Actualité

Patrons temporaires au SPVM et à la SQ : L’improvisation de Philippe Couillard fragilise nos institutions


En bref, selon la CAQ :

  • Les deux principaux corps de police du Québec, la SQ et le SPVM, sont actuellement dirigés par des chefs temporaires
  • Couillard aurait pu trouver un bon gestionnaire pour le SPVM sans enlever Martin Prud’homme de la SQ
  • L’improvisation libérale fragilise nos institutions


Patrons temporaires au SPVM et à la SQ : L’improvisation de Philippe Couillard fragilise nos institutions

Pour le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, il est inacceptable que les deux principaux corps de police au Québec, la Sûreté du Québec (SQ) et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), soient maintenant dirigés par des chefs temporaires. Cette situation n’est aucunement rassurante pour les Québécois, dont la confiance envers nos institutions est fragilisée.

François Legault a souligné que les corps policiers ont besoin de stabilité. Il était de la responsabilité de Philippe Couillard de trouver un bon gestionnaire pour relever la gestion du SPVM, sans rien enlever à la SQ. Il y avait forcément d’autres personnes compétentes au Québec, qu’ils soient civils ou policiers, capables de redresser la barre à la police de Montréal, a ajouté M. Legault.

L’improvisation libérale fragilise nos institutions, a déploré le chef de la CAQ.

Citations :

« On connaît depuis plusieurs mois les problèmes du Service de police de la Ville de Montréal. Hier, Philippe Couillard a choisi de remplacer le chef de police de Montréal de façon temporaire par le chef de la Sûreté du Québec. C’est un mauvais choix. Ce n’était pas nécessaire de déshabiller Pierre pour habiller Paul. Ce n’est pas rassurant pour les Québécois que les deux principaux corps de police du Québec soient dirigés par des chefs temporaires »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ