Éducation

Taxe scolaire : La CAQ appliquera le taux le plus bas, peu importe la région


En bref, selon la CAQ :

  • Le plus bas taux de taxation scolaire doit être appliqué uniformément à l’échelle du Québec
  •  Un gel des taxes scolaires sera également décrété pour toute la durée du mandat de la CAQ. Toutes les familles paieront donc le même taux, soit le plus bas
  •  Un gouvernement de la CAQ s’engage à compenser le manque à gagner en taxes scolaires pour les écoles pour ne pas réduire les services
  •  Par rapport à la promesse libérale, cela signifie une baisse de taxes de 700 millions de dollars de plus pour les contribuables. Cette baisse s’échelonnera sur une période de 4 ans (2018-2022)
  •  Il s’agit d’une décision financièrement équitable envers toutes les familles de toutes les régions du Québec


Taxe scolaire : La CAQ appliquera le taux le plus bas, peu importe la région

Le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, souhaite mettre fin définitivement aux iniquités en matière de taxes scolaires en appliquant un taux unique à l’échelle du Québec : le plus bas en vigueur actuellement. M. Legault a fait cette annonce accompagné de son porte-parole en éducation, Jean-François Roberge, et de son porte-parole en finances publiques, François Bonnardel.

Depuis l’arrivée du gouvernement libéral, il y a 15 ans, le montant récolté par les taxes scolaires a grimpé de 113 %, soit environ 1,2 milliard de dollars. Au cours des 5 dernières années uniquement, on parle d’une hausse de 700 millions de dollars, a dénoncé le chef caquiste. Actuellement, les libéraux font miroiter une baisse de taxe scolaire qui est inéquitable d’une région à l’autre. Comment justifier qu’un citoyen de la Mauricie ou du Saguenay-Lac-Saint-Jean paie un taux trois fois plus élevé qu’un citoyen d’une autre région ? Pour François Legault, la solution libérale est broche à foin.

Un gouvernement de la CAQ va donc ramener le taux de taxation scolaire sur une période de 4 ans au niveau le plus bas actuellement, soit 10,54 cents. Il s’agit d’une baisse de taxes de 700 millions de dollars pour les familles du Québec par rapport à la promesse libérale. Ce faisant, la CAQ va ramener les revenus de taxe scolaire au niveau où ils se situaient avant l’arrivée des libéraux au pouvoir en 2003, a expliqué le chef caquiste.

Et contrairement aux libéraux, qui ouvrent la porte dans leur projet de loi 166 à une nouvelle hausse de taxes scolaires au lendemain des élections, un gouvernement de la CAQ décrèterait un gel des taxes scolaires pour toute la durée du mandat.

taxe scolaire-Tableau-2018-FB

Citations :

« La proposition libérale est broche à foin et totalement inéquitable entre les régions, les taux allant du simple au triple. Contrairement à la promesse libérale, avec la CAQ, toutes les régions du Québec seront traitées sur un pied d’égalité. Un gouvernement de la CAQ uniformisera le taux de taxe scolaire pour tout le Québec. Tout le monde paiera le même taux, soit le taux le plus bas. Il n’y aura plus d’augmentation de la taxe scolaire pour toute la durée de notre mandat. Les familles québécoises peuvent compter sur nous pour baisser leur fardeau fiscal »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ