Mise à jour du Plan de la rentrée scolaire 2021-2022

 

 11 août 2021

Le gouvernement du Québec et les autorités de santé publique confirment un retour en classe en présence, sans distanciation et sans restriction de groupe-classe stable, pour tous les élèves du Québec, qu’ils fréquentent une école primaire, secondaire ou un centre d’éducation des adultes ou de formation professionnelle. La présence de nouveaux variants plus contagieux sur le territoire québécois invite toutefois à la prudence et à apporter des ajustements au Plan de la rentrée scolaire de juin dernier, tel que prévu. Ainsi, le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, et la ministre déléguée à l’Éducation, Mme Isabelle Charest, ont annoncé aujourd’hui des orientations additionnelles pour la rentrée scolaire, qui tiennent compte de la situation épidémiologique actuelle. L’objectif est de s’assurer que la rentrée se fasse sous le signe de la prudence, mais qu’elle soit motivante et qu’elle permette à nos jeunes de se côtoyer.

Dans cet ordre d’idées, les élèves du primaire et du secondaire ainsi que ceux de la formation générale des adultes et de la formation professionnelle devront porter le masque d’intervention dans les aires communes, lors de leurs déplacements à l’intérieur ainsi qu’à leur place assignée dans le transport scolaire.

En conformité avec les consignes de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), le port du masque en continu n’est pas obligatoire pour le personnel scolaire à l’intérieur ni à l’extérieur si la distanciation physique de 2 mètres est respectée ou s’il y a présence de barrières physiques. Le port du masque en continu est toutefois obligatoire en tout temps dans les espaces communs, lors des déplacements dans les corridors et dans le transport scolaire.

Les élèves pourront prendre part à l’ensemble des services éducatifs incluant les projets pédagogiques particuliers, comme les concentrations sportives ou les programmes Arts-études, les sorties scolaires et les activités parascolaires et interscolaires de tout genre. Au secondaire, le passeport vaccinal sera obligatoire pour prendre part à certaines activités parascolaires jugées à haut risque.

Si la situation sanitaire le requiert d’ici la rentrée scolaire, en cours d’année scolaire dans une région donnée ou en cas d’éclosion dans un établissement, des mesures supplémentaires, comme le port du masque d’intervention dans d’autres circonstances (ex. : en classe), pourraient être mises en place par les autorités de santé publique. Ces mesures permettraient de maintenir accessibles l’ensemble des services éducatifs pour les élèves. Il est à noter que les jeunes qui ont reçu deux doses de vaccin et qui sont considérés adéquatement protégés ne seront pas systématiquement retirés s’ils sont exposés à un cas positif.

Vaccination deuxième dose pour les 12-17 ans

Bien que des milliers de jeunes aient profité de la période estivale pour recevoir leur deuxième dose, une campagne de vaccination sera organisée dès la rentrée scolaire de concert avec le réseau afin d’assurer une couverture vaccinale maximale aux élèves de 12 ans et plus. Cette stratégie de vaccination pour la deuxième dose sera mise en œuvre dès la rentrée. Une attention particulière sera accordée aux écoles et aux centres de formation où la couverture vaccinale de la première dose n’a pas atteint 75 %.

L’organisation pourra différer d’une région à l’autre lors de la campagne ciblant le milieu scolaire. Elle tiendra compte du taux actuel de vaccination autonome dans la région et pourra inclure, par exemple, du transport vers un centre de vaccination ou le déploiement de cliniques dans les écoles. Cette opération sera menée en collaboration avec le réseau scolaire. Elle vise les élèves de 12 ans et plus et permettra d’offrir une deuxième dose ou même une première dose à ceux pour qui ce n’est pas encore fait, incluant les jeunes de 12 ans du primaire. Il est toujours possible pour les élèves de se faire vacciner d’ici la rentrée scolaire et de profiter des occasions offertes par le réseau de la santé à cet effet.

13 millions de dollars pour le raccrochage

Le ministre Jean-François Roberge a profité de l’occasion pour annoncer la mise en œuvre d’une stratégie visant à favoriser le raccrochage scolaire. Cet investissement de 13 millions de dollars pour la création d’un filet scolaire permettra aux jeunes qui ont quitté l’école secondaire au cours de la dernière année sans avoir obtenu un diplôme ou une qualification, de poursuivre leur scolarisation. Ces mesures favoriseront l’obtention d’un diplôme, d’une qualification ou l’acquisition de préalables dans un milieu non institutionnel ou alternatif qui répond davantage à leurs besoins. L’objectif de cette mesure est de joindre en moyenne 4 000 décrocheurs annuellement.

Les sommes disponibles pourront notamment être utilisées pour l’embauche d’au moins un agent de liaison par centre de services scolaire (CSS) ou par commission scolaire (CS) responsable de faire un suivi personnalisé en établissant un premier contact avec le décrocheur, et ce, afin de l’informer des différentes options qui s’offrent à lui. Des partenariats pourront également être établis avec des organismes communautaires.

Cette stratégie prévoit aussi la mise en place d’un « mécanisme d’alerte » pour s’assurer que, systématiquement, chaque décrocheur d’une école secondaire soit rejoint par l’agent de liaison. Par exemple, un jeune absent depuis plusieurs jours sans motifs connus pourrait être rejoint.

Réussite éducative

Par ailleurs, les données préliminaires recueillies et analysées par le Ministère montrent que les taux d’échec et de réussite aux bulletins pour l’année scolaire 2020-2021 seraient similaires à ceux de l’année scolaire précédant la pandémie (2018-2019). Selon ces données, les taux d’échec pour les élèves de la troisième année du primaire seraient demeurés les mêmes au cours des trois dernières années. En ce qui concerne les élèves de la sixième année, les taux d’échec en écriture seraient sensiblement les mêmes, alors qu’ils seraient plus bas en mathématique en 2021.

Au secondaire, deux niveaux scolaires ont été analysés, soit la quatrième et la cinquième secondaire. Si le taux d’échec des élèves de quatrième secondaire, sauf en histoire, semble comparable à ceux rapportés avant la pandémie, les taux d’échec de 2020-2021 pour les élèves de 5e secondaire seraient plus bas que ceux rapportés avant la pandémie, et ce, toutes matières confondues.

Bien que ces données préliminaires soient rassurantes, les ministres Jean-François Roberge et Isabelle Charest ont fait valoir que les jeunes qui ont connu des retards ou des difficultés d’apprentissage et subi les effets collatéraux de la pandémie continueront de recevoir un soutien particulier. Rappelons que le Ministère s’est doté, en mai dernier, du Plan de relance pour la réussite éducative, représentant un investissement de 110 millions de dollars pour soutenir les enfants les plus vulnérables, notamment par la poursuite du premier programme national de tutorat au Canada, par l’embauche d’agents en soutien consacrés au renforcement du lien entre l’école et la famille ou par la mise en œuvre de différentes initiatives de soutien pour la santé mentale et le bien-être des élèves.

« Le nouveau variant Delta, responsable de la recrudescence de cas observée, nous force à s’ajuster. Tant et aussi longtemps que la situation l’exigera, nous devrons nous adapter afin de nous assurer que nos écoles demeurent ouvertes et que nos jeunes aient une année scolaire la plus normale possible. Je tiens à remercier tous ceux et celles, jeunes et moins jeunes, qui ont reçu le vaccin au cours des derniers mois. 82 % des jeunes de 12-17 ans sont maintenant vaccinés. Il s’agit d’un taux de réponse très satisfaisant et encourageant pour l’avenir. Par votre geste, vous vous protégez et protégez vos proches, vos amis, vos collègues. Je profite de l’occasion pour m’adresser aux parents : il est encore temps de prendre rendez-vous dès maintenant pour faire vacciner votre enfant afin qu’il retrouve, dès le jour 1, son école et l’ensemble de ses activités préférées. C’est le moment d’agir. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

« Le retour à la normale sera positif tant pour le personnel scolaire que pour les élèves et leurs parents. Il nous faut toutefois demeurer vigilants, et c’est pourquoi nous continuons d’insister sur l’importance de la vaccination dans la lutte contre la pandémie. En plus de revoir leurs amis, les jeunes pourront reprendre leurs activités parascolaires et débuter l’année du bon pied. De plus, dès la rentrée, l’ensemble des écoles secondaires du Québec seront en mesure d’offrir une heure d’activités parascolaires gratuite par jour à tous les élèves. Bien entendu, le passeport sanitaire sera essentiel pour participer à certaines activités. Si l’on continue d’être prudents, je suis confiante que l’on aura une superbe année scolaire. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Je tiens à féliciter les jeunes qui ont choisi de participer à notre lutte collective contre la COVID-19 en se faisant vacciner dans les délais fixés, avec l’appui de leurs parents et de leurs proches. Ce geste essentiel a contribué au succès de nos efforts et permet une rentrée la plus normale possible dans les circonstances. Des milliers d’élèves pourront en effet être à nouveau présents en milieu scolaire dès la rentrée, contribuant par le fait même à leur réussite et à un épanouissement éducatif optimal, au sein de leur milieu. »

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux

Faits saillants :

  • Le Plan de la rentrée scolaire 2021-2022 prévoit, pour toutes les écoles primaires ainsi que pour les établissements d’enseignement secondaire, les centres d’éducation des adultes et de formation professionnelle:
  • une organisation scolaire normale, sans restriction de groupe-classe stable ni distanciation entre les élèves;
  • le port du masque d’intervention dans les aires communes, le transport scolaire et lors des déplacements à l’intérieur pour le personnel et les élèves;
  • des services éducatifs complets, incluant les projets pédagogiques particuliers et les sorties. Au primaire, tous les élèves pourront prendre part aux activités parascolaires, alors qu’au secondaire, le passeport vaccinal sera obligatoire pour prendre part à certaines activités parascolaires jugées à haut risque;
  • une campagne de vaccination sera organisée de concert avec le réseau dès la rentrée scolaire pour la deuxième dose et, dans certains cas, la première dose pour les élèves de 12 ans et plus;
  • des mesures de soutien additionnelles pour les élèves vulnérables ou accusant un retard pédagogique;
  • un transport scolaire sans restriction de distanciation et selon les barèmes normaux. Les élèves auront toutefois des places assignées et devront porter un masque d’intervention tout au long du transport.
  • Tous les établissements scolaires disposent d’un protocole d’urgence actualisé dans le cadre des préparatifs de la rentrée scolaire, qui est adapté à leur réalité et en cohérence avec leurs besoins. Le protocole d’urgence constitue un outil pour guider l’action au cas où la situation d’urgence vécue ce printemps se reproduisait.  
  • Rappelons également que le ministère de l’Éducation a récemment octroyé une aide financière de plus de 8,7M$ sur deux ans pour des activités ludiques à caractère pédagogique et psychosocial offertes dans plus de 750 camps de jour et dans plus d’une centaine d’organismes jeunesse pour adolescents et une soixantaine de projets ciblant des élèves en situation de vulnérabilité, afin de joindre près de 60 000 jeunes à travers le Québec et d’atténuer le phénomène de la « glissade de l’été ». Elle vise à intensifier les stratégies favorisant le maintien des acquis pédagogiques des jeunes en période estivale par des projets comme par exemple des activités de littératie et de numératie intégrées au programme des camps de jour municipaux et communautaires. 

Liens connexes :

Ministère de l’Éducation

https://www.facebook.com/quebeceducation
https://twitter.com/educationqc
https://www.youtube.com/user/MELSQuebec
https://ca.linkedin.com/company/ministere-education-enseignement-superieur-quebec