier habitation Montréal

Faits en bref :

  • Lancée en 2020, l’Initiative pour la création rapide de logements (ICRL) est administrée par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Veuillez consulter la page officielle sur la troisième phase de l’Initiative pour la création rapide de logements (ICRL) pour plus de détails.
  • Les deux premières phases de l’ICRL ont dépassé les attentes et devraient permettre la création de plus de 10 000 logements au lieu des 7 500 initialement prévus.
  • L’ICRL utilise une approche du logement axée sur les droits de la personne. Elle aide des personnes en situation d’itinérance ou à risque de s’y trouver, ainsi que d’autres personnes vulnérables, par exemple les femmes et les enfants fuyant une situation de violence familiale, les personnes âgées, les jeunes adultes, les Autochtones, les personnes handicapées, les personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale et de toxicomanie, les anciens combattants, les membres de la communauté 2ELGBTQI+, les groupes racisés, ainsi que les personnes nouvellement immigrées ou réfugiées.

Accompagner les organismes

OSBL D’habitation Montréal est un organisme communautaire dont la mission est la socialisation des maisons de chambres privées, afin de sauvegarder ce type d’habitation pour les personnes à haut risque d’itinérance, et de garantir des logements sains, aux loyers réellement accessibles aux personnes vulnérables.

La Maison Rachel Frontenac est la première maison socialisée par cet organisme. Acquise et rénovée dans le cadre du programme Accèslogis Montréal, elle compte après travaux 28 unités de logement pour des personnes à très grand risque d’itinérance vivant avec des enjeux de santé mentale. Il s’agit de chambres meublées individuelles, avec des salles de bains et des cuisines communes à chaque étage. La salle communautaire permet l’organisation d’activités afin de favoriser un milieu de vie. La présence de deux intervenants assure une présence dans la maison plus de 10 h par jour. Tous les locataires bénéficient dans le cadre de ce programme d’un supplément au loyer, qui garantit que leur loyer correspond à 25 % de leur revenu.

Rappelons que la Ville de Montréal a consolidé ses relations avec les acteurs de milieu de l’habitation pour s’attaquer aux enjeux de l’abordabilité. Cela a notamment mené à la création du Chantier Montréal abordable, une démarche concertée visant à déterminer et à mettre en place des leviers d’intervention ciblés, efficaces et adaptés pour assurer l’abordabilité pérenne de l’offre de logement dont le rapport d’étape a été dévoilé au printemps dernier.

Depuis 2022, la Ville de Montréal a assujetti au droit de préemption 100 maisons de chambres, réparties dans 10 arrondissements. En incluant la maison de chambres de la rue du Centre, cinq immeubles ont ainsi été acquis par la Ville de Montréal afin d’en préserver la vocation et l’abordabilité.

SOURCE Société canadienne d’hypothèques et de logement