Faire plus et faire mieux pour la sécurité des usagers de l’autoroute 50


 Publié le 23 septembre 2018
 

EN BREF, SELON LA CAQ, IL FAUT :

  • Sécuriser l’autoroute 50 dans les plus brefs délais

 

François Legault a profité de son passage à Gatineau pour annoncer qu’un gouvernement de la CAQ veillera à la sécurité des citoyens de l’Outaouais et fera avancer rapidement le projet d’amélioration de l’autoroute 50.

 

« Un mandat sera donné au ministère des Transports de procéder rapidement à des actions de sécurisation de l’autoroute 50, là où il est nécessaire de le faire », a déclaré le chef de la CAQ.

 

Le ministère des Transports aura aussi pour mandat d’évaluer les coûts de l’élargissement de l’autoroute, ce qui permettra d’en prévoir l’échéancier de réalisation. L’élargissement de l’autoroute 50, inscrit à l’étude au PQI, sera complété le plus rapidement possible.

 

Les problèmes de sécurité de l’autoroute 50 sont connus de longue date. On y répertorie plus de 125 accidents en moyenne chaque année. « Au cours des dernières années, la CAQ a fait plusieurs propositions au gouvernement libéral afin d’améliorer la sécurité sur cette autoroute, en vain », s’est désolé François Legault.

 

Un gouvernement de la CAQ aura comme priorité d’améliorer le bilan routier sur l’autoroute 50 et élaborera un plan concret pour assurer la sécurité des citoyens de l’Outaouais et des Laurentides.

 

« Ça fait 15 ans que les libéraux sont là, et si on veut que ça change au Québec, si on veut faire plus et faire mieux pour la sécurité des usagers de l’autoroute 50, il faut changer de gouvernement. Et le seul parti qui a l’équipe, qui est capable de battre les libéraux et de former le prochain gouvernement, c’est la CAQ », a exprimé François Legault.

 

CITATION :

« L’autoroute 50 est surnommée “l’autoroute de la mort”, ce n’est pas pour rien, c’est parce qu’elle est dangereuse ! C’est urgent de régler le problème d’accidents sur l’autoroute 50 entre Mirabel et Gatineau !  »

– François Legault,

député de L’Assomption et chef de la Coalition Avenir Québec