Éducation

Taxes scolaires : Philippe Couillard continue de défendre l’indéfendable


En bref, selon la CAQ :

  • Philippe Couillard continue de s’embourber au sujet de sa proposition de réforme de la taxe scolaire, qui n’est pas équitable d’une région à l’autre
  • Pour assurer l’équité entre les régions, un gouvernement de la CAQ instaurera un taux de taxe unique pour tout le territoire québécois
  • La CAQ déposera une motion mercredi pour forcer les députés et ministres libéraux à se prononcer en leur âme et conscience sur l’iniquité imposée à leurs citoyens par leur chef


Taxes scolaires : Philippe Couillard continue de défendre l’indéfendable

Dans le dossier de la taxation scolaire, le premier ministre Philippe Couillard ne parvient toujours pas à donner la moindre explication susceptible de justifier les importantes iniquités qu’il génèrera d’une région à l’autre, a dénoncé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.

François Legault a donc annoncé que sa formation politique déposera une motion mercredi afin de forcer les députés et ministres libéraux à se prononcer sur les iniquités que leur chef Philippe Couillard veut imposer à leurs citoyens. Les libéraux de Philippe Couillard doivent assumer leur position, martèle-t-il.

La CAQ veut forcer le gouvernement Couillard a instauré un taux de taxation unique à l’échelle du Québec. Selon le chef caquiste, imposer des taux de taxe variant de 10,5 cents à 30,9 cents par 100 $ d’évaluation selon la région est totalement injuste et irresponsable. Les familles du Québec méritent mieux que la loterie libérale des taxes scolaires.

Citations :

« Philippe Couillard a bricolé une réforme broche à foin des taxes scolaires. Sa loterie libérale ne tient pas debout. Il est incapable, encore aujourd’hui, de justifier les écarts énormes d’une région à l’autre. Comment peut-on trouver équitable de faire payer des taux trois fois plus élevés à certaines régions ? Philippe Couillard s’embourbe de plus en plus jour après jour »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ