Actualité

Plans stratégiques des ministères : Philippe Couillard s’enfarge


En bref, selon la CAQ :

  • Non seulement Philippe Couillard accepte l’idée que ses ministres naviguent sans plan stratégique, mais il s’est enfargé dans ses réponses en chambre
  • Il n’y a pas de quoi se réjouir quand seulement 52 % des cibles prévues au plan stratégique sont atteintes au ministère de la Santé
  • Pour assurer une saine gestion de l’administration de l’État québécois, ça prend un plan ambitieux, des actions précises, des résultats concrets
  • Ça fait près de 15 ans que les libéraux sont là et c’est un échec dans tous les domaines. Logique : pas de plan, pas de résultats


Plans stratégiques des ministères : Philippe Couillard s’enfarge

Philippe Couillard ne voit aucun problème à ce que le taux de réussite des cibles fixées par le Ministère de la Santé soit d’à peine 52 %. Le premier ministre se contente de bien peu, a vivement dénoncé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault.

Après avoir affirmé être « assez content que mes collègues utilisent leur fonction publique, avec laquelle ils travaillent, pour autre chose que produire des documents », Philippe Couillard ne voit aucun problème dans l’absence de plans stratégiques dans la plusieurs de ses ministères. Confronté au fait que le ministère de la Santé ne respecte que seulement la moitié de ses cibles, le premier ministre s’est emmêlé dans ses explications : il a affirmé que l’évaluation portait sur le plan stratégique 2015-2020 du ministère, alors que le rapport est clair à ce sujet, il évalue l’atteinte ou non des cibles du plan stratégique 2010-2015. Le premier ministre ne sait tout simplement pas de quoi il parle.

Les libéraux sont au pouvoir depuis près de 15 ans, a rappelé le chef caquiste. Si la gestion gouvernementale est aussi déficiente, c’est en majeure partie dû à son gouvernement. Tout premier ministre du Québec a une responsabilité dans la gestion du gouvernement du Québec. Philippe Couillard manque de leadership.

Citations :

« Pas de plan, pas de cibles, pas de résultats. Voilà la vision libérale de l’administration publique. Qu’attend Philippe Couillard pour fixer des objectifs à chacun de ses ministres et s’assoir avec chacun d’eux pour assurer qu’il les atteigne ? Philippe Couillard accepte la médiocrité. Sa conception de la bonne gestion est franchement inquiétante. Ça fait 15 ans que les libéraux sont là et c’est un échec dans tous les domaines ! »

 

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ