Santé

Centre universitaire de santé McGill : La CAQ tient sa promesse faite aux infirmières et professionnels


En bref, selon la CAQ :

  • Depuis juin, Gaétan Barrette n’a pas agi pour soulager les infirmières et professionnels en soins infirmiers du CUSM, ni pour améliorer l’accès aux soins pour les patients montréalais
  • La CAQ porte fièrement la voix de 14 000 personnes, dont de nombreuses infirmières et professionnels en soins infirmiers du CUSM, qui exigent plus de considération du gouvernement Couillard
  • Le CUSM doit cesser d’être la cible des docteurs Couillard et Barrette


Centre universitaire de santé McGill : La CAQ tient sa promesse faite aux infirmières et professionnels

La Coalition Avenir Québec tient parole et dépose aujourd’hui au ministre de la Santé, Gaétan Barrette, une pétition signée par plus de 14 000 personnes, dont des infirmières et des professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires du Centre universitaire de Santé McGill (CUSM). Les députées Nathalie Roy et Lise Lavallée estiment qu’il est grand temps pour le Dr Barrette de sortir de sa tour d’ivoire et de venir en aide à tous ceux qui portent le CUSM à bouts de bras.

Depuis 2012, le CUSM a été la cible d’importantes coupures budgétaires de 120 millions de dollars, tant des gouvernements libéral et péquiste précédents. Si bien que la qualité des soins, l’accès à des unités de traitement et la charge de travail imposée aux infirmières et professionnels de l’hôpital ont pris tout un coup.

En juin dernier, les caquistes Nathalie Roy et Lise Lavallée ont soutenu les infirmières et les professionnels en soins infirmiers et cardio-respiratoires en promettant de porter le dossier à l’Assemblée nationale. C’est ce qu’elles ont fait, jeudi, en déposant au bureau du ministre Barrette les 14 000 noms amassés au cours des derniers mois, tout en exigeant du gouvernement libéral qu’il répare les pots qu’il a cassés.

Citations :

« En juin dernier, nous étions aux côtés des infirmières, qui étaient déjà grandement affectées. 4 mois plus tard, comme si c’était possible, on nous dit que la situation est pire qu’avant : le personnel est épuisé, des lits ferment et des salles d’opération sont vides, faute de financement. Le 19 septembre dernier, Gaétan Barrette a dit qu’il corrigerait le sous-financement chronique du CUSM… si et seulement si on lui prouvait que les problèmes sont dus au sous-financement. Sur quelle planète vit-il ? Gaétan Barrette regarde de haut ceux et celles qui tiennent le CUSM à bout de bras »

 

– Nathalie Roy
députée de Montarville, présidente du caucus de la CAQ

« Au lieu de donner des leçons aux infirmières et aux administrateurs du CUSM, Gaétan Barrette ferait mieux de stopper l’hémorragie et de penser au bien-être des patients montréalais. Aujourd’hui, 14 000 personnes disent au ministre Barrette : assez c’est assez ! 14 000 personnes disent aux libéraux d’aider le personnel infirmier, de libérer des salles et de garantir l’accès à des soins de qualité »

 

– Lise Lavallée
députée de Repentigny, porte-parole de la CAQ en matière de santé publique