Élections

Réforme du mode de scrutin : Un gouvernement caquiste proposera un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire


En bref, selon la CAQ :

  • À l’occasion d’un point de presse en compagnie des chefs de QS, du PQ et du Parti vert, François Legault s’est engagé à déposer un projet de loi instaurant un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire, dans les 12 premiers mois de son mandat
  • Un tel système électoral reflètera plus conformément le vote populaire de l’ensemble des Québécois, tout en assurant un lien significatif entre les électeurs et les élus
  • Le nombre de députés ne doit toutefois pas dépasser les 125 actuels


Réforme du mode de scrutin : Un gouvernement caquiste proposera un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire

À l’occasion d’un point de presse en compagnie des chefs de Québec solidaire, du Parti québécois et du Parti vert, le chef de la Coalition Avenir Québec s’est engagé, dans les douze premiers mois suivant son élection, à déposer un projet de loi instaurant un mode de scrutin proportionnel mixte compensatoire au Québec.

 

La Coalition Avenir Québec soutient qu’une telle réforme permettra une meilleure représentation de la diversité d’opinion et d’idées des Québécois au sein de l’Assemblée nationale. Ce mode de scrutin permettra aussi l’établissement d’un lien significatif entre les électeurs et les élus et contribuera à une meilleure représentation des femmes, des jeunes et des communautés ethnoculturelles.

 

Le chef de la CAQ est confiant que ce mode de scrutin sera en place lors des élections provinciales de 2022M Legault a par ailleurs affirmé que le nombre de députés, malgré cette réforme, devra demeurer à 125, tout au plus.

Citations :

« Par cette réforme, nous souhaitons que l’Assemblée nationale soit aussi démocratique que possible, et que les Québécois soient représentés le plus fidèlement en regard de leurs convictions, de leurs idées et de leurs opinions. Les idées des différents partis sont divergentes sur plusieurs sujets, mais là-dessus, nous souhaitons tous une vraie réforme pour que le vote de chacun puisse compter davantage. C’est une priorité, pour la Coalition Avenir Québec, qu’une institution aussi importante que l’Assemblée nationale reflète les choix réels des électeurs »

 

– François Legault

député de l’Assomption, chef de la Coalition avenir Québec