Actualité

Remplacement des traversiers de Tadoussac : 3 fois le prix, 5 ans de retard ... le naufrage de la STQ se poursuit


En bref, selon la CAQ :

  • Le gouvernement de Philippe Couillard a tout fait pour retarder l’enquête par la Vérificatrice générale, si bien que les Québécois n’obtiendront pas ce rapport potentiellement dévastateur avant les élections
  • Les coûts prévus pour la construction des deux traversiers qui relieront Tadoussac et Baie-Ste-Catherine ont littéralement explosé, passant de 125 M$ à 324 M$.
  • Les navires devaient être livrés en 2013 et 2014. Nous sommes en 2018, et aucun des deux traversiers n’est encore en exploitation


Remplacement des traversiers de Tadoussac : 3 fois le prix, 5 ans de retard … le naufrage de la STQ se poursuit

Le porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de stratégie maritime, Donald Martel, a dénoncé la gestion catastrophique du gouvernement dans le dossier de la construction des deux navires, qui relieront Tadoussac et Baie-Ste-Catherine.Après 15 ans de régime libéral, la CAQ est d’avis que la Société des traversiers est un symbole d’échec et de mauvaise gestion.

La situation actuelle est absolument déplorable : un dépassement de coût de près de trois fois le budget initial, toujours aucun des deux traversiers en opération 5 ans après la date prévue de livraison, et aucune mention de ce dossier dans les rapports à venir de la Vérificatrice générale.

Rappelons que les interventions de la Coalition Avenir Québec ont fait en sorte que celle-ci enquête sur ce fiasco financier. Les libéraux ont toutefois attendu si longtemps avant de lui demander de s’emparer du dossier que les Québécois n’auront pas droit à ce rapport dévastateur avant les élections.

Citations :

« La ministre Dominique Anglade a été incapable de redresser la barre et de faire en sorte que ce dossier soit administré de façon responsable. Sa gestion a lamentablement échoué et son gouvernement doit tout autant porter le blâme que la Société des traversiers. La CAQ exige que ces dirigeants rendent des comptes aux Québécois : il s’agit de leur argent; ils ont droit au service de transport maritime que les libéraux leur ont promis »

– Donald Martel

député de Nicolet-Bécancour, porte-parole de la CAQ Québec en matière de stratégie maritime