Immigration

Crise des migrants : Le ministère de l’Immigration a coupé 35 % de ses employés chargés des demandeurs d’asile


En bref, selon la CAQ :

  • Par demande d’accès à l’information, la CAQ a appris que le Ministère de l’Immigration compte 35 % moins d’effectifs attitrés au traitement des dossiers des demandeurs d’asile, comparativement à l’été dernier
  • Nous sommes pourtant en pleine crise des migrants, avec plus de 30 000 demandeurs d’asile accueillis au Québec depuis janvier 2017
  • David Heurtel sait depuis des mois que les délais pour traiter les dossiers de migrants explosent, mais a décidé de réduire son nombre d’employés dans son ministère


Crise des migrants : Le ministère de l’Immigration a coupé 35 % de ses employés chargés des demandeurs d’asile

Alors que des milliers de personnes traversent la frontière illégalement par le chemin Roxham depuis l’année dernière, la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’immigration, Nathalie Roy, a révélé jeudi que le gouvernement libéral de Philippe Couillard a baissé de 35 % les employés attitrés aux dossiers des demandeurs d’asile au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI).

 

En vertu de la Loi d’accès à l’information, la CAQ a appris qu’au plus fort de l’afflux des demandeurs d’asile à l’été 2017, le MIDI comptait « l’équivalent de dix effectifs à temps complet affectés au dossier des demandeurs d’asile ». Alors que le Québec a accueilli depuis le début de l’année 2018 plus de 6 000 migrants, ils ne sont à l’heure actuelle qu’à peine plus de 6 employés.

 

Le ministre David Heurtel sait depuis des mois que les délais de traitement sont inacceptables, environ 2 ans et demi au fédéral, a souligné Nathalie Roy. Malgré cela, il a tout de même décidé de réduire le nombre de ses employés chargés justement d’accélérer les demandes d’asile, a souligné Nathalie Roy. C’est d’une incohérence totale, a ajouté la caquiste.

Citations :

« Depuis près d’un an et demi, notre frontière déborde, nos services sont saturés, mais le gouvernement libéral a tout de même décidé de réduire ses propres effectifs qui s’occupaient des dossiers de ses demandeurs d’asile. 35 % d’employés en moins pour plus de 30 000 migrants, c’est totalement aberrant »

 

–  Nathalie Roy

députée de Montarville, porte-parole de la CAQ en matière d’immigration