Agriculture

AGA de la Fédération des producteurs acéricoles : Le gouvernement doit s'inspirer de l'ambition des producteurs


En bref, selon la CAQ :

·         La CAQ veut mettre les efforts nécessaires pour faire du secteur agroalimentaire l’un des grands moteurs de notre économie

·         L’État doit absolument reconnaître qu’un dollar dédié à l’agriculture ne représente pas une dépense, mais plutôt un investissement solide et prometteur pour le développement de nos régions

·         Le gouvernement doit s’inspirer de l’efficacité et de l’ambition qui animent les producteurs agricoles et acéricoles, et leur donner les outils financiers et réglementaires afin d’améliorer leur productivité et développer les marchés extérieurs


AGA de la Fédération des producteurs acéricoles : Le gouvernement doit s’inspirer de l’ambition des producteurs

En marge de l’Assemblée annuelle de la Fédération des producteurs acéricoles, Sylvie D’Amours, porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’agriculture, a pris la parole devant les membres présents pour réitérer toute l’importance qu’ont les producteurs agricoles au sein de sa formation politique. La CAQ s’est d’ailleurs engagée, depuis sa création, à ne pas ménager les efforts pour faire du secteur agroalimentaire l’un des grands moteurs de notre économie.

 

Mme D’Amours a martelé, durant son discours, l’importance que l’État se dote d’objectifs ambitieux, fasse preuve de leadership et qu’il s’inspire de toute l’ambition et la passion qui habitent nos producteurs agricoles, afin de mieux tirer notre épingle du jeu sur la scène internationale.

 

La députée de Mirabel maintient que le marché agricole doit accroître ses exportations, investir en transformation alimentaire en misant sur l’innovation, renforcer l’identité québécoise autour de nos produits et améliorer l’empreinte écologique de l’agriculture, ultimement dans le but de rapprocher le consommateur du producteur.

Citations :

« L’agriculture n’est pas un secteur économique comme les autres. Lorsque nous pensons au milieu acéricole et à notre produit vedette au Québec, l’érable, les mots fierté, identité et patrimoine nous viennent à l’esprit. Ce produit est au cœur de notre ADN national, et c’est notre responsabilité d’assurer le maintien de ce symbole fort de notre culture québécoise. Pour ce faire, les producteurs ont besoin du leadership et de la proactivité du gouvernement »

– Sylvie D’Amours

député de Mirabel, porte-parole de la CAQ en matière d’agriculture