Santé

Fusion du CHU Sainte-Justine avec le CHUM : Un gouvernement de la CAQ redonnera à Sainte-Justine sa pleine autonomie


En bref, selon la CAQ :

  • Le projet de fusion du CHU Sainte-Justine avec le CHUM ne tient pas la route
  • Le gouvernement Barrette-Couillard ferait mieux d’écouter les professionnels de Sainte-Justine et 2 anciens de leur propre parti, Claude Castonguay et Marguerite Blais
  • Il faut redonner à Sainte-Justine son entière autonomie, avec son propre C.A. et son propre PDG, dès l’élection d’un gouvernement de la CAQ


Fusion du CHU Sainte-Justine avec le CHUM : Un gouvernement de la CAQ redonnera à Sainte-Justine sa pleine autonomie

Alors que de nombreuses personnes manifestaient dans les rues de Montréal ce jeudi, y compris l’ex-ministre de la Santé et fondateur du régime d’assurance-maladie, Claude Castonguay, ainsi que l’ancienne ministre libérale Marguerite Blais, la Coalition Avenir Québec tient à réitérer qu’elle s’engage à redonner à Sainte-Justine sa pleine et entière autonomie, si elle forme le prochain gouvernement en octobre 2018.

La fusion des C.A. et des postes de PDG de Sainte-Justine et du CHUM ne tient pas la route, a indiqué la porte-parole de la CAQ en matière de santé publique, Lise Lavallée. L’obsession de Gaétan Barrette à vouloir toujours tout centraliser doit cesser, a-t-elle ajouté. La CAQ soutient les médecins, dentistes et pharmaciens du CHU Saint-Justine, de même que les anciens libéraux M. Castonguay et Mme Blais, et exige de Philippe Couillard qu’il recule.

S’il refuse, un gouvernement de la CAQ redonnera à Saint-Justine son propre conseil d’administration et président-directeur général et préservera la qualité des services dans cette institution reconnue internationalement.

Citations :

« Plus le temps passe, plus les libéraux de Philippe Couillard sont isolés. Ils sont les seuls à penser que cette fusion est une bonne idée. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit des dizaines de professionnels de la santé, de même que Claude Castonguay et Marguerite Blais, descendre dans la rue. La CAQ entend leurs préoccupations et se range derrière eux . Un gouvernement de la CAQ renversera la décision de Gaétan Barrette et redonnera à Sainte-Justine son propre conseil d’administration et son propre PDG »

 

– Lise Lavallée
députée de Repentigny, porte-parole de la CAQ en matière de santé publique