18 M$ pour l’achat de 120 autobus scolaires électriques

 

 1 mars 2022

Le gouvernement du Québec est fier d’accorder une somme maximale de 18 000 000 $ pour soutenir le projet d’achat, par Autobus Transco, de 120 autobus scolaires propulsés à l’électricité de la compagnie Lion Électrique. La ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau, en a fait l’annonce aujourd’hui à l’occasion d’une conférence de presse en présence de dirigeants d’Autobus Transco et de Lion Électrique.

Ce soutien s’inscrit dans le Plan pour une économie verte 2030 (PEV 2030) du gouvernement du Québec. Une mesure phare de ce plan ambitieux est d’accompagner les transporteurs dans l’électrification de leur parc de véhicules en remplaçant les autobus scolaires en fin de vie par des modèles propulsés à l’électricité.

Avec cette annonce, le gouvernement s’approche de sa cible de réduction des gaz à effets de serre (GES) liés aux transports notamment en électrifiant 65 % du parc d’autobus scolaires québécois d’ici 2030.  

« Notre gouvernement est résolument engagé dans la transition écoresponsable du transport. Cette annonce est un pas de plus vers l’électrification des autobus scolaires. C’est un geste concret afin de réduire nos émissions de gaz à effet de serre tout en mettant à profit notre hydroélectricité. Cette annonce est un exemple de plus du fait que le Québec est un leader en matière d’électrification des transports. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

« Le secteur des transports est responsable de près de 45 % des émissions de GES au Québec. C’est pour cette raison que notre gouvernement pose des gestes concrets pour accélérer l’électrification des transports. Je suis convaincu que nos actions, combinées à celles des transporteurs scolaires, nous aideront à atteindre nos ambitieux objectifs en matière de réduction des émissions de GES. »

François Bonnardel, ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie

« Nous sommes fiers de soutenir, par l’entremise du Plan de mise en œuvre de notre Plan pour une économie verte 2030, des entreprises telles que Autobus Transco, qui ont à cœur de contribuer à la création d’une économie sobre en carbone, résiliente face aux changements climatiques et plus prospère. L’électrification de nos autobus scolaires réduit non seulement nos émissions de GES, mais contribue à diminuer la pollution sonore et améliore la qualité de l’air en général, et plus particulièrement dans des zones fréquentées par nos enfants. L’investissement annoncé aujourd’hui est un exemple clair de notre vision d’une transition verte pour le transport des élèves. »

Benoit Charette, ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

« En tant que chef de file de l’industrie en matière d’innovation en transport scolaire, Autobus Transco reconnaît le rôle important que jouent l’électrification et les technologies zéro émission dans notre avenir. Nous sommes donc particulièrement fiers de pouvoir contribuer de façon significative à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’offrir des options de transport propre à nos élèves de Montréal, grâce à l’acquisition de ces 120 véhicules électriques. »

Laurie Henner, directrice régionale de Transco

« Le Québec fait figure de leader en électrification du transport scolaire et Lion est heureux de pouvoir y contribuer. Ces 120 LionC 100 % électriques, qui font référence à la commande de Transco annoncée en mai dernier, se retrouveront sur les routes de Montréal et auront des répercussions directes sur les émissions de gaz à effet de serre de la région métropolitaine. Chez Lion, nous sommes fiers de travailler avec des partenaires comme Transco et le gouvernement du Québec afin d’offrir un avenir plus durable à nos enfants. »

Marc Bédard, président-fondateur de Lion Électrique

Faits saillants

  • Doté d’une enveloppe de 250,7 M$ jusqu’en 2024, le Programme d’électrification du transport scolaire est financé dans le cadre de la mesure 1.1.1 du Plan de mise en œuvre 2021-2026 du PEV 2030, laquelle vise à « électrifier le transport des personnes : véhicules légers, transport collectif et scolaire ».
  • Ce programme soutient financièrement les transporteurs scolaires dans le cadre de l’électrification de leur parc de véhicules et vise à :
    • réduire les émissions associées au transport scolaire au Québec de près 65 000 tonnes de GES d’ici le 31 mars 2024;
    • favoriser l’usage des autobus électriques dans le transport scolaire au Québec en visant un taux d’électrification de 14 % d’ici mars 2024.
  • Le PEV 2030 est la première politique-cadre d’électrification et de lutte contre les changements climatiques du Québec. Il édifiera les bases d’une économie sobre en carbone, résiliente face aux changements climatiques et plus prospère à l’horizon 2030. Il place aussi le Québec sur la bonne trajectoire pour atteindre sa cible de réduction d’émissions de GES pour 2030 et la carboneutralité d’ici 2050. Le PEV 2030 mise sur les forces du Québec, dont son énergie propre, afin d’accélérer la transition climatique avec le plus de bénéfices possible pour la population et les entreprises québécoises.

Liens connexes

Programme d’électrification du transport scolaire 

Plan pour une économie verte 2030 

Suivez-nous sur Twitter Facebook  et Instagram .