Élections

Éric Girard portera les couleurs de la CAQ dans Lac-Saint-Jean


Éric Girard portera les couleurs de la CAQ dans Lac-Saint-Jean

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, est très fier d’annoncer que le vice-président de la Fédération régionale de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Saguenay–Lac-Saint-Jean et ancien maire de Saint-Nazaire, Éric Girard, sera le candidat de sa formation politique dans la circonscription de Lac-Saint-Jean lors de la prochaine élection générale. M. Legault se réjouit de pouvoir compter sur cet agriculteur engagé qui a à cœur l’avenir et le développement de sa région.

François Legault explique que c’est en grande partie pour défendre les agriculteurs et les familles du Lac qu’Éric Girard, aussi copropriétaire d’une entreprise agricole, a décidé de se joindre à l’équipe de la CAQ. « Éric est un homme bien connu dans la région pour sa grande implication, notamment dans l’industrie agricole. On oublie trop souvent que les producteurs agricoles sont aussi des entrepreneurs. Ce que je souhaite le 1er octobre prochain, c’est un gouvernement d’entrepreneurs. Des entrepreneurs qui vont gérer l’argent des Québécois comme si c’était le leur. Et nous aurons besoin du maximum d’élus d’ici, pour que la région soit bien représentée au sein du gouvernement », a déclaré le chef de la CAQ.

Pour Éric Girard, cette nouvelle aventure est une suite logique, une évolution naturelle de son parcours. « La CAQ, c’est le parti des régions. Je sais qu’avec François Legault comme premier ministre, les régions ne seront pas tenues pour acquises et qu’elles seront une priorité pour lui. On ne se le cachera pas, les 15 ans du gouvernement libéral ont laissé des traces. Nous avons besoin d’un changement. Nous avons besoin d’une équipe de choc pour les régions », a déclaré de son côté le candidat caquiste.

Une voix forte pour Lac-Saint-Jean

Éric Girard soutient que la région a besoin d’une voix forte au sein d’un futur gouvernement caquiste. « Il y a beaucoup de travail à faire ici. C’est notamment le cas auprès de nos agriculteurs. Il faut les aider à prendre de l’expansion, à acheter de l’équipement, à améliorer leur productivité. Il faut aussi les aider à régler leur problème de main d’œuvre et de relève. La solution passe entre autres par la formation de nos jeunes et par l’immigration. Il faut assurer la réussite scolaire de nos jeunes pour leur permettre d’occuper des emplois de qualité. Je veux faire de notre région un endroit attrayant et prospère pour les familles », a-t-il ajouté.

La loterie libérale des taxes scolaires

Éric Girard et François Legault unissent leur voix pour dénoncer la loterie libérale des taxes scolaires.  « Le gouvernement libéral a abandonné les familles de la région. Le taux de taxe scolaire ici est de 31 cents par tranche de 100 $ d’évaluation, soit le triple de celui d’une région comme les Laurentides, qui est à 10 cents. Ça veut dire concrètement que les gens des Laurentides paient en moyenne 200 $ de taxe scolaire, alors qu’au Saguenay-Lac- St-Jean, c’est 600 $. C’est le triple, pour les mêmes services. C’est injustifiable ! Si la CAQ forme le prochain gouvernement, nous corrigerons cette injustice en appliquant un taux uniforme, le plus bas taux actuellement en vigueur, à la grandeur du Québec. On a besoin d’un changement positif et responsable au Québec », ont conclu les deux hommes.