Actualité

Sommet sur l'alimentation : La transformation alimentaire et le bioalimentaire méritent mieux que l'inertie libérale


En bref, selon la CAQ :

  • Après avoir passé des mois à consulter, Laurent Lessard annonce qu’il va encore consulter
  • Le Sommet sur l’alimentation se termine sans que les libéraux n’amènent de réponses concrètes aux besoins du milieu
  • Après près de 15 ans au pouvoir, le gouvernement libéral n’a toujours aucun plan en matière d’agriculture et d’alimentation
  • Le secteur bioalimentaire et de la transformation alimentaire doivent être considérés comme un secteur économique de premier plan pour le Québec


Sommet sur l’alimentation : La transformation alimentaire et le bioalimentaire méritent mieux que l’inertie libérale

 Le Sommet sur l’alimentation, tenu vendredi par le gouvernement libéral, se soldera par un panier vide pour les agriculteurs, les producteurs et les consommateurs québécois, ont dénoncé la porte-parole de la Coalition Avenir Québec en matière d’agriculture, Sylvie D’Amours, et le critique en matière de développement économique régional, Éric Lefebvre.

Après des mois de consultation, le gouvernement Couillard annonce qu’il va encore consulter le secteur agricole en vue d’élaborer une politique bioalimentaire québécoise. C’est une vraie farce, a lancé Sylvie D’Amours, qui constate que les libéraux ne sont bons pour qu’une chose : consulter. La députée de Mirabel a également trouvé aucune solution pour les défis de main-d’œuvre ou de la relève agricole et aucun engagement pour l’étiquetage obligatoire des OGM. Nos producteurs ont toutes les raisons de se sentir trahis, a-t-elle déclaré.

Pour le député d’Arthabaska, Éric Lefebvre, il est temps que l’industrie de la transformation alimentaire soit enfin considérée pour ce qu’il est : un secteur économique et manufacturier de premier plan pour l’ensemble du Québec. Dans la stratégie agroalimentaire qui devrait être déposée au printemps prochain, un signal clair doit être envoyé aux entreprises de transformation alimentaire de toutes les régions du Québec. Pour le moment, tout porte à croire que le gouvernement libéral poursuivra le statu quo, a déploré le caquiste.

Citations :

« Depuis 15 ans, on entend les libéraux dire que l’agriculture est une priorité. Mais après tout ce temps, nous n’avons toujours pas la moindre idée de ce que les libéraux veulent faire pour l’agriculture. Le gouvernement préfère attendre la veille des élections, pour tenter de faire des gains électoraux, plutôt que de penser au développement de l’agriculture. Nos producteurs méritent plus de considération »

 

– Sylvie D’Amours
députée de Mirabel, porte-parole de la CAQ en matière d’agriculture

« Quel dommage. Philippe Couillard vient de faire la démonstration que pour lui, la transformation alimentaire ne fait pas partie de la solution pour dynamiser les régions. Ce Sommet aurait pu être l’occasion de mettre sur la table des mesures concrètes pour nos régions. La transformation alimentaire est le moteur économique de plusieurs villes et villages du Québec. Sous un gouvernement de la CAQ, le secteur manufacturier agroalimentaire sera une priorité pour aider nos régions »

 

– Éric Lefebvre
député d’Arthabaska, porte-parole de la CAQ en matière de développement économique régional