Gaspillages

Lutte contre le gaspillage de fonds publics: La CAQ présente 4 mesures pour récupérer 800M$


En bref, selon la CAQ :

·      La CAQ estime qu’il faut que les Québécois en aient pour leur argent. Il faut leur donner un véritable État moderne et efficace

·      Elle propose, à cette fin, plusieurs actions qu’un gouvernement de la CAQ mettrait en place. Ces mesures représentent un minimum afin de bien gérer l’argent des Québécois

·       Ces actions permettront d’économiser, au bout de 4 ans, 800 M$ par année de l’argent des Québécois


Lutte contre le gaspillage de fonds publics: La CAQ présente 4 mesures pour récupérer 800M$

Le député de La Peltrie, porte-parole de la Coalition Avenir Québec pour le Conseil du trésor et l’efficacité gouvernementale, Éric Caire, ainsi que les candidats dans Chomedey et Saint-Jérôme, Alice Khalil et Youri Chassin, ont dévoilé quatre mesures qu’un gouvernement de la CAQ mettrait en place pour réduire le gaspillage de fonds publics par le gouvernement et pour que les Québécois en aient pour leur argent.

Ces quatre mesures permettront à un gouvernement caquiste d’économiser, au bout de 4 ans, 800M$ par année.

Voici le détail des mesures proposées :

Regroupement des centres de traitement informatique (CTI) :

Outre le souhait annoncé du gouvernement libéral, en décembre dernier, de regrouper les 457 CTI du Québec d’ici 2023, aucune action concrète n’a été réalisée sous la gouverne libérale. Il semble que la bureaucratie libérale ait freiné les changements envisagés. On a même construit de nouveaux CTI, notamment celui de l’Agence du revenu du Québec l’an dernier. Pourtant, selon un rapport d’Ernst and Young de juin 2014, commandé par le Secrétariat du Conseil du trésor, le gouvernement pourrait économiser 100M$ par année par la conciliation des CTI.

Un gouvernement de la CAQ irait rapidement de l’avant pour regrouper les CTI et ainsi faire économiser 100M$ par année de l’argent si chèrement gagné par les Québécois.

Passer au numérique

Il est aberrant de constater qu’il se perd encore des millions en photocopies inutiles et en cartouches d’impression dans les ministères du gouvernement. Le gouvernement doit adopter un plan pour numériser l’ensemble de ses services administratifs. C’est ce que font toutes les grandes organisations en ce moment et le gouvernement libéral nous a fait prendre du retard. À terme, l’ensemble des transactions administratives devrait pouvoir s’effectuer en ligne plutôt qu’en personne dans un centre de services du gouvernement. Malgré de belles intentions, le gouvernement libéral n’a aucun plan de numérisation concret.

Un gouvernement de la CAQ établira un plan d’action gouvernemental afin de numériser l’ensemble des services administratifs du gouvernement d’ici 4 ans, ce qui permettra d’économiser au minimum 10 M$ par année.

Réduire les coûts d’approvisionnement en biens et services

Le gouvernement du Québec dépense plusieurs milliards de dollars annuellement en services et contrats d’approvisionnement de toutes sortes. Cependant, la gestion de ces contrats n’est pas efficiente actuellement.  Beaucoup d’exemples l’ont confirmé au cours des dernières années. Il est impératif que le gouvernement du Québec s’attaque aux méthodes d’approvisionnement et aux modalités d’appels d’offres afin d’en réduire la facture pour les Québécois.

La CAQ propose donc de revoir les méthodes d’approvisionnement afin d’y introduire un maximum de concurrence. Il est possible de faire des économies en mettant en place de meilleures pratiques de gestion, comme en mettant fin à la règle du plus bas soumissionnaire conforme ou en faisant moins appel aux firmes externes, par exemple. En revoyant tous les processus, un gouvernement de la CAQ se donne comme objectif de réduire d’au moins 10 % les coûts d’approvisionnement du gouvernement. Cet objectif correspond à des économies annuelles de 590M$ par année.

Diminution et meilleure gestion des dépenses en technologies de l’information (TI)

Malgré les nombreux rapports accablants, le gouvernement libéral n’a jamais fait de véritables changements dans la gestion des TI au cours des dernières années. Le Centre des services partagés du Québec (CSPQ) devait être une solution à la bonne gestion des TI au gouvernement, mais il n’a pas donné les résultats escomptés. Donc, plutôt que d’être un succès, le CSPQ est devenu un énième organisme bureaucratique libéral, sclérosé, coûteux et inefficace.

Un gouvernement de la CAQ va donc abolir le CSPQ et le poste de Dirigeant principal de l’information (DPI) et créer le Centre d’excellence en technologies de l’information du Québec (CETIQ). Ce nouveau centre aura comme mission de réduire les dépenses en TI des différents ministères et organismes à un niveau plus acceptable. Il sera ainsi possible d’économiser 100M$ par année. Un gouvernement de la CAQ visera aussi à remplacer 30% des ressources externes en TI par des ressources internes, ce qui aura pour effet d’augmenter l’expertise du gouvernement.

Citations :

« Depuis les 15 ans qu’ils sont au pouvoir, les libéraux n’ont jamais réalisé leurs promesses de bonne gestion. Les déficiences de la bureaucratie libérale coûtent chaque année des centaines de millions de dollars. Avec ce gouvernement libéral, les Québécois n’en ont pas pour leur argent. On peut faire beaucoup mieux. »

– Éric Caire

député de La Peltrie, porte-parole de la CAQ pour le Conseil du trésor et l’efficacité gouvernementale

« Il me semble qu’avant de couper dans les services comme l’a fait le gouvernement libéral, par exemple en éducation, il devrait commencer par couper dans le gaspillage. C’est totalement incompréhensible que le gouvernement libéral ait été aussi négligent au cours des 15 dernières années dans le domaine de l’informatique »

– Alice Khalil

candidate de la CAQ dans Chomedey

« Une des raisons de mon entrée en politique avec la CAQ, c’est ma conviction profonde que l’avenir du Québec passe par un réinvestissement en éducation. Une autre raison importante, c’est notre désir que les Québécois – qui payent beaucoup de taxes et d’impôts – en aient pour leur argent.  Avec le gouvernement libéral, on a eu exactement l’inverse : du gaspillage et des coupures en éducation»

–       Youri Chassin

candidat de la CAQ dans Saint-Jérôme