Économie

Partenariat entre Bombardier et Airbus : Combien d’argent Philippe Couillard a-t-il fait perdre aux Québécois?


En bref, selon la CAQ :

  • Le Vérificateur général doit se pencher sur la valeur marchande actuelle du placement de 1,3 milliard $ dans la Série C
  • Philipe Couillard doit donner l’heure juste aux Québécois, qui ont vu les libéraux miser 1,3 milliard $ de leur argent dans cette aventure
  • On devra à l’avenir supplier une entreprise européenne de garder des emplois ici pour une technologie que nous avons nous-mêmes développée
  • Dès le départ, Philippe Couillard aurait dû investir dans Bombardier et non seulement dans la Série C


Partenariat entre Bombardier et Airbus : Combien d’argent Philippe Couillard a-t-il fait perdre aux Québécois?

En plaçant 1,3 milliard de dollars de l’argent des Québécois dans une aventure très risquée, le premier ministre Philippe Couillard a négocié en amateur et a perdu son pari. À la suite de la mainmise totale d’Airbus sur la Série C de Bombardier, il est essentiel de savoir combien les contribuables ont perdu dans cette aventure. C’est la raison pour laquelle le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, a pressé Philippe Couillard d’accepter que le Vérificateur général se penche sur la valeur marchande actuelle du placement de 1,3 milliard $ dans la Série C.

Pour M. Legault, il est clair que le Québec a complètement perdu le contrôle de la Série C. Le gouvernement libéral a d’ailleurs donné l’option à Airbus, en 2023, d’acheter 100 % des actons de la Série C « à la valeur marchande », sans aucun prix plancher. Sous les libéraux, nous sommes en quelque sorte passés de propriétaire à locataire d’une technologie développée à grands frais au Québec, a regretté François Legault.

Bien que le nouveau partenariat représente une nouvelle encourageante pour les 2 000 travailleurs de Bombardier qui voient leur emploi préservé au moins à court terme. Le chef caquiste a réitéré le fait que M. Couillard aurait dû investir dans l’ensemble du groupe Bombardier, tout en négociant une garantie sur les emplois totaux de l’entreprise.

Citations :

« L’entente d’hier qui prévoit la mainmise totale d’Airbus sur la Série C de Bombardier est un jour triste pour le Québec. Philippe Couillard doit être gêné. Le chef libéral a négocié en amateur en risquant l’argent des Québécois et il a perdu. Maintenant, il doit confier un mandat à la Vérificatrice générale et dire à tous les Québécois combien d’argent ils ont perdu »

 

« Les Québécois ont le droit de savoir combien ça va nous coûter pour protéger 2 000 emplois. Le premier ministre a placé 1,3 milliard de l’argent des Québécois dans une aventure très risquée. Il a joué au donneur de leçons pendant des mois. J’espère qu’il va être plus humble à l’avenir »

 

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ