Agriculture

Utilisation de pesticides : La CAQ dénonce une règlementation excessive


En bref, selon la CAQ :

  • Le gouvernement Couillard veut faire peser le fardeau du contrôle des pesticides entièrement sur le dos des agriculteurs
  • Le manque de crédibilité du ministre David Heurtel dans ce dossier ne fait plus de doute
  • Il faut réduire l’utilisation des pesticides les plus à risque en milieu agricole, mais imposer une réglementation excessive aux agriculteurs n’est pas la voie à suivre


Utilisation de pesticides : La CAQ dénonce une règlementation excessive

Le projet de réglementation des pesticides proposé par le ministre de l’Environnement, David Heurtel, n’est pas acceptable dans sa forme actuelle, déplorent les députés de la Coalition Avenir Québec, Mathieu Lemay et Donald Martel. La CAQ joint sa voix à celle des Producteurs de grains du Québec et exige plus de souplesse, au bénéfice des travailleurs agricoles.

Selon le critique caquiste en matière d’environnement, Mathieu Lemay, il est essentiel de mieux encadrer l’utilisation de pesticides dangereux afin de protéger l’environnement et la santé de la population, mais la réalité est que le ministre Heurtel s’apprête à ajouter de nombreuses contraintes et une réglementation excessive, entièrement sur le dos des agriculteurs. Le gouvernement libéral a réussi à convaincre ni la communauté agricole ni l’industrie agrochimique, si bien que tous craignent des pertes importantes de productivité au cours des prochaines années. Pour le député de Masson, il est évident que la réglementation doit être appuyée sur une base scientifique solide et des études d’impact réalistes.

De son côté, le porte-parole de la CAQ en matière d’agriculture, Donald Martel, presse le ministre Laurent Lessard à se saisir lui aussi du dossier et de rassurer les gens qu’ils représentent. Laurent Lessard ne peut tolérer que le ministère de l’Environnement joue les trouble-fêtes dans un secteur aussi essentiel pour l’économie québécoise et s’en prenne à la compétitivité de nos entreprises agricoles, indique le député de Nicolet-Bécancour.

Citations :

« Nous souhaitons tous un meilleur encadrement des pesticides dangereux pour protéger à la fois l’environnement et la santé de tous les Québécois, mais force est de constater que David Heurtel est complètement déconnecté de la réalité. Voilà des mois qu’il se penche sur une nouvelle règlementation sur les pesticides, et encore à ce jour, la grande majorité du milieu agricole est contre lui. Il est temps pour David Heurtel d’écouter les producteurs et de comprendre leur réalité »

 

– Mathieu Lemay
député de Masson, porte-parole de la CAQ en matière d’environnement

 

« Laurent Lessard est à nouveau absent des grands dossiers de l’heure en agriculture. Encore une fois, ce sont les agriculteurs qui sont les grands perdants de ce manque d’écoute. M. Lessard doit faire comprendre à son collègue David Heurtel que les producteurs font déjà de nombreux sacrifices tout au long de l’année. Aidons-les plutôt que de leur imposer une réforme à laquelle ils ne croient pas »

 

– Donald Martel
député de Nicolet-Bécancour, porte-parole de la CAQ en matière d’agriculture