Santé

Entente avec la FMSQ : Le gouvernement libéral tient un double discours, dénonce la CAQ


En bref, selon la CAQ :

  • Le gouvernement Barrette-Couillard dit qu’il ne peut pas rouvrir l’entente avec les médecins spécialistes et qu’il doit de respecter sa signature
  • Le ministre Gaétan Barrette est en totale contradiction, car son projet de loi 160 donne au gouvernement le droit de ne pas respecter sa signature avec d’anciens cadres du réseau de la santé qui devaient toucher 2 ans de primes de départ
  • Ce n’est pas que le gouvernement ne peut pas reconsidérer son entente avec les médecins spécialistes, c’est qu’il ne veut pas


Entente avec la FMSQ : Le gouvernement libéral tient un double discours, dénonce la CAQ

Depuis plusieurs jours, Philippe Couillard et Gaétan Barrette refusent catégoriquement de s’engager à ne pas signer l’entente avec les médecins spécialistes en prétextant que le gouvernement doit respecter sa signature. Pourtant, en novembre dernier, le gouvernement Barrette-Couillard a déposé le projet de loi 160 pour revenir sur sa signature avec 1 300 anciens cadres du réseau et éviter de payer 200 millions de dollars en primes de départ, a fait savoir le député de la Coalition Avenir Québec, François Paradis.

Gaétan Barrette tient un double discours : pour les primes d’anciens cadres, on est prêts à revenir sur la signature du gouvernement, mais pour les médecins spécialistes, dont le rattrapage salarial avec le Canada est atteint et même dépassé, c’est impossible. Ça ne peut pas être deux poids, deux mesures, a lancé M. Paradis, qui exige à nouveau au gouvernement libéral de ne pas signer son entente de 2 milliards avec les spécialistes.

Citations :

« Même si tout le Québec dit que ça ne fait aucun sens de verser plus d’argent aux médecins spécialistes que nécessaire, le gouvernement libéral dit qu’il ne peut pas revenir sur sa signature. Le problème, c’est qu’il l’a déjà fait. Pourquoi ce qui est bon pour les anciens cadres ne l’est pas pour les médecins spécialistes ? Dans le fond, ce n’est pas que le gouvernement Barrette-Couillard ne peut pas casser l’entente avec les médecins spécialistes, c’est qu’il ne veut pas »

 

– François Paradis
député de Lévis, porte-parole de la CAQ en matière de santé