Actualité

Fiasco de la Formule E : Martin Coiteux continue de cacher la recommandation de son ministère


En bref, selon la CAQ :

  • Le mystère plane autour d’une subvention de 1 M$ octroyée par Martin Coiteux au Grand prix de Formule E, après la tenue de celui-ci
  • Martin Coiteux refuse de dévoiler la recommandation que lui a faite son ministère ou même de dire s’il connaissait le nombre de billets vendus
  • Verser autant d’argent dans un événement où seulement 5 000 billets ont été réellement vendus, c’est une insulte pour les citoyens et commerçants montréalais
  • Les libéraux ont gaspillé l’argent des contribuables


Fiasco de la Formule E : Martin Coiteux continue de cacher la recommandation de son ministère

Alors que les Québécois apprenaient mercredi que seulement 5 000 billets sur un total de 45 000 auraient été réellement vendus au public pour le Grand prix de Formule E, le député de Blainville pour la Coalition Avenir Québec, Mario Laframboise, a sommé le ministre Martin Coiteux de justifier l’aide financière que son gouvernement a accordée à l’événement en rendant publics les avis et recommandations de son ministère.

Le gouvernement libéral a pris une décision totalement irresponsable et a gaspillé l’argent des contribuables, a vivement dénoncé le caquiste Mario Laframboise, porte-parole en matière d’affaires municipales. Il est inacceptable que malgré les nombreuses questions en chambre, Martin Coiteux refuse toujours de dire s’il était au courant du nombre de billets vendus avant de gonfler la subvention à l’événement de 1 M$ après la tenue de celui-ci.

Citations :

« Les Québécois sont en droit de savoir sur quoi le gouvernement libéral s’est basé pour accorder cette subvention additionnelle de 1 M$, alors qu’aucun bilan n’avait encore été fait de cet événement. Aujourd’hui, j’ai une pensée pour les 5 000 valeureux Québécois qui ont payé leur billet pour la Formule E. Les libéraux ont gaspillé 1 M$ dans un fiasco. Quel gaspillage ! Les libéraux devraient au moins avoir la décence de dire aux Québécois s’ils connaissaient le nombre de billets vendus avant de gonfler cette subvention »

 

– Mario Laframboise
député de Blainville, porte-parole de la CAQ en matière d’affaires municipales