Décision sur l’aérodrome de Mascouche : Isabelle Melançon doit faire respecter les lois environnementales du Québec

 

 19 février 2018

Le porte-parole en environnement de la Coalition Avenir Québec et député de Masson, Mathieu Lemay, tient à exprimer sa déception à l’égard du jugement de la Cour supérieure dans le dossier de l’aérodrome Terrebonne-Mascouche, dont la décision vient compromettre l’objectif de zéro perte nette de milieux humides et hydriques. Mathieu Lemay invite la ministre de l’Environnement, Isabelle Melançon, à porter la décision du tribunal en appel.

En autorisant les travaux de déboisement sur le site du nouvel aéroport à Mascouche, la Cour supérieure vient de créer un dangereux précédent en matière environnementale. Il faut que Québec s’impose et fasse respecter ses lois environnementales, insiste M. Lemay. Le député de Masson rappelle que dans ce dossier, la CAQ a toujours demandé à ce que soient conjugués développement économique et développement durable. La région peut bénéficier de l’arrivée d’un nouvel aérodrome, en autant que cela se fasse avec l’appui du milieu local et des normes environnementales québécoises.