Actualité

Barrages hydroélectriques : La CAQ demande à Philippe Couillard de se rétracter


En bref, selon la CAQ :

  • Les propos de Philippe Couillard sur la fin de l’ère de la construction des grands barrages hydroélectriques représentent un virage irresponsable, inquiétant et non fondé
  • L’expertise québécoise en hydroélectricité et en construction de barrage est unique au monde. Elle est essentielle à notre économie
  • Un gouvernement de la CAQ saisira les opportunités d’affaires avec nos voisins et négociera des contrats d’exportation d’électricité payants pour enrichir le Québec


Barrages hydroélectriques : La CAQ demande à Philippe Couillard de se rétracter

Les propos tenus par Philippe Couillard lundi dernier dans le cadre de la Climate Week à New York, à l’effet que l’ère de la construction des grands barrages hydroélectriques est terminée au Québec, constituent un virage irresponsable et inquiétant, a dénoncé le chef de la Coalition Avenir Québec, François Legault, qui réclame que cesse l’improvisation libérale.

Quoi qu’en dise Philippe Couillard, c’est l’hydroélectricité fournie par nos grands barrages qui est au centre du développement économique du Québec. Le domaine d’expertise où les Québécois sont les meilleurs au monde et suscitent l’envie de tous, c’est dans les barrages. En jetant par la fenêtre cette expertise sur un coup de tête climatique, Philippe Couillard fait un mauvais pari en écartant les projets hydroélectriques pour le 10, 20 et 30 prochaines années..

En effet, le chef caquiste a souligné que l’Ontario et le Nord-Est américain auront des besoins immenses en énergie propre. Il est du devoir d’un premier ministre économique d’avoir plus d’ambition et de négocier des contrats d’exportation d’électricité importants avec nos voisins immédiats pour créer des emplois payants.

Citations :

« D’après Philippe Couillard, l’avenir énergétique du Québec n’est plus dans les barrages hydroélectriques. Le premier ministre doit revenir sur terre. Oui, il faut développer des sources d’énergie renouvelable, mais l’hydroélectricité est une source d’énergie propre et à faible coût pour laquelle on a la plus grande expertise au monde. On doit continuer de profiter de cette expertise, on doit continuer de construire des barrages dans les prochaines décennies. On doit être plus ambitieux ! »

– François Legault
député de L’Assomption, chef de la CAQ