Travail

Grève illégale des grutiers : Où est la ministre Vien?


En bref, selon la CAQ :

  • La situation actuelle sur les chantiers est intolérable, mais la ministre du Travail n’a rien fait à l’exception d’un communiqué de presse laconique lundi
  • La ministre doit prendre la situation en main et réunir les acteurs concernés
  • La CAQ dénonce toute situation d’intimidation enjoint aux travailleurs de retourner sur les chantiers


Grève illégale des grutiers : Où est la ministre Vien?

La CAQ dénonce les gestes d’intimidation et la fermeture des chantiers en raison des moyens de pression inacceptables des grutiers. Le parti demande au gouvernement libéral et à la ministre du Travail, Dominique Vien, quasi invisible depuis lundi dernier, de prendre la situation rapidement en main et de faire preuve de leadership dans le dossier.

La formation politique de François Legault exige que la ministre du Travail réunisse rapidement les acteurs concernés et trouve une solution à la présente crise, alors que la convention collective qui lie les associations patronales et les syndicats est pourtant en vigueur jusqu’en 2021.

Selon la CAQ, il est légitime pour les grutiers de se questionner sur la décision du gouvernement concernant la formation des travailleurs, notamment en lien avec les enjeux de sécurité. Mais les moyens de pression actuels dépassent la limite de l’acceptable. Il est déplorable que la ministre Vien soit autant absente.

Citations :

« Le gouvernement libéral et la ministre du Travail, Dominique Vien, doivent faire preuve de leadership et être proactifs, afin de ne pas allonger les délais des chantiers davantage. Il n’est pas normal que la ministre n’ait pas effectué de sortie publique depuis son communiqué de lundi. Elle doit appeler les parties à se réunir pour trouver une solution, alors que les chantiers sont perturbés depuis plusieurs jours »

– Marc Picard

député des Chutes-de-la-Chaudière, porte-parole de la CAQ en matière de travail