Actualité

Réseau de transport structurant : La CAQ connectera le projet au 3e lien


En bref, selon la CAQ :

  • Le projet dévoilé vendredi par le maire Labeaume est intéressant pour les citoyens de Québec, mais des modifications sont nécessaires pour qu’il devienne le projet d’une région toute entière, pas celui d’une seule ville
  • Le gouvernement du Québec doit garantir l’interconnexion avec la Rive-Sud dans le cadre d’un processus transparent qui inclut les villes concernées et leur population
  • Le projet doit être connecté sur le 3e lien
  • Il faudra suivre les coûts du projet. Des modifications pourraient être apportées par un gouvernement de la CAQ, notamment suite aux consultations publiques


Réseau de transport structurant : La CAQ connectera le projet au 3e lien

À la suite du dévoilement par le maire de Québec, Régis Labeaume, de son projet de réseau de transport structurant, le député de La Peltrie et porte-parole de la Coalition Avenir Québec pour la Capitale-Nationale, Éric Caire, a annoncé que sa formation politique allait donner son appui au projet tout en y apportant certaines modifications une fois au gouvernement.

Pour la CAQ, le projet est intéressant et une grande ville comme Québec mérite un réseau de transport collectif moderne et efficace. Ce projet doit toutefois être le projet d’une région toute entière et non pas le projet d’une seule ville. En ce sens, M. Caire a annoncé qu’un gouvernement de la CAQ apporterait les modifications suivantes au projet annoncé vendredi :

  1. Le gouvernement provincial garantira l’interconnexion avec la Rive-Sud de Québec et s’assurera que la planification de celle-ci se fasse de façon transparente en incluant les différentes villes touchées et leur population ;
  2. Le projet sera connecté avec le futur 3e lien. Le mandat du bureau de projet sur un 3e lien sera modifié afin d’assurer un arrimage entre les deux projets ;
  3. Une attention particulière sera consacrée à la question des coûts et des potentiels dépassements de coûts. Si cela s’avère nécessaire, des modifications pourront être apportées, notamment après les consultations publiques. La CAQ précise que ces modifications ne devront pas affecter la desserte des banlieues.

Pour sa part, le député de Lévis, François Paradis, a fortement critiqué l’attitude du chef libéral dans le dossier du transport dans la région de Québec. Philippe Couillard a été incapable d’expliquer pourquoi il se sera écoulé 6 ans entre sa promesse de mener une étude sur un 3e lien et le résultat de cette étude, alors qu’il ne s’est écoulé qu’environ 3 mois entre l’annonce des intentions du maire Labeaume sur un tramway et l’annonce de vendredi dernier.

Citations :

« Ce projet doit être le projet d’une région en entier et non pas le projet d’une seule ville. Un gouvernement de la CAQ garantira l’interconnexion avec la Rive-Sud et connectera ce projet sur un futur 3e lien »

– Éric Caire

député de La Peltrie, porte-parole de la CAQ pour la Capitale-Nationale

 

« Pour Philippe Couillard, il n’y en a pas de trafic à Québec. Voilà pourquoi le chef libéral aura pris 6 ans avant d’étudier un 3e lien, alors qu’il ne lui aura pris que 3 mois pour étudier le projet du maire Labeaume. Les libéraux regardent de haut les préoccupations des automobilistes de la grande région de Québec »

– François Paradis

député de Lévis