Élections

Publicités partisanes : Les libéraux tentent d'acheter des votes à l'approche de l'élection


En bref, selon la CAQ :

  • Ces jours-ci, les parents québécois reçoivent un supplément de revenu pour l’achat de fournitures scolaires, une excellente idée de la CAQ, mise en application par le gouvernement libéral à quelques mois des élections
  • La CAQ dénonce cependant que le gouvernement fasse de la publicité partisane à même l’argent des contribuables
  • La CAQ a récemment déposé un projet de loi pour encadrer les communications partisanes. Celui-ci a été rejeté du revers de la main par les libéraux.


Publicités partisanes : Les libéraux tentent d’acheter des votes à l’approche de l’élection

La CAQ déposait récemment un projet de loi encadrant les communications à saveur partisane provenant des organismes publics, pour s’assurer que les fonds publics soient utilisés pour des fins d’information ou de prévention, et servent le citoyen directement. Ce projet de loi a été rejeté par les libéraux.

 

Aujourd’hui, la formation politique de François Legault a vivement dénoncé que le Parti libéral ait profité d’un supplément remis aux parents pour l’achat de fournitures scolaires pour y apposer la signature partisane du gouvernement libéral. Selon la CAQ, il est tout à fait injustifié que le parti au pouvoir utilise les deniers publics pour faire la promotion de ses propres intérêts plutôt que ceux des Québécois.

 

La Coalition Avenir Québec s’engage à administrer les fonds publics avec respect et exige que le gouvernement libéral en fasse tout autant d’ici la fin de leur mandat.

Citations :

« Le gouvernement a fait parvenir un chèque de 100$ aux familles à l’approche de l’élection et a le culot d’y annexer un document de propagande libérale. C’est inacceptable qu’un gouvernement utilise l’argent des contribuables pour tenter d’acheter leur vote à l’approche de l’élection. »

– François Legault

député de L’Assomption, chef de la Coalition Avenir Québec

 

« J’ai déposé un projet de loi pour encadrer la publicité partisane. Les libéraux l’ont refusé. Est-ce que c’est parce qu’en l’acceptant, ils savaient que cet été, ils n’auraient plus l’occasion de faire de telles publicités?  La question se pose …  »

– Éric Caire

député de Le Peltrie, porte-parole de la CAQ pour le Conseil du trésor