Justice

Demandes du Barreau du Québec : Une démonstration de l’échec libéral à bien gérer le système de justice


En bref, selon la CAQ :

  • En 2018, le système judiciaire québécois croule toujours sous le papier
  • L’informatisation des salles de cours et la numérisation des dossiers doivent être traitées en priorité
  • Le gouvernement libéral a abandonné le système de justice pendant 15 ans
  • Il y a urgence d’agir, la justice étant un service essentiel


Demandes du Barreau du Québec : Une démonstration de l’échec libéral à bien gérer le système de justice

Rien ne justifie qu’en 2018, le système de justice québécois croule sous le papier, alors que d’autres provinces canadiennes ont déjà emboité le pas vers une numérisation et informatisation complète de leur système, a dénoncé le député de Borduas et porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière de justice, Simon Jolin-Barrette.

 Jolin-Barrette est d’avis que la sortie effectuée jeudi matin par le Barreau du Québec, qui appelle à une modernisation complètede l’administration de la justice au Québec, démontre que les libéraux ont échoué à bien gérer le système de justice après 15 ans au pouvoir. Pour le caquiste, il est évident que les lenteurs actuelles portent la signature du Parti libéral. Les libéraux ont été incapables d’entamer la révolution numérique et s’assurer qu’elle se rende jusqu’à dans nos palais de justice.

Citations :

« C’est tout notre système de justice qu’il faut remettre sur les rails. Il est tout de même déplorable de devoir plaider, en 2018, pour un système moderne et numérique. Encore aujourd’hui, de nombreux citoyens hésitent à faire respecter leurs droits compte tenu des délais importants. Il est de notre obligation de réformer le système au complet et non pas à la pièce comme le fait le gouvernement libéral depuis près de 15 ans »

– Simon Jolin-Barrette
député de Borduas, porte-parole de la CAQ en matière de justice