Transport

Lien rapide Montréal-Québec : Une volte-face incompréhensible de Philippe Couillard


En bref, selon la CAQ :

  • Philippe Couillard a rencontré la haute direction de Via Rail spécifiquement sur le projet de TGF en avril 2016
  • Plusieurs de ses ministres ont écrit au ministre fédéral Marc Garneau pour que le corridor Montréal-Québec soit inclus dans le tracé
  • Bien qu’il soit présentement à l’étude par le gouvernement fédéral, le projet de Via Rail n’intéresse plus les libéraux
  • Le Parti libéral abandonne les régions du Québec qui espèrent l’appui du gouvernement au projet de train à grande fréquence de Via Rail


Lien rapide Montréal-Québec : Une volte-face incompréhensible de Philippe Couillard

Philippe Couillard a rencontré en avril 2016 la haute direction de Via Rail pour des « discussions concernant un projet de voies dédiées pour train à haute fréquence », a révélé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, lors de la période des questions jeudi.

En 2015, des ministres du gouvernement libéral ont également écrit au ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, afin de faire inclure le corridor Montréal-Québec dans le tracé du projet de TGF de Via Rail. Ainsi, le même gouvernement libéral qui s’est battu pour le TGF, le qualifie aujourd’hui de « passéiste » et propose un projet de monorail pour lui faire concurrence, a dénoncé François Legault. Le chef de la CAQ a d’ailleurs été surpris d’entendre le premier ministre dire que si le TGF devait être financé par le fédéral, ce sera « tant mieux ». C’est irresponsable, puisque si son gouvernement propose un monorail sur le corridor Montréal et Québec, il est évident que le projet de Via Rail n’irait pas de l’avant dans ce contexte, a souligné M. Legault.

Le porte-parole de la CAQ en matière de transports, Benoit Charette, a quant à lui indiqué que plusieurs régions du Québec tiennent beaucoup au projet de TGF pour dynamiser leur économie. À cause de l’improvisation libérale, tout le travail effectué par les différents acteurs locaux risque de prendre le chemin de la déchiqueteuse.

Citations :

« Philippe Couillard a rencontré Via Rail, ses ministres ont défendu le projet face au gouvernement fédéral, mais dimanche matin, il a surpris tout le monde en disant : “Je n’ai pas le goût de remplacer un train par un autre train”. Quel revirement ! Le gouvernement libéral demandait à ce que le TGF se réalise. Aujourd’hui, le premier ministre nage en pleine improvisation. Il y a une différence entre l’innovation et l’improvisation ! »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ

« Actuellement, le projet est à Ottawa, à l’étude chez Transports Canada. On arrive aux dernières étapes d’un projet qui a mobilisé énormément de partenaires. Tous se sont battus pour faire ajouter le tronçon Montréal-Québec qui n’était pas prévu au départ. Maintenant, le gouvernement libéral veut faire dérailler le projet. Quelle improvisation lamentable ! »

– Benoit Charette
député de Deux-Montagnes, porte-parole de la CAQ en matière de transports